DollsRPG


Incarnez vos Pullip, Taeyang, Dal, Byul, Isul, Little, BJD ou autres dolls !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partenaires du forum : Aucune demande n'a été formulé/accepté pour l'instant.

Partagez | 
 

 Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sunny-pullips



Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 24 Nov - 22:10

Paul s'habilla également, restant dans la chambre. De toute façon, il n'était pas très pudique, et personne n'oserait rentrer pour les déranger de toute façon. Il avait conseillé Elyra sans trop l'aider quand même, après tout, elle pouvait mettre ce qu'elle voulait, elle serait jolie de toute façon. Il était en train de finir de boutonner sa chemise quand elle lui demanda de l'aide pour fermer la robe. En s'éxecutant, il sourit légèrement, un brin moqueur :

"Certainement. Tu veux que j'appelle quelqu'un ? "

Les minutes s'égrainaient et Aliénor n'arrivait pas à lui faire entendre raison, son père semblant s'être mit en tête d'envoyer Hérin à l'autre bout de la France et de la faire enfermer dans un couvent. Evidemment, enfermer les jeunes femmes indisciplinées dans un couvent était la punition à la mode. Elle ne se laissait cependant pas faire, refusant d'être séparée de l'homme qu'elle aimait. Déjà, son père l'écoutait, même si il ne se gênait pas pour manifester son mécontentement par des grognements ou de longs soupirs.

Anséline avait attendu sagement qu'il se prépare, allongée sur le lit à contempler le plafond. Quand il revint, elle le regardant un moment avant d'avouer :

"Tu es très beau. "

C'était indéniable. Son prince, même si il n'était pas suffisamment tendre, était très beau, charmant et séduisant. Elle lui piqua la place, n'ayant pas de mal à enfiler sa robe puisque celle ci était très simples, sans fanfreluches. La robe était parme, faite dans un tissu noble et soyeux, se composant d'un bustier qui libérait ses épaules, et d'une jupe immense, qui se trouvait être légèrement plus évasée sur le bas mais presque droite. Elle se débrouilla pour remonter ses boucles blondes en un chignon déstructuré, quelques mèches encadrant son visage angélique. Elle finit par sortir, pour demander à Nikolaï un service :

"Est ce que tu peux fermer les agrafes ? Je n'arrive pas à les atteindre ? "

Elle se tourna, pour le laisser faire.

Vivianne afficha un sourire éblouissant en entendant le compliment d'Andrew. Elle avait fait beaucoup d'efforts, cette robe se trouvant à l'opposé des pantalons serrés qu'elle portait d'ordinaire. Elle tressa rapidement ses cheveux, intégrant dans sa tresse des petites épingles au bout orné d'une petite fleur, se disant que ça ferait l'affaire. Elle déclara en voyant le jeune homme revenir :

"Toutes les femmes vont te vouloir, je ne sais pas comment je vais faire ! "

Lisa continua à discuter avec Lorys, le trouvant agréable mais... ennuyeux. Il était gentil, serviable, beau garçon... mais il manquait quelque chose. Elle insista sur le fait qu'elle ne serait pas dérangée si son frère mangeait avec eux, espérant qu'il serait un peu plus vivant que Lorys. Quand ils entrèrent dans la forge, Lisa évita de laisser glisser son regard trop longtemps dans la direction de Loyd. Elle voulait le saluer brièvement mais il n'avait pas eut l'air de les remarquer alors elle se contenta de suivre Lorys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 1 Déc - 8:41

Elyra hocha la tête, faisant un peu la moue sans s'en apercevoir ; elle n'avait jamais appelé quelqu'un pour demander de l'aide, elle n'était vraiment pas habituée à ce système, à avoir des gens à disposition. Elle ne savait même pas comment on faisait pour appeler quelqu'un. 

- Je n'ai jamais appelé quelqu'un ... Quand tu le dis, ça a l'air tellement simple. 

Elle voulait vraiment se faire à cette vie, mais la moindre chose lui semblait inhabituelle et compliquée. Cependant, elle n'était pas là de laisser tomber, au contraire. Si le milieu était étrange et inquiétant, son homme en revanche était parfait, et elle ne voulait en aucun cas s'éloigner de lui. 

Hérin voyait les minutes s'écouler, et sous son apparent calme et son indifférence, la tempête qui l'agitait s'intensifiait un peu plus à chaque seconde. Son interlocuteur, lui, faisait seul la conversation, les bières qu'il s'enfilait lui déliant la langue, alors qu'Hérin avait à peine touché à la sienne, fixant les gouttes de condensation à la surface du verre et les regardant peu à peu tomber jusqu'à la table. Hénin répondait vaguement par des hochements de tête et parfois quelques mots, mais globalement, son collègue parlait plus ou moins tout seul. 

- Je ne pensais pas que tu serais ici ...! Quelqu'un comme toi devrait être en train de s'entraîner pour le tournoi ! 

Hérin leva un sourcil, pas plus intéressé que ça. Seuls les chevaliers participaient aux tournois, et il ne voyait pas en quoi ça le concernait. 

- Quel tournoi ? 

L'homme continua,bavard comme une pie maintenant qu'héron avait montré un minimum d'intérêt : 

- C'est un grand jeu organisé par le roi ... ça oppose tous les gardes, quel que soit leur rang, et le prix est un titre de noblesse, maître de guerre ! En gros, c'est un petit titre et une petite terre, mais ça permet d'enseigner le maniement des armes à la cour, et si tu fais tes preuves, à la famille royale. 

Hérin resta sans rien dire, analysant chaque phrase avec attention. Il se demandait si un petit titre de noblesse suffirait pour demander la main d'Aliénor. Un titre de noblesse, délivré par le roi lui même ... ça pouvait marcher. 

Nikolaï la remercia alors qu'elle filait vers la salle de bain. Il l'attendit sagement, allongé lui aussi sur le lit, jouant avec les fines bagues qu'il portait aux deux mains. Il en avait une en or, 3 en argent et 2 en or blanc, réparties à plusieurs sur chaque doigt. Il fut vite sur ses deux pieds quand il lui demanda de l'aide, refermant la robe avec adresse. Il fit ensuite le tour pour la regarder de haut en bas, avec un sourire. 

- Tu es ravissante. 

Andrew l'aida à tresser ses cheveux, se plaignant parce qu'elle lui avait promis qu'il pourrait le faire. Il tressait surtout des petites mèches, qu'il insérait après à la plus grosse tresse, avant de lui faire une tresse plus collée au crâne, qui entourait sa tête comme une couronne. Pour un homme, il était extrêmement doué. 

- Ne t'inquiète pas ... Je n'ai d'yeux que pour toi. 

Lorys l'emmena à l'étage ; là haut, on entendait presque plus les coups de marteaux, les pièces de vie étant particulièrement bien isolée. La nourriture était prête, il n'avait plus qu'à faire réchauffer : il se servait de la cheminée de la forge pour faire chauffer les aliments. Quand il entendit, au bout d'un moment, que les coups de marteaux semblaient s'être arrêtés, il grimaça. Son frère allait forcément remonter pour manger en même temps qu'eux. Loyd monta les marches assez  vite, motivé par sa faim, et salua Lisa d'un signe de tête. 

- Bonjour ! Tu dois être Lisa ? Loyd, enchanté ! 

Il se débarrassa de son tablier, le plaça sur son porte manteau, restant torse nu : 

- ça te gêne si je reste comme ça ? J'ai pas envie de salir une chemise, je retourne bosser après ! 

Il s'assit à table, plus occupé à regarder Lisa qu'à aider son frère, ce qu'il n'avait pas l'intention de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 1 Déc - 12:58

Paul sourit en voyant la tête d'Elyra. Il savait que ça devait être compliqué pour quelqu'un qui n'avait pas baigné dans le milieu. Peut être que si leur relation s'inscrivait dans la durée alors ça lui semblerait plus facile, plus naturel. Il se dirigea vers la porte et attrapa une domestique qui passait par la, lui demandant qu'on fasse venir quelqu'un pour aider sa dame à se préparer. Il revint ensuite vers elle, la rassurant d'un sourire :

"Tu apprendras. Je t'aiderai. "

Il l'attira à lui, lui plantant un baiser sur le front. Il savait qu'elle ne se plairait pas vraiment dans son milieu, elle ne pourrait pas toujours être elle même, elle devrait apprendre à bien se tenir... mais il espérait qu'elle resterait avec lui malgré tout.

Aliénor finit par se faire renvoyer dans sa chambre. En temps normal, son père lui aurait interdit de participer aux festivités, mais là il s'était mit en tête de la faire côtoyer d'autres hommes, soit disant pour lui faire passer son idée tordue de continuer à voir Hérin. Elle savait que d'être avec d'autres hommes ne changerait absolument rien, mais elle préférait ne pas chercher plus loin, ne voulant pas risquer d'attiser la colère qui menaçait de s'abattre sur elle si elle négociait quoi que ce soit. Elle se prépara donc, aidée d'une femme de chambre qui l'aidait à contrecoeur, et qui se dépêchait de faire son travail pour retourner commérer avec les autres domestiques.

Anséline sourit, remerciant Nikolaï. Elle déclara :

"Il faut que je sois à la hauteur, quand même."

Elle avait peur de faire tâche, qu'elle n'ait pas sa place à ses côtés. Après tout, il avait une image à tenir et elle avait peur de la salir. Elle se glissa dans ses bras, demandant :

"Quand doit on descendre ? "

Elle avait envie de rester un peu avec lui, même juste pour rester simplement dans ses bras, sans rien dire. Elle leva la tête, et lui planta un rapide baiser sur les lèvres en souriant.

Vivianne le laissa faire, même si il lui tirait les cheveux. Elle trouvait qu'il se débrouillait plutôt très bien pour un homme. Elle se regarda dans le miroir avec un petit sourire :

"Tu es très doué."

Elle lui jeta un petit sourire moqueur. Son compliment la fit très légèrement rougir, et elle finit par prendre son visage entre ses doigts fin, déposant un baiser à la commissure de ses lèvres.

"J'espère."

Lisa regarda ce que faisait Lorys, s'attendant à ce qu'il lui parle, engage une conversation... mais rien. Seul le bruit du marteau rompait le silence. Et quand celui ci s'arrêta, elle ne put s'empêcher de prier pour qu'il vienne leur tenir compagnie, ayant un peu peur de s'ennuyer. Elle s'en voulait de penser ça, mais c'était ce qu'elle ressentait. Elle sourit brièvement à Loyd, répondant :

"Ravie de te rencontrer."

Elle lui jeta un regard à la dérobée, haussant les épaules. Elle ne pouvait pas dire qu'elle n'était pas gênée, mais il était chez lui, et elle n'allait pas lui demander d'enfiler une chemise juste parce qu'elle avait peur que son regard devie un peu trop souvent.

"Fais comme tu le sens."

Elle se tourna ensuite vers Lorys, demandant, puisque Loyd la fixait de façon déroutante :

"Tu veux que je t'aide ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 1 Déc - 17:28

Elyra l'avait attiré à lui pour l'embrasser fougueusement, juste avant que la domestique vienne l'aider. Il fallut qu'elle s'assoie devant la coiffeuse et qu'elle reste de marbre face au miroir tandis qu'on la maquillait et qu'on domptait ses longs cheveux châtains. Lorsqu'elle croisait le regard de Paul dans le miroir, elle lui tirait la langue, s'attirant des regards choqués de sa maquilleuse, comme si une femme n'avait pas été capable d'une telle chose. Elle en profitait, puisqu'elle se doutait bien qu'elle ne pourrait pas faire ça au cours de la soirée. La maquilleuse était tout de même douée, puisqu'elle n'avait pas mis trop de poudre, et que ses yeux ne lui paraissaient pas tellement barbouillés qu'elle ne pouvait les ouvrir. Ses lèvres étaient mises en valeur par un rouge sombre, tranchant avec sa peau claire. La robe était un peu plus foncée, dans les mêmes tons ; on avait aussi dégagé son visage en emprisonnant sa tignasse dans un chignon élégant. Elle avait un port de tête élégant, mais sa gorge était nue, elle aurait bien mérité un quelconque bijou, mais elle n'en avait pas. Son frère s'était mis à la joaillerie, mais il ne lui avait pas fait cadeau d'un collier avant son départ. Elle se leva avec élégance, faisant une révérence devant Paul. 

- Alors ? Qu'est ce que tu en penses ..? J'ai l'impression d'être actrice ... 

Hérin se renseigna auprès d'autres gardes, ne voulant pas fonder d'espoir sur les paroles d'un homme éméché, il préférait être sur. Cependant l'histoire se confirma, au fur et à mesure des informations qu'il glanait. Un titre de noblesse et une terre étaient offertes au gagnant, et selon les versions, le prix était accompagné d'une faveur de la part du roi. Il était confirmé qu'il pouvait y participer : le tournoi se déroulait tous les jours, un combat par participant, par jour. Il savait qu'il avait ses chances, son passé jouant pour la première fois en sa faveur. Il savait ce qu'il fallait faire pour rendre un combat spectaculaire, pour limiter les dégâts que causaient les coups, pour puiser dans ses dernières ressources pour ne pas abandonner. Il finit par quitter la salle des gardes, rejoignant l'armurerie : il voulait s'entraîner au tir à l'arc, des rumeurs circulant sur le fait qu'il y en ait une épreuve, pour ceux qui gagnaient leurs premiers combats. Il était loin d'être mauvais, mais il ne voulait pas risquer son salut face à un archer professionnel. 

Nikolaï la serra un peu contre lui, ne se plaignant pas de l'avoir dans ses bras pendant un moment. Il lui rendit son baiser, la câlinant distraitement en réfléchissant. Il ne leur restait qu'un quart d'heure, s'ils voulaient être à l'heure. Si son frère le voyait arriver en retard, il lui soufflerait dans les bronches, et il n'avait pas envie de le mettre de travers dés le début, craignant déjà son avis sur sa relation avec Anséline. Il la garda contre lui tout le temps qu'il leur restait, avant de lui offrir un sourire rassurant : 

- Nous y allons ? 

Andrew sourit, content qu'elle apprécie son talent avec les tresses. C'était un automatisme, il explique : 

- J'en fais depuis que je suis petit ... Mon cousin faisait souvent pleurer sa soeur, et moi je lui faisais des tresses pour la réconforter, quand on était petits ! 

ça faisait maintenant des années qu'il n'en avait pas fait, c'était pour ça qu'il tirait un peu les cheveux, mais le mécanisme ne partait pas. Il lui sourit, l'embrassant avant de déclarer : 

- On va y aller, ma dame ! 

Il prit sa main doucement, avec un sourire dans lequel on lisait sans mal le plaisir qu'il éprouvait qu'elle soit ici avec lui, qu'elle l'accompagne. 

Lorys fit non de la tête avec un sourire : 

- Ne t'en fais pas, il n'y a rien à faire ... C'est prêt dans un instant. 

Il était plongé dans ses pensées, n'arrivant pas, malgré la compagnie de Lisa, à s'enlever Anséline de la tête. Il ne la trouvait pas aussi amusante, aussi rafraîchissante, il n'avait pas cette sensation qu'il avait eu quand il avait rencontré Anséline. 
Loyd rompit le silence à peine quelques secondes après, levant les yeux au ciel avec un sourire : 

- Viens plutôt t'asseoir ... Il est infecte quand il cuisine ! 

Il désigna du menton la chaise en face de lui, et appuya son menton dans la paume de sa main, demandant tout naturellement : 

- Alors ... Qu'est ce que tu fais dans la vie, ma belle ? 

Le surnom avait quelque chose de macho, certes, mais sonnait dans la bouche de Loyd comme un compliment, puisqu'au fond s'en était un. 
Lorys fronça les sourcils, n'ayant pas non plus envie que Lisa tombe dans ce qui lui semblait être un piège grossier. Pour lui qui était raffiné, plus délicat, son frère était trop brute de décoffrage, trop franc, bien trop prompt à dire ce qui lui passait par la tête, à rire fort, à taper du poing sur la table. Il servit Lisa, lui signifiant avec un sourire : 

- Tu peux l'ignorer ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 1 Déc - 21:40

Paul avait surveillé Elyra et sa domestique, pendant qu'il se préparait un peu de son côté. Il avait opté pour une tenue très sobre, et distinguée, quelque chose qui changeait de ce qu'il portait habituellement mais qui lui allait tout aussi bien. Il arborait un fin sourire moqueur, en la regardant se faire torturer. Il n'aurait pas dut rester avec elle, ce n'étaient pas des choses qui se faisaient pour un homme de sa trempe, mais il s'en fichait, de toute façon il était assez mal vu depuis qu'il osait sortir avec une fille sans noblesse, et ça lui passait vraiment au dessus. Il la contempla avec un large sourire, attendant que la domestique s'en aille pour aller vers la malle qu'il avait fait apporter, et ouvrit une jolie boite. Dedans, un fin collier en or blanc était disposé, tandis qu'une jolie pierre, un rubis, pas trop gros,y pendait sous la forme d'une goutte. Il se plaça derrière elle pour le lui mettre : 

" Je te trouve très belle, j'ai décidément très bon goût ~" 

Il sourit en lui plantant un baiser sur la joue, et proposa : 

" Tu viens ? On va rejoindre les autres. " 

Aliénor avait fini de se préparer, et deux gardes de la cour du roi étaient venus la chercher. Evidemment, son père ne comptait pas la laisser sans surveillance, il ne lui ferait plus confiance après un coup pareil, même si son affection pour Hérin était grande. Elle portait une robe jolie, mais discrète, loin des fanfreluches qu'elle avait l'habitude de porter. Ses cheveux étaient remontés en un chignon haut ; elle voulait vraiment que son père pense qu'elle faisait un effort, mais penser qu'elle ne pourrait peut être plus revoir Hérin lui brisait le coeur. Elle se fit donc escorter jusqu'à la salle de bal, qui était déjà bien pleine, contente tout de même de ne pas être le centre de l'attention. 

Anséline ne put s'empêcher de sourire un peu, contente qu'il soit un peu plus affectueux que d'ordinaire. Elle était très câline, et avait besoin de beaucoup d'attention, alors elle ne pouvait pas être avec quelqu'un qui ne l'était pas du tout. Elle hocha la tête : 

" Allons y. " 

Elle glissa sa main dans la sienne, préférant ça plutôt que de lui prendre le bras, même si c'était moins courant. Elle commençait un peu à s'angoisser à l'idée de rencontrer le frère de Nikolaï, se demandant comment il allait la trouver, si elle lui plairait, si il la trouverait intéressante et penserait d'elle qu'elle conviendrait à son frère... Tout un tas de questions se bousculaient dans sa tête. 

Vivianne pencha la tête, écoutant cette brève histoire. Elle aimait qu'il se confie, qu'il lui raconte des petits moments de sa vie ; elle avait l'impression d'apprendre à le connaître de mieux en mieux. 

" C'était gentil de ta part. " 

Après tout, il n'avait pas un mauvais fond. Il était parfois un peu spécial, caractériel, mais elle savait qu'il était adorable, surtout avec elle. Elle ne ronchonna pas quand il lui dit qu'il fallait qu'ils y aillent, même si elle n'avait pas envie d'affronter encore un de ces bals sans fin. Cette fois, c'était différent, elle évoluait dans le monde d'Andrew, et elle savait que cette soirée les rapprocherait. 

Lisa s'assit, en jetant un long regard à Lorys. Elle se demandait bien pourquoi il était comme ça... ailleurs. Elle avait fini par saisir qu'elle ne lui plaisait pas, qu'il n'y aurait sûrement rien de plus que de l'amitié, et ça lui faisait de la peine. Elle avait l'impression qu'aucun homme ne la trouvait suffisamment belle ou intéressante. Elle déclara, en posant brièvement son regard sur Loyd : 

" Ce n'est rien. " 

Lisa finit par planter son regard dans celui de Loyd, n'aimant pas tellement la façon dont il la regardait. Elle répondit à sa question en repoussant une mèche qui tombait sur son front :

" Je suis domestique au château de Chambord. Je m'occupe du service de chambre, surtout. " 

Elle ne pouvait pas lui retourner la question, après tout, il était quand même connu dans le village pour son travail sur le fer, on disait qu'il avait beaucoup de talent. Et puis, elle avait quand même pu le voir un peu à l'oeuvre, même si il ne s'agissait que de quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 2 Déc - 8:28

Elira avait regardé la boîte, aussi surprise qu'émerveillée. Elle le remercia avec un sourire tendre, l'embrassant du bout des lèvres pour ne pas lui mettre de rouge à lèvres à lui aussi. Elle prit sa main quand il déclara qu'ils y allaient ; elle n'avait pas tellement le choix, alors elle devait être courageuse. Il l'emmena à travers les couloirs, un dédale dont elle peinait à comprendre l'organisation, et ils arrivèrent dans la salle de réception. C'était le lieu le plus grand qu'elle ait vu de sa vie, et le plus illuminé, peut être le plus peuplé également. Des chuchotements accompagnaient leur arrivée, comme un cortège de remarques, de moqueries, qui en apparence n'eut pas l'air de déstabiliser la jeune femme. Elle gardait la tête haute, un sourire distingué sur les lèvres, ne se laissant pas impressionner par la foule de jaloux ; seul Paul pouvait savoir ce qu'elle ressentait vraiment, parce qu'il la connaissait, et parce que sa main se resserrait sur celle du jeune homme, elle était rassurée par ce contact qui lui faisait passer l'envie de s'enfuir à toutes jambes. 

Hénin avait pris place sur le stand de tir, le plus près de la salle de réception. De loin, il pouvait voir la soirée à travers les fenêtres ; certes il ne pouvait pas surveiller, mais ça le rassurait d'avoir un accès rapide, au cas où. Il n'avait pas l'habitude de ne pas avoir les yeux sur celle qu'il aimait, et ça l'inquiétait un peu. Mais l'inquiétude ne le figeait pas, il devait s'entraîner malgré l'obscurité : chaque flèche était dans la cible, mais il voulait vraiment être dans le centre à chaque fois. Quelques dames étaient sorties, cancanant non loin de lui, visiblement satisfaites de voir un beau garde s'entraîner à cette heure. 

Nicolaï lui sourit, en assurant que tout allait bien se passer. Ils pénétrèrent dans la salle, tranquilles, jusqu'à ce qu'il aperçoive son frère. Le problème était qu'il se trouvait avec sa femme, que Nikolaï connaissait, sa plus jeune soeur, qui ne devait pas être là, et une autre femme. Or Fernand parlait rarement aux autres femmes que la sienne, lui portant une affection profonde. Même s'il ne voulait pas aller à sa rencontre tout de suite, il n'eut pas vraiment le choix, car son frère lui tomba dessus immédiatement. Il fit la révérence, ce qui était d'usage face à l'héritier d'un des plus grands empires du continent. 

Andrew sourit, la prenant à son bras. Leur arrivée ne fut pas la moins remarquée ; tous les regards se tournèrent vers eux en entendant le nom d'Andrew. Il était chez lui ici, et il connaissait plus de la moitié des invités, ce qui était un exploit dans une soirée pareille. Il était charismatique, charmant, son sourire ravageur finissant parfois ses phrases à sa place. Cependant, il n'accordait pas d'attention aux dames, du moins pas celles qui lui tournaient toujours autour. Rapidement, ils furent accostés par un homme, richement habillé ; le fils du Roi, le cousin d'Andrew. 

- Ravi de vous revoir, très cher cousin ! 

Andrew répondit avec politesse : 

- Le plaisir est partagé ! 

LE regard du prince se posa sur Viviane, et il demanda : 

- Cette belle fleur a t-elle un nom ? 

Loyd fit la moue, ne la quittant pas du regard, alors que Lorys le servait, résistant à l'envie de le brûler exprès. 

- Ces nobles, il leur faut quelqu'un pour tout faire ! Tu aimes ton travail ? 

Pour lui, c'était le principal ; il ne comprenait pas qu'on serve d'autres gens contre son gré, juste parce que c'était plus simple que de faire ses valises et de partir faire ce qu'on aimait. 
Lorys se servit en dernier, après avoir servit Lisa. Il se mit à côté d'elle, lui souriant amicalement ; Il ne voulait pas que Loyd la fasse fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 2 Déc - 11:14

Paul sentait bien combien la jeune femme serrait sa main, s'y accrochant comme à une bouée de sauvetage. Lui même ne se sentait pas parfaitement dans son élément, il y avait trop de monde, pas assez de place, il avait l'impression qu'il n'y aurait jamais assez d'air pour toutes les personnes présentes dans la salle. Malgré tout, il n'en laissait absolument rien paraître, ayant l'air tout à fait dans son élément. Il se connaissait, et aucun petit détail ne pouvait montrer cette petite gêne, il doutait même qu'Elyra puisse le remarquer. Il jeta un regard noir à toutes les personnes qui osaient le regarder de travers parce qu'il n'était pas accompagnée d'une jeune femme noble, puis il attrapa deux verres sur le plateau d'un domestique qui passait par là. Il en tendit un à la jeune femme, arborant un léger sourire : 

" Tiens, tu seras peut être moins angoissée après ça. " 

Il lui jeta un léger sourire moqueur en l'entraînant vers un coin un peu moins bondé, histoire de respirer un peu. 

Aliénor avait à peine le droit de faire trois pas sans que ses gardes ne la suive, ce qui commençait déjà à l'irriter. Elle n'avait pas l'habitude que son père ne lui fasse pas confiance, mais elle ne regrettait pas ce qu'elle avait fait. Rapidement, elle entendit des rumeurs circuler à propos d'un tournoi de gardes, et du spectacle qu'offrait leurs entraînements. Normalement, elle ne faisait pas tellement attention aux défis que pouvaient se donner ces hommes entre eux, mais pour une fois, cela ne semblait pas être juste un bruit de couloir. Elle tâcha de prêter un peu attention à ce qu'il se disait, toujours chaperonnée par ses gardes désagréables. Elle ne savait pas si Hérin s'était mit en tête de participer à ce fameux tournoi, et elle avait envie de le savoir, mais elle doutait que son père n'ait pas laissé quelques consignes à ses chaperons, leur signifiant qu'aucun garde ne devrait approcher de sa fille, de près ou de loin. 

Anséline reconnaut rapidement Fernand, sans même l'avoir déjà vu auparavant. En même temps, on pouvait difficilement ne pas le remarquer. Elle fit également la révérence, affichant un léger sourire poli, essayant de ne pas regarder la jeune femme qui l'accompagnait comme une bête curieuse. Elle était de loin la plus belle femme qu'elle ait vue. Mais quelque chose la dérangeait, elle semblait froide, elle ne lui apparaissait pas comme quelqu'un de sympathique, et surtout, elle ne voyait pas bien ce qu'elle faisait là. 
Eve était arrivée depuis un moment au château, en même temps que Fernand. Lui et son père avaient longuement échangé, et elle avait fini par n'avoir d'autre choix que de subir cette soirée. Son père était Roi d'Ecosse, et il avait l'intention de marier sa fille au plus vite, et avec un bon parti si possible. Elle commençait à comprendre ce qu'elle faisait là. Son regard se porta un bref instant sur Nikolaï, une petite lueur d'intérêt brillant dans son regard bleu nuit, avant qu'elle ne s'en détourne. Puis, elle porta son attention sur Anséline, et cette fois, de la curiosité perça dans son regard, puis de l'amusement. Elle trouvait ce petit couple tout à fait distrayant, et avait hâte de voir l'amplitude des dégâts que sa présence allait causer. 

Vivianne ne put s'empêcher de prêter attention à toutes ces personnes qui les regardaient. Beaucoup regardaient surtout Andrew, ce qui était logique, mais elle n'aimait pas que son homme soit convoité par autant de femmes. Elle qui n'avait jamais été réellement jalouse ou possessive pouvait bien le devenir. Vivianne fut sortit de ses pensées quand le cousin d'Andrew lui adressa la parole. Après l'avoir regardé un moment, et sans prendre la peine de le saluer comme elle aurait dut, elle déclara : 

" Je m'appelle Vivianne. " 

Elle aurait bien voulu l'envoyer balader, parce qu'elle n'était pas tellement d'humeur à faire des politesses et des courbettes, mais elle se dit qu'elle allait tout de même faire un minimum d'effort pour Andrew. 

Lisa remercia Lorys, affichant un petit sourire au coin des lèvres. Elle avait envie de rentrer chez elle, ne comprenant plus bien ce qu'elle faisait ici. Elle répondit tout de même à Loyd : 

" Oui, j'aime ce que je fais, et par chance, je n'ai pas à côtoyer ces personnes trop souvent. " 

En vérité, elle les voyait très peu ; passant le plus clair de son temps à teindre des robes, à les broder, et s'occuper du linge de maison et à changer la literie quand les chambres étaient vides. Il arrivait qu'elle croise une des filles du seigneur de temps en temps, mais c'était assez rare, alors elle le vivait bien, n'ayant pas l'impression d'être réduite à l'esclavage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 2 Déc - 12:02

Elyra prit délicatement le verre avec un sourire reconnaissant. Elle sentait sur elle le poids des regards, elle sentait que plusieurs femmes n'attendaient qu'une chose, qu'elle fasse un faux pas pour la tourner en ridicule ; elle sentait la malveillance dans leurs regards, la méchanceté moqueuse de dames jalouses. Un verre ne lui ferait pas de mal. Elle le descendit d'une traite, ce qui était normal pour un gros moustachu habitué aux bières, mais pas tellement pour une femme ; pourtant, Elira était coutumière de l'alcool, elle n'avait pas peur de son effet, elle tenait largement aussi bien l'alcool qu'un homme de sa carrure. Elle demanda discrètement : 

- Que faut-il faire, dans ce genre de fêtes ..? 

Elle avait l'impression de regarder une pièce de théâtre aussi compliquée qu'inintéressante. 

Les gardes suivaient Aliénor avec application. Etant en service, aucun des deux n'avait eu vent de la rumeur. L'un des deux, largement moins bourru et désagréable que l'autre, se risqua à faire remarquer à Aliénor : 

- Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, dame Aliénor, mais je suis sur que le Capitaine Hérin n'y est pour rien. 

Il ne savait pas ce qui pouvait s'être passé pour que son père la fasse surveiller ainsi, peut être qu'elle lui avait rapporté un comportement suspect d'héron, mais il était intimement convaincu qu'Hérin n'y était pour rien ; il était un de ses élèves, et plus que ça, un admirateur. 

Fernand salua Anséline avec politesse, ce qui était presque rare pour un homme de sa trempe. Il était plutôt humble, en réalité. Il ne prit cependant pas le temps d'interroger son frère sur l'identité de sa cavalière, puisqu'il encouragea Eve à s'avancer. Ils avaient fait le voyage ensemble, avec sa femme et sa petite soeur, et autant d'heures de carosse aux côtés d'une personne créait une certaine proximité. 

- Nikolaï, je te présente la princesse Eve, fille du roi d'Ecosse. Son père et moi avons choisi de créer une alliance entre nos deux royaumes, et ce avec un mariage. 

Il n'avait pas pour habitude d'y aller par 4 chemins, et pour avoir passé un peu de temps avec Eve, il se doutait qu'elle n'était pas aussi fleur bleue que son frère. Nicolaï était resté bloqué, comme s'il avait reçu un coup de poing dans le ventre. Il ne comprenait pas comment une chose pareille avait pu arriver, et il savait à quel point cette décision était définitive. Son père n'appuyait peut être que peu la décision, mais c'était apparemment suffisant pour qu'on le marie avec une inconnue. 

Andrew se retint de grimacer en entendant Vivianne répondre. Son cousin était imbu de sa personne, et il savait que la réponse n'allait pas lui plaire. En effet, son cousin répondit, agacé : 

- Il est d'usage de faire une révérence, lorsque l'on s'adresse à son futur roi. La beauté ne dispense pas de faire preuve de politesse. 

Andrew et le prince se regardèrent, se foudroyant mutuellement du regard. Le prince déclara, sur un ton lourd de sens : 

- J'espère que tu parviendras à la dompter, mon cher Andrew ... Le contraire serait regrettable, tu sais combien j'aime les fleurs sauvages. 

Andrew serra les poings, excédé. Il dut se retenir, et faire preuve d'un sang froid incroyable pour ne pas bêtement lui coller son poing dans la figure. 

- Surveillez vos paroles, je vous prie. Je ne vous autorise pas à manquer de respect à ma Dame, d'ailleurs je doute que cette attitude plaise à votre père. 

Son cousin fronça les sourcils et tourna les talons, appelé par un noble ; Andrew savait que c'était loin d'être fini, s'il n'intervenait pas auprès d'un membre de sa famille pour le raisonner. Au moins, il avait défendu Vivianne, c'était ce qui lui importait pour l'instant. 

Lors recommença à parler avec Lisa, des discussions amicales sans grand intérêt, mais sympathiques néanmoins. Pendant ce temps, Loyd mangeait en silence, prenant sur lui pour ne pas les déranger, mais il laissait quand même son regard se balader avec curiosité, tantôt sur le visage de la jeune femme, sur ses expressions, sur son regard, tantôt un peu plus discrètement sur des endroits moins anodins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 2 Déc - 16:48

Paul pouffa de rire en la voyant vider son verre et vitesse, et il lui tendit le sien :

"Je n'aimerai pas que tu meures de soif. "

De toute façon, il y aurait forcément un moment où elle ne pourrait faire autrement qu'être elle même. Il connaissait sa copine et savait qu'elle n'était pas vraiment douée pour faire semblant longtemps. C'était ce qu'il aimait, mais il doutait qu'elle soit au goût de tout le monde. Il haussa les épaules :

"Tu peux... manger, et commérer, et danser quand ce sera le moment. Mais en règle générale, on s'ennuie."

C'était toujours la même chose, il avait l'impression sue toutes ces soirées se ressemblaient mortellement.

Aliénor se retint de sursauter quand le garde lui adressa la parole. Elle ne savait pas pourquoi il était aussi sympathique d'un coup. Elle lui adressa un bref sourire :

"Vous avez raison, ce n'est pas de sa faute, il n'a rien fait de mal."

Elle n'était pas sûre que ce soit tout à fait vrai, mais elle n'avait pas envie qu'il en sache plus sur le sujet, après tout, il n'avait pas besoin de savoir quoi que ce soit de sa vie privée. Elle finit par se tourner vers lui, demandant :

"Vous savez quelque chose à propos de cette histoire de tournoi ? "

Anséline regarda Eve, puis Nikolaï, et finalement, elle défit lentement sa main de la sienne. Elle avait l'impression que chaque petite partie de son coeur était en train de tomber en miettes. Elle s'en voulait d'avoir cédé à son attirance pour le prince, de s'être attachée à lui,  et d'avoir bêtement cru qu'il pourrait être avec elle. Visiblement, Nikolaï était aussi sous le choc qu'elle.

Ève regarda la scène, gardant le même air neutre sur le visage, mais elle ne pouvait s'empêcher de rire intérieurement. Elle savait combien il était douloureux de se faire briser le coeur à cause de ses obligations royales, mais il fallait se faire une raison et arrêter de s'attacher bêtement. C'était ce qui avait forgé son sale caractère. Elle repoussa une mèche brune derrière son oreille, restant aux côtés de Fernand en attendant que Nikolaï réagisse.

Vivianne rétorqua :

"Je ne me plie jamais aux règles."

Elle savait que c'était dangereux, qu'elle aurait mieux fait de se taire, et qu'elle pouvait s'attirer des ennuis, mais cet homme avait besoin d'être remis à sa place. Elle fronça les sourcils quand il parla d'elle comme d'un objet, et sa main se serra sur le bras d'Andrew. Toutefois, en voyant qu'il prenait sa défense, elle se détendit quelque peu. Elle demanda, quand le prince fut parti :

"Qu'est ce qu'il sous entendait ?"

Lisa se focalisait sur la conversation qu'elle avait avec Lorys, malgré le fait qu'elle sentait le regard de Loyd sur elle. Elle parlait beaucoup, arborant sans cesse un fin sourire, taquinant gentiment Lorys par moment. Au bout d'un moment, elle demanda, en se tournant vers Loyd :

"Pourquoi tu me regardes comme si j'étais une attraction de foire ? "

Sa question était posée sans méchanceté, elle était plutôt curieuse de savoir ce qu'il lui trouvait de si intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 2 Déc - 18:03

Elyra rougit légèrement en comprenant qu'elle n'aurait pas du le boire directement mais le garder à la main et tremper ses lèvres de temps à autres pour se donner un genre. Elle hocha la tête, signe qu'elle voyait de quoi il parlait, et déclara : 

- Je ne commère pas et je danse très mal. Mais s'il n'y a rien d'autre à faire... On aura qu'à danser, tu as 10 orteils, alors un de moins changera pas grand chose ! 

Elle sourit, amusée, se retenant de rire parce qu'elle doutait que rire à gorge déployée comme elle le faisait d'ordinaire soit très apprécié ici. 

Le garde parut soulagé, refusant de croire qu'Hérin ait quoi que ce soit à se reprocher, de la même façon qu'un enfant refusait de croire que le père noël n'existait pas. L'autre garde était toujours muet comme une tombe, tandis que son collègue répondait : 

- Il parait que ce sera la grande attraction des festivités, pendant les jours qui viennent. Le gagnant obtient un titre de noblesse, Maître de guerre ; ce n'est pas grand chose comparé au vôtre, mais c'est la plus haute distinction militaire qui soit donnée à des hommes sans naissance. Pour des gardes particulièrement doués, c'est une occasion unique. 

Lui même ne se voyait pas y assister, il savait bien que ceux qui n'étaient pas à la hauteur seraient humiliés en public, et il n'avait pas assez confiance en ses capacités pour risquer ça. 

Nikolaï sentit la main d'Anséline quitter la sienne, ce qui lui asséna le coup de grâce. Apparemment, il n'était plus question de se battre, mais de se résigner. Fernand ne manqua pas de noter ce geste symbolique, et hocha la tête, compatissant malgré tout : 

- Je suis navré, Mademoiselle. Je pense que la princesse sera d'accord pour vous laisser la soirée pour vos adieux, mais pas davantage. 

Il interrogea Eve du regard, l'encourageant à exprimer ce qu'elle voulait : il était aussi possible qu'elle demande à ce que la relation de Nikolaï prenne fin immédiatement, pour qu'il ne soit pas vu à la cour avec une autre femme qu'elle, ce qui aurait été tout aussi légitime. 
Nicolaï ne disait rien, attendant comme son frère la décision d'Eve, puisque Fernand ne lui laissait pas le choix à lui, mais seulement à elle. 

Andrew soupira au départ libérateur de son cousin, avant d'entendre la question de Vivianne. Elle n'était pas habituée aux coutumes de la cour, à la hiérarchie et aux obligations. Elle ne savait pas ce que l'héritier du trône de France pouvait faire à une femme qui lui tenait tête. Il avait déjà assisté à ça auparavant ; son cousin prenait une dame pour maîtresse, la condamnant à une vie sans mariage, sans vie légitime. Il répondit, ne voulant pas lui cacher la vérité : 

- Il voulait dire ... Qu'il pouvait passer un accord avec ton père et te prendre pour maîtresse. Il ne le fera pas, je ne laisserais pas une chose pareille arriver, mais il ne faut pas le provoquer plus que nécessaire ... 

Il avait mauvais caractère, et Andrew avait de la chance d'être diplomate et de savoir étouffer les caprices naissant de ce cousin qu'il connaissait aussi bien qu'un frère, bien qu'il ne l'ait jamais apprécié. 

Lorys regarda son frère avec un sourire, trouvant que la question ne manquait pas d'intérêt. Il avait toujours reproché à Loyd ses mauvaises manières, et visiblement Lisa était d'accord avec lui. Loyd ne se démonta pas, pas du genre à tourner les yeux, rougir ou se confondre en excuse, il répondit : 

- Je m'interroge ... Qu'est ce qu'une femme qui ne manque pas d'intérêt comme toi fait avec un homme qui en manque cruellement comme mon frère ? Crois moi, c'est au moins aussi étonnant qu'un homme avec trois bras ! 

Il sourit, la regardant toujours avec ce petit sourire rêveur, et ce regard empli de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 2 Déc - 22:44

Paul lui, ne se retint pas de rire, plutôt franchement. Vu le brouhaha, il y avait peu de chance qu'il soit entendu. Il savait bien qu'elle ne devait pas voir l'habitude de se tenir, il aimait sa spontanéité et ne voulait pas qu'elle pense qu'il voulait qu'elle soit irréprochable. Au contraire, il aimait chacun de ses petits défauts. Il l'attira doucement à lui, en faisant mine qu'il faisait ça juste pour qu'elle l'entende parfaitement ; ce n'était pas vrai, il prenait un malin plaisir à balader ses mains sur ses courbes : 

" Je doute que tu puisses vraiment me faire mal. J'ai deux soeurs tu sais, je leur ai servit de cobaye. "

Surtout à Vivianne qui voulait absolument savoir danser, pour qu'Andrew voit qu'elle faisait des efforts pour être à son niveau, pour être un peu moins nulle. A force, il avait fini par s'habituer à ce qu'on lui marche sur les pieds, alors danser avec Elyra ne lui faisait pas vraiment peur. 

Aliénor écouta le garde sans chercher à dissimuler son intérêt. Peut être que ce n'était pas un gros titre, mais c'en était un, son père ne pourrait pas dire qu'Hérin n'était pas un homme pour elle si il faisait ses preuves durant ce tournoi. Elle savait que son garde était doué, il avait de l'expérience derrière lui, et peut être que le simple fait de savoir que ce titre pourrait leur permettre d'être ensemble décuplerait ses forces. Elle demanda : 

" Hérin y participe ? " 

Si ce n'était pas le cas, alors il faudrait qu'elle le voit, pour l'informer, pour lui dire que ce tournoi pouvait peut être donner une nouvelle chance à leur histoire. Mais elle ne voulait pas non plus prendre le risque d'énerver encore son père, ne connaissant que trop bien le type de punition qu'il pourrait lui donner. 

Anséline lança à Fernand un regard noir, lourd de rancœur. Elle avait envie de fondre en larmes, de partir de cette fête à toute vitesse, de rentrer à Chambord, et d'oublier toute cette histoire. Elle avait fini par s'attacher à cet homme, à passer au dessus de son titre pour voir combien il était adorable et totalement à l'opposé de l'idée qu'elle se faisait des princes. 

Eve pencha la tête, réfléchissant. D'accord, elle prenait un malin plaisir à torturer les gens, à leur faire du mal volontairement pour qu'ils souffrent autant qu'elle, mais elle éprouvait un peu de compassion à l'égard d'Anséline ; elle savait la douleur que c'était de renoncer à l'homme qu'on aime. Elle finit par déclarer, sur un ton détaché : 

" Vous pouvez prendre la soirée, mais je ne veux pas être tournée en ridicule, alors... soyez discrets. " 

Si elle commençait à avoir une sale réputation, alors son père ne tarderait pas à la faire rentrer en Ecosse, il lui dégoterait facilement un autre mari, et elle se retrouverait encore baladée d'un pays à l'autre. Elle commençait tout juste à se faire à l'idée d'être mariée avec Nikolaï, alors elle n'avait pas envie que ça change. 

Vivianne ouvrit de grands yeux en entendant Andrew. Elle ne savait pas que ce genre de choses pouvaient être faisables. Et puis, son père signerait volontiers pour la refiler au prince, puisqu'il n'avait aucun scrupule à lui pourrir la vie. Il le ferait même de gaieté de coeur, elle en était certaine. Elle baissa la tête, marmonnant : 

" D'accord, je ferai attention. " 

Même si Andrew se montrait adorable, elle ne voulait pas lui attirer des soucis avec sa famille juste parce qu'elle n'avait pas pour habitude de se tenir bien. Elle ferait tout pour éviter d'être séparée du jeune homme, même si pour cela elle devrait se tenir bien et faire un travail sur son comportement. 

Lisa se prépara à répliquer, pour dire que Lorys ne manquait pas d'intérêt, mais elle avait l'impression que ses paroles ne seraient que mensonges. Il était attachant, souriant, adorable même, mais il était bien loin de la faire vibrer, de chambouler son esprit. Pourtant, elle l'avait trouvé attirant, mais elle avait l'impression que même en creusant, elle ne trouverait rien de plus que ce grand sourire chaleureux. Elle finit par hausser les épaules :

" Nous sommes amis. J'espère que ça réponds à tes interrogations. " 

Pour elle, c'était une réponse suffisante. Après tout, même si il n'était pas franchement palpitant, elle tenait à lui, il était un confident et un ami précieux, même si il n'y avait rien entre eux, elle ne comptait pas le laisser tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Jeu 3 Déc - 10:26

Elyra sourit, rassurée et sereine. Son homme frôlait la perfection, malgré ses nombreux défauts, il la connaissait et savait comment la tranquilliser. Il devait commencer à se douter tous les efforts qu'elle pouvait faire pour lui ; elle ne changerait pas, au fond, mais elle avait l'intention de le rendre fier, qu'il n'ait jamais à baisser les yeux parce qu'il était avec elle. Une fois qu'elle serait plus habituée à la cour, elle comptait aussi essayer de plaire à son père, parce qu'elle ne voulait pas qu'ils coupent les ponts à cause d'elle, et elle se doutait qu'il ne devait pas voir leur relation d'un très bon oeil. 

- Tu es très courageux ... Je ferais un effort. Déjà, j'essaierais de ne pas te faire tomber ! 

Elle se souvenait avec un sourire de leur première rencontre, où elle lui avait littéralement foncé dessus avec son plateau. 

Le garde sembla réfléchir, et il donna un coup de coude à son collègue pour lui poser la question. Il avait beau être aimable comme une porte de prison, il répondit sans méchanceté : 

- Il n'en a pas parlé ... Mais je l'ai vu au stand de tir. Et si le capitaine s'entraîne au tir à l'arc, c'est qu'il compte y participer. 

Hénin n'était pas expressif, et chaque garde avait appris à lire entre les lignes avec lui, et au fur et à mesure, à connaître ses habitudes. Chacun savait qu'il n'aimait pas le tir à l'arc, et que s'il lui arrivait de s'entraîner à l'épée pour se détendre, il ne prenait jamais un arc pour le plaisir. Il avait forcément une idée derrière la tête. 

Fernand n'ajouta rien, non parce qu'il acceptait qu'on le regarde de cette façon d'habitude, mais parce que cette fois, il comprenait. Il hocha la tête, appuyant ce que disait Eve. Lui même trouvait la jeune femme très intelligente et pleine d'esprit, il s'entendait bien avec elle, et il n'avait en aucun cas l'intention de revenir sur la décision qu'il avait prise. Nicolaï emmena Anséline à l'extérieur, où au moins ils pourraient parler sans crainte d'être épiés. Il se retrouva face à elle, et bien qu'il n'ait jamais pleuré de sa vie, il se sentait à deux doigts de le faire. 

- Je suis tellement désolé ... 

Il espérait qu'elle pourrait l'oublier, tandis que lui n'avait d'autre choix maintenant que de se marier avec une parfaite inconnue. 

Andrew sourit, soulagé et heureux qu'elle comprenne, et qu'elle ait l'intention de mettre un peu d'eau dans son vin. Il prit délicatement sa main. 

- Merci, ma chérie ... J'ai failli lui foutre mon poing dans la figure moi aussi, tu sais ! 

Lui aussi devait souvent faire des efforts,les démonstrations de violence étaient loin d'être appréciées à la cour, et encore moins quand c'était sur le dauphin. 

Loyd haussa les épaules, continuant de manger : 

- C'est déjà une anomalie en soi, mais je comprends un peu mieux ~

Lorys leva les yeux au ciel, agacé par les remarques de son frère, comme toujours. Ils avaient la chance que le grand soit moins bagarreur que l'autre, parce que si Lorys avait dit la moitié de ça, Loyd lui aurait cassé quelques dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Jeu 3 Déc - 14:40

Paul lui jeta un petit sourire moqueur. Il était vrai que pour leur première rencontre, il avait sacrifié sa tenue. mais finalement, il n'était pas mécontent d'avoir du renoncer à un costume, puisqu'il avait gagné beaucoup plus au change. En déposant un baiser sur son front, il déclara :

" En effet, j'aimerai beaucoup que tu épargnes mes vêtements cette fois. " 

Il ne put s'empêcher de lui offrir un regard taquin, avant de proposer, en voyant que la salle se remplissait chaque minute un peu plus : 

" Tu veux sortir ? " 

Il ne pensait pas qu'il y aurait autant de monde, même si il savait que personne ne refusait une invitation à la cour du roi. Au contraire, il avait cru que cette soirée serait un peu plus privée, en plus petit comité.

Aliénor porta son attention sur le second garde un petit instant, avant de se mettre à réfléchir. Elle ne connaissait pas bien les domaines dans lesquels Hérin excellait, à vrai dire, il lui parlait vaguement de son métier, mais ce n'était pas leur sujet principal de discussion. Elle demanda : 

" Il est doué ? "

Elle doutait qu'Hérin ait réellement une faiblesse dans un de ces domaines, mais elle avait envie de savoir. Elle avait surtout envie d'aller le voir. Après tout, il devait y avoir tout un tas de personnes qui le regardait comme une attraction, elle passerait peut être inaperçue... Elle balaya vite cette idée de son esprit, puisqu'elle savait que ce genre d'écarts pouvait lui coûter cher. 

Eve regarda Nikolaï et Anséline partir, sans rien dire. Après tout, ce n'était vraiment pas le moment de remuer le couteau dans la plaie. Elle savait très bien que Nikolaï ne l'accepterait jamais. Si son père ne l'avait pas proposée à Fernand, alors Nikolaï n'aurait pas dut renoncer à sa petite dame de compagnie. Malheureusement pour le jeune homme, il devrait apprendre à faire avec, et elle se serait certainement pas le genre de femme qui l'épaulerait jusqu'à ce qu'il s'en remette. 

Anséline s'assit sur un des bancs froids du jardins, regardant Nikolaï comme si c'était la première fois qu'elle le voyait. En vérité, elle faisait tout ne pas laisse tomber une seule larme de rage et de tristesse. Elle trouvait la situation injuste, elle avait envie d'exploser, et pourtant, elle sembla anormalement calme, comme vidée. Elle finit par déclarer :

" Ce n'est pas de ta faute, tu n'as pas à t'excuser. " 

D'accord, elle lui avait trouvé quelques défauts, et parfois il lui tapait un peu sur les nerfs, mais elle n'avait pas pensé qu'elle serait forcée de le quitter, et surtout aussi rapidement. Enfin, peut être que dans un sens c'était mieux, la rupture serait surement moins douloureuse. Elle ne voulait pas qu'il souffre, c'était un homme gentil, et elle tenait à lui. Elle avait envie de trouver une parole réconfortante, mais rien ne lui venait, toutes les paroles qui lui venaient à l'esprit sonnaient faux, hypocrites et loin d'être sincères. Il ne valait mieux pas qu'elle parle, finalement. 

Vivianne ne put s'empêcher de rire. En même temps, cet homme méritait franchement de recevoir une correction, mais ce n'étaient pas ses affaires. Elle demanda, avec un large sourire :

" Bon, maintenant qu'on s'est bien fait remarquer... que fait-on ? " 

Elle se mordilla la lèvre, un faux air coupable sur le visage. Bien sûr, elle ne s'en voulait pas d'avoir été aussi effrontée, même si elle avait dit qu'elle ferait des efforts. ça allait être compliquée pour elle de bien se tenir, elle n'en avait pas franchement l'habitude...Peut être qu'elle prendrait plaisir à le faire, puisque pour une fois, elle voulait faire plaisir à Andrew et non pas à son père. 

Lisa fronça les sourcils, agacée par les remarques que Loyd se permettait. Elle avait aussi envie de secouer Lorys parce qu'elle ne comprenait pas qu'on ne puisse pas réagir quand on parlait de lui sur ce ton. D'ailleurs, cette pensée lui arracha un long soupir, et elle déclara, sur un ton calme et contrôlé, son regard planté dans celui de Loyd : 

" Tes paroles sont méchantes et injustifiées. " 

Il fallait bien qu'elle prenne un peu la défense de Lorys, parce que son frère n'était pas vraiment respectueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Dim 3 Jan - 14:47

Elyra sourit en hochant la tête, lui assurant que cette fois ci elle n'avait pas l'intention de le renverser, ni de tomber ; elle voulait à tout prix éviter le ridicule, surtout que les personnes qui savaient qui elle était semblaient n'attendre qu'une chose, trouver une excuse pour la rabaisser. Elle ne leur donnerait pas ce plaisir, puisqu'il n'y avait qu'une personne dont l'avis comptait pour elle, et que lui ne la regardait pas comme une moins que rien. 
Elle glissa sa main dans la sienne, enchantée à l'idée de prendre l'air, tellement qu'elle l'entraîna elle même. La robe était inconfortable, les chaussures également, elle avait envie d'arracher sa coiffure, et pourtant, son sourire semblait ne pas vouloir disparaître, ne perdait rien de son éclat. Elle était heureuse d'été avec celui qu'elle aimait, et même si leur avenir était incertain, elle voulait profiter de chaque instant, elle qui n'avait jamais connu ce sentiment. Elle se délectait des frissons qui l'envahissaient à chaque contact, de son coeur qui loupait un battement à chaque regard, à chaque sourire, au point qu'elle voulait garder ces regards pour elle seule. 
Une fois sur le balcon, plus ou moins à l'abri des regards, elle l'embrassa, se rattrapant en un baiser de tous ceux dont elle n'avait pas pu profiter à cause de cette soirée. 

Le premier garde répondit à la question d'Aliénor, sans masquer son enthousiasme : tous les hommes d'Hérin étaient fiers de leur capitaine, et intarissables à son sujet. S'ils ignoraient tout de son passé, ils connaissaient en revanche ses compétences actuelles aussi bien que s'il avait été une star. 

- Il ne met pas dans le mille à chaque fois ... Mais il est toujours très proche. Dans tous les autres domaines, il est imbattable. Il n'y a pas une lame que le capitaine ne sache maîtriser, et avec laquelle il ne puisse tuer un homme. Je pense qu'il part avec un sérieux avantage ... Je parierais la dot de ma soeur qu'il remportera ce tournoi ! 

Le garde se força à réprimer son sourire emballé quand son collègue le foudroya du regard, se rappelant un peu tard qu'il parlait avec Aliénor, et pas avec un de ses amis. Il baissa les yeux, un peu gêné, avec un petit sourire désolé sur le visage. 
Pendant ce temps, à l'extérieur, un troupeau de notables et de dames s'étaient amassées autour du stand de tir. Hérin restait concentré, ne perdant pas de vue son objectif ; si la foule l'agaçait au plus haut point, au moins avait-elle le mérite de le préparer à ce qui l'attendait. ça faisait un moment qu'il n'avait pas du faire face à autant de monde qui épiait ses faits et gestes, et ce serait pire le lendemain. La foule l'obligeait aussi à garder sa chemise, ce qu'il ne faisait jamais d'ordinaire, ayant très rapidement trop chaud lorsqu'il s'entraînait. 

Fernand continua à tenir compagnie à Eve, comme il l'avait fait jusque là, même s'il s'éclipsait quelques fois pour danser avec sa femme. Lors de ces danses, c'était la soeur de Nikolaï, Kelly, qui discutait avec elle. La jeune femme n'était pas convaincue par ce mariage arrangé, et puisqu'elle 'espérait pas que Fernand change d'avis, elle essayait de convaincre Eve que c'était une mauvaise idée, et qu'il fallait qu'elle persuade son père d'annuler. 

Nikolaï ne put supporter longtemps ce regard dénué d'émotion, qu'il n'avait jamais vu auparavant. Anséline était toujours très démonstrative, il avait l'impression de ne pas connaître la personne qui lui faisait face. Il laissa son regard se promener autour, triste et en colère, les jardins semblaient n'avoir aucun éclat, comme s'ils reflétaient ce qui l'attendait. Il n'y avait pas que les jardins, il avait l'impression que le monde avait été lavé de ses couleurs ce soir. 

- Si tu savais ... J'aurais aimé que ça n'arrive pas ... 

Il ne s'y attendait pas, il n'arrivait pas à comprendre comment une chose pareille avait pu arriver sans qu'il soit au courant, sans même qu'il s'y attende et qu'il ne décrypte les signes. La tenue envoyée par sa soeur, la présence de son frère, le fait qu'il veuille lui parler. Il avait été naïf, et il le payait cher. 

Andrew lui lança un sourire en coin plutôt mystérieux : 

- Es tu prête à ce que je te présente mon oncle ? 

Il en doutait, mais il espérait qu'elle saurait mettre de côté son caractère pour le roi de France, au moins. Il ne pouvait s'empêcher, malgré ce qui venait de se passer, de lui faire confiance. Et puis, le meilleur moyen pour contrer son cousin, c'était d'aller raconter lui même à son oncle ce qui venait de se passer. 

Loyd soutint son regard un long moment, ne bougeant pas d'un pouce, comme si rien n'était à même de l'intimider. 

- Méchantes, oui, mais pas injustifiées. 

Lui en revanche n'arrêtait pas de sourire, même si son sourire avait un air de défi, comme s'il lui demandait ce qu'elle allait faire, alors que même Lorys ne faisait rien. Comme s'il savait parfaitement des choses qu'elle ignorait, qui lui donnait le droit à cette amertume, à cette mesquinerie envers son aîné. Lorys posa sa main sur l'épaule de Lisa : 

- ça ne vaut pas la peine de se disputer pour ça ... 

Il était pacifique, certes, mais il voulait surtout que leur conversation n'aille pas plus loin, laisser son frère avoir le mauvais rôle au risque de passer pour un pleutre, il voulait surtout qu'elle n'apprenne rien de plus, rien qui pourrait compromettre leur amitié, qui restait importante pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Dim 3 Jan - 21:51

Paul se laissa entraîner, pressé lui aussi de sentir l'air frais de ce mois de décembre l'envelopper. L'air était à peine respirable dans cette immense salle, et il avait l'impression que le nombre d'invités de cessait d'augmenter, au fur et à mesure. Les balcons étaient nettement plus calmes, sans doute parce que la fraîcheur de la nuit était belle et bien tombée, mais lui trouvait cela agréable. Il passa ses bras autour de la taille d'Elyra, lui rendant son baiser avec passion. Lui aussi avait fait l'effort de ne pas trop la coller, afin de faire bonne impression tout de même. Il savait que sa réputation le précédait, et il n'avait pas envie que les convives aient une piètre opinion d'Elyra, en la prenant pour une fille aux moeurs légères juste parce qu'elle le fréquentait. Il finit par écarter ses lèvres des siennes, la gardant dans ses bras pour la maintenir au chaud : 

" Tu ne t'ennuies pas trop ? " 

Il espérait que non, car il s'agissait de son quotidien. Certes, en général, les fêtes étaient moins pompeuses, il y avait beaucoup moins de monde, mais c'était toujours le même milieu ; il fallait faire attention à ses paroles, attention à ses moindres faits et gestes, et il avait peur qu'elle ne se lasse. 

Aliénor ne put s'empêcher de sourire en voyant l'enthousiasme avec lequel ce garde parlait d'Hérin. Elle mourrait d'envie de dire que l'homme qu'il admirait tant était le sien, mais elle savait pertinemment que cela ne lui attirerait que des ennuis. Ce garde semblait être certain de ce qu'il avançait, il disait qu'Hérin gagnerait ce tournois, mais elle se demandait face à quels adversaires son homme allait tomber. Finalement, elle demanda : 

" Qui d'autre participe ? Il doit y avoir d'autres hommes très doués, Hérin ne peut pas être le seul. " 

Elle remarqua la façon dont le deuxième garde regardait son collègue, et ajouta avec un sourire : 

" Il n'y a pas à être gêné, vous pouvez me parler. De toute façon, autant rendre cette soirée agréable, autant pour vous que pour moi, vous ne pensez pas ? " 

Connaissant son père, il avait dut leur demander de ne laisser personne l'approcher, et de ne la laisser parler à personne sous aucun prétexte. Mais jouer la statue silencieuse ne l'intéressait pas ; cette soirée était déjà suffisamment barbante comme ça, alors si elle pouvait au moins passer le temps avec ce garde sympathique, cela lui allait parfaitement. 

Eve avait réussit à rester polie et courtoise face à Kelly, mais plus elle insistait pour qu'elle demande à son père de faire annuler le mariage, plus elle perdait patience. Elle non plus n'avait pas demandé à se retrouver fiancée à Nikolaï, il était déjà attaché à une femme, et il la détesterait sûrement pour l'avoir contraint à rompre. Mais son père n'était pas plus tendre que Fernand, il comptait bien la faire marier le plus rapidement possible. Elle avait fini par déclarer qu'elle ne ferait rien pour changer l'accord que son père avait passé avec son frère, et avait finit par s'éloigner, s'installant volontairement à l'autre bout de la salle, pour ne plus être dérangée par la jeune femme. 

Anséline, elle, continuait de fixer Nikolaï, incapable de détacher son regard. Pourtant, par moment, elle semblait le regarder sans le voir, tandis que tout un tas de pensées se bousculaient dans son esprit, lui faisant presque tourner la tête. Elle répondit : 

" Moi non plus, j'aurais aimé que ça n'arrive pas. "

Elle laissa quelques secondes s'égrainer puis demanda : 

" Pourrais tu faire en sorte que je puisse rentrer à Chambord, dès demain ? Je ne me sens pas vraiment la force de rester aussi près de toi en sachant pertinemment que tu es avec une autre. " 

Et sans doute Nikolaï souffrirait moins. Elle savait qu'Aliénor comprendrait son départ, et ne lui en tiendrait pas rigueur. Elle avait fait le voyage pour rencontrer la famille de Nikolaï, et Fernand venait de réduire leur histoire en poussière, en l'espace de quelques minutes ; elle ne se sentait plus à sa place. 

Vivianne répondit, avec un sourire amusé : 

" Bien sûr, ce n'est que le Roi, après tout ! " 

Elle tâchait de paraître détendue, mais elle ne l'était pas. Elle avait peur de connaître ce que pensait le roi d'elle, peut être qu'elle lui déplairait, qu'il la trouverait trop caractérielle. Mais elle comptait bien faire un effort, pour qu'Andrew sache qu'elle savait également se tenir et faire bonne figure. Elle faisait rarement des efforts, excepté pour son frère. 

Lisa détacha son regard de celui de Loyd un court instant, quand Lorys posa sa main sur son épaule. Elle lui jeta un bref coup d'oeil, déclarant : 

" Bien sûr que si. Tu n'es pas un moins que rien, arrête de te laisser marcher dessus. ça m'agace de te voir te laisser faire. " 

Puis, elle reporta son attention sur Loyd, fronçant les sourcils. Décidément, cet homme était on ne peut plus désagréable. Elle n'aimait pas la façon dont il la regardait, comme si elle était une bête de foire, elle n'aimait pas non plus la façon dont il parlait à son frère, et la façon qu'il avait de sourire, comme si il pouvait tout se permettre. Certes, peut être qu'il y avait des histoires de famille là dessous, des histoires dont elle n'avait pas vraiment envie d'entendre parler, mais elle ne pouvait supporter ces petites attaques incessantes et ces conversations lourdes de jugements et de sous entendus. Elle finit par déclarer : 

"Je ne sais pas ce qu'il y a entre vous pour que tu te montres si désagréable, mais si ça ne s'arrête pas, je rentre chez moi. " 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Lun 4 Jan - 13:31

Elyra appuya sa tête contre Paul, souriant un peu : 

- Non non, ça va ... 

Elle leva les yeux sur lui, avec un sourire malicieux : 

- Je m'attendais à pire. 

Loyd avait une opinion tellement arrêtée sur les nobles, sur la cour et les fêtes de ce genre que ce qu'elle imaginait était mille fois plus barbant encore. Ces mises en garde répétées, toutes les disputes entre ses frères au sujet de ces fêtes et de ce milieu aurait du l'en dégoûter, et c'était le cas jusqu'à ce qu'elle rencontre Paul, et qu'elle en tombe amoureuse. Maintenant, elle voyait les choses avec plus d'indulgence, et une certaine tendresse qui avait le pouvoir d'adoucir les défauts. 

Le garde à la langue bien pendue, Klaus, ne put s'empêcher de sourire en entendant la remarque d'Aliénor : il avait affaire à des gens antipathiques tellement souvent que le sourire de la jeune femme le réconciliait avec son métier ; et il connaissait assez son collègue pour déchiffrer dans sa façon de détourner le regard une émotion similaire habilement dissimulée. Il réfléchit avant d'énumérer : 

- Il doit y avoir une vingtaine de participants ... Ce sont les meilleurs de France, sans aucun doute. 

L'autre garde croisa les bras, précisant : 

- Le chef de la garde du roi est particulièrement dangereux. C'est de lui qu'il faut le plus se méfier ; il aspire à un titre de noblesse depuis des années, et en tant que militaire, il est reconnu comme l'un des meilleurs. 

Klaus haussa les épaules, loin d'être convaincu de ses chances. 

- Ce qui lui manque, c'est l'audace. Il sert depuis des années et est tellement bouffi d'orgueil qu'il ne tiendra pas 5 minutes contre notre capitaine ! 

En effet, et bien qu'ils ne sachent pas pourquoi, Hérin ne ressemblait en rien aux autres concurrents, reconnus et désireux de parader avec un nouveau titre. Hérin jouait le tout pour le tout dans ce tournoi, et l'argent et la terre promis au vainqueur ne faisaient pas le poids face à sa motivation, Aliénor. 

Kelly finit par abandonner, sachant pertinemment que son entretien avec Eve suffirait à lui attirer les foudres de son frère. D'ailleurs, elle aurait du s'estimer heureuse que Fernand n'ait pas encore trouvé d'alliance qui vaille la peine, car elle savait qu'elle était la prochaine sur la liste. Cette idée la fit soupirer alors qu'elle s'assit sur une chaise, volontairement à l'écart. 

Nikolaï baissa les yeux, regardant les pierres de l'allée avec tristesse, comme si elles comprenaient sa douleur. Lorsqu'Anséline lui demanda d'assurer son retour, il leva les yeux sur elle, semblant enfin la voir. 

- Bien sur ... C'est le moins que je puisse faire. 

Il se pencha et la prit doucement dans ses bras, scellant une dernière étreinte qui se devait d'être amicale. 

Andrew lui répondit par un sourire moqueur en prenant son bras, l'emmenant là où les courtisans s'amassaient, autour de son oncle. Il les salua, les connaissant pratiquement tous par leur nom et leur titre ; s'il n'était pas assidu en cours, il avait en revanche une mémoire impressionnante, et était très physionomiste, de sorte qu'il ne confondait jamais un homme avec un autre. Ils le laissèrent passer en s'inclinant légèrement, lui permettant de se retrouver face à face avec son oncle. Comme il était d'usage, même pour lui, il fit la révérence, espérant que Vivianne ferait de même. 

- Permettez moi de vous présenter mes meilleures voeux de santé et de prospérité pour votre anniversaire, mon oncle. 

Le roi haussa un sourcil, plus intéressé par ce qui suivait, il le devança : 

- Mais tu es surtout venu me présenter la jeune femme à ton bras, n'est ce pas ? 

Andrew ne put s'empêcher d'afficher un vrai sourire, content de voir que son oncle n'avait pas changé, qu'il était toujours aussi prompt à passer les convenances pour aller au fait. 

- En effet ... Je vous présente Dame Vivianne. 

Le roi tendit sa main à Vivianne avec un sourire plutôt bienveillant. 

- Alors, mon neveu me présente finalement une femme ... L'attente en valait la peine, ma foi ! 

Loyd se leva avec nonchalance, haussant les épaules. ça lui importait peu, au contraire, ça atteindrait bien plus son frère qu'elle le laisse en plan plutôt que leurs querelles habituelles. Cependant, pour une fois, il n'avait pas envie de se bagarrer et déclara : 

- De toute manière, j'ai du travail. 

Il reprit son tablier et redescendit, après avoir jeté un dernier coup d'oeil à Lisa, et lu avoir ... Tiré la langue. Lorys fit non de la tête, son frère n'avait décidément aucune manière. 

- Je suis désolé ... Il est vraiment idiot. La chaleur de son fourneau lui a fait fondre la raison. 

Lui qui avait envie de passer une bonne soirée avec Lisa, son frère avait tout fait rater. Il soupira, laissant tomber sa tête sur l'épaule de la jeune femme. 

- Excuse moi, je voulais qu'on passe une bonne soirée ... Je n'avais pas prévu qu'il viendrait manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Lun 4 Jan - 16:26

Paul continua de serrer Elyra contre lui, laissant son regard vagabonder sur ce qui l'entourait, profitant de cet instant un peu plus calme. En l'entendant, il demanda : 

" C'est à dire ? "

Il pensait qu'elle savait un peu à quoi s'attendre, puisqu'elle avait déjà était présente lors de ce genre de soirée, pas en tant qu'invitée, certes, mais elle avait déjà put prendre la température plus d'une fois. Enfin, il savait que si elle était capable de profiter un peu de cette fête, et pourquoi pas de s'amuser un peu, alors toutes les autres lui paraîtraient bien moins ennuyeuses. En plus petit comité, les invités se permettaient plus de choses, plus de confidences. 

Aliénor fronça légèrement les sourcils en entendant parler du chef de la garde du Roi. Visiblement, il s'agissait d'un homme ambitieux, qui semblait près à tout pour grimper un échelon et devenir un homme reconnu. Elle demanda : 

" Vous savez tout aussi bien que moi combien l'ambition de certains peut être néfaste... Pensez vous qu'il puisse trouver un moyen de... tricher ? " 

Elle savait que beaucoup maîtrisaient les poisons, et elle ne s'étonnerait pas que cet homme tente d'éliminer ses adversaires les plus redoutables. Il devait sans doute être aveuglé par l'envie d'avoir ce titre, et elle craignait que cette envie ne guide ses pulsions. 

Eric posa directement son regard ambre sur Kelly, un sourire joueur étirant ses lèvres. Cela faisait un moment qu'il cherchait de quoi se distraire, et voilà qu'une ravissante jeune femme se retrouvait non loin de lui, visiblement seule, et ennuyée. En tirant à son tour une chaise, et en attrapant deux verres de vin, il s'installa près d'elle et déclara, avec détachement : 

" Comment se fait-il qu'une femme telle que vous soit assise toute seule ? " 

Eve, de son côté, avait finit par se retirer de la fête. Fernand allait sans doute passer un bon moment avec sa femme, et elle ne comptait pas sympathiser avec Kelly. Elle décida donc d'aller admirer le spectacle qui attirait dans de monde : Hérin qui s'entraînait. Après tout, cela semblait être la distraction de la soirée, alors elle avait envie d'aller voir. 

Anséline se laissa aller contre Nikolaï, ne sachant pas si cette étreinte était une bonne idée ou pas. Finalement, elle décida de profiter une dernière fois de lui, avant de rentrer. Elle déclara doucement : 

" Je te remercie. " 

Elle savait qu'il faudrait qu'elle s'en aille, avant que ce ne soit encore plus dur. Mais elle ne savait pas où trouver la force de se dégager de ses bras, surtout qu'elle savait qu'elle ne pourrait plus jamais s'y blottir. 

Vivianne se laissa entraîner, même si elle avait très envie de prendre la direction opposée. Ce n'était pas tellement le fait de rencontrer le roi qui l'angoissait, mais surtout le fait de rencontrer un membre de la famille d'Andrew, une personne à laquelle il tenait visiblement. Rencontrer le dauphin avait été différent puisqu'Andrew ne semblait pas lui accorder une attention particulière, mais elle savait que ce serait différent avec son oncle. Elle se plia aux règles et fit la révérence, de bon coeur pour une fois. Elle ne put s'empêcher de sourire en entendant le dialogue des deux hommes et finit par déclarer : 

" C'est un honneur de vous rencontrer, votre Majesté. " 

Maintenant que les présentations étaient faites, elle avait très envie de repartir se mêler à la foule, ne se sentant pas très à l'aise, même si le roi semblait plutôt sympathique et bienveillant. 

Lisa ne se retint pas d'afficher un air satisfait quand Loyd déclara qu'il retournait travailler. Elle n'avait pas très envie de continuer de passer du temps avec lui, ayant l'impression qu'il se sentait supérieur. C'était un comportement qu'elle n'arrivait pas à tolérer, bien qu'elle doive le supporter chaque jour au château. Elle ne pensait pas qu'il y ait des personnes de ce genre à l'extérieur du château, mais elle s'était trompée. Quand il lui tira la langue, elle leva les yeux au ciel, au moins aussi effrontée que lui. Finalement, elle se tourna vers Lorys, demandant : 

" Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu ne t'entendais pas avec ton frère ? Nous aurions put manger chez moi, ça nous aurait évité ce moment gênant. " 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Lun 4 Jan - 19:32

Elyra haussa les épaules, se calant confortablement dans les bras de Paul, prenant ses mains dans les siennes pour les réchauffer un minimum. Il était inhabituel de pouvoir sortir ainsi au mois de décembre, mais la froideur revenait mordre quand on s'y attendait le moins. 

- Je pensais que ce serait abominable, que je ne serais jamais avec toi et que je devrais supporter des gens odieux qui me méprisent, comme quand je sers. 

Elle joua avec ses longs doigts, avec un petit sourire tendre. 

- Tu avais raison ... Ils ne savent pas que je n'ai rien à faire ici, ça doit moins se voir que je le croyais. 

Ce qui était plutôt inattendu, elle croyait n'être capable d'aucun effort, alors qu'en réalité elle savait supporter les contraintes pour celui qu'elle aimait, chose qui la réjouissait autant que ça lui faisait peur. Serait-elle capable, si c'était la seule façon d'être avec lui, de le laisser épouser une autre femme et n'être dans sa vie qu'une maîtresse ? Elle chassa cette idée de son esprit en fronçant les sourcils, comme pour avertir le destin de ne pas lui faire un coup pareil. 

L'autre garde fronça les sourcils, parce que justement l'idée ne manquait pas de réalisme. 

- Je ne sais pas ... Il est difficile de le faire sous les yeux d'autant de monde. 

Klaus, résolument plus positif que son ami, ajouta : 

- J'essaierais d'en parler au capitaine ... Un homme averti en vaut deux ! 

Il trouvait toujours de quoi faire basculer la situation, et il était vrai qu'un homme dont la profession était d'assurer la sécurité de personnes importantes devait se révéler très efficace pour assurer la sienne. 

Kelly fut sortie de ses pensées par l'homme qui tirait une chaise pour s'asseoir à ses côtés. Elle jeta un coup d'oeil à la coupe, avant de la lui prendre avec douceur, lui accordant un sourire en coin. 

- Je suis contrariée. Qu'en est il de vous ? 

En effet, il était très rare que la fille de Charles Quint n'obtienne pas ce qu'elle voulait, surtout qu'elle savait mener son monde à la baguette, surtout les hommes. 

Hérin maniait toujours l'arc, ignorant le reste du monde, se comportant comme s'il avait été seul, avec les mêmes manies, les mêmes "tch" d'agacement lorsque sa flèche loupait le centre de la cible d'un cheveu, et le même soupir quand les flèches prenaient toute la place au centre, lui empêchant d'en tirer d'autres avant d'avoir été chercher celles là. Son air sérieux était d'autant plus séduisant qu'il contrastait avec les sourires racoleurs des gentilshommes qui ne cachaient pas leur but. 

Nicolaï ne la lâcha pas ; il ne la tenait pas fermement pour ne pas l'empêcher de se dégager, mais il l'étreignait avec assez de force pour qu'elle sente à quel point il était difficile pour lui de la lâcher, autant au sens propre qu'au sens figuré. Cette décision était pour lui une torture à accepter, et il savait qu'il devrait vivre tous les jours avec. 

Andrew sourit, fier et touché que pour une fois, Vivianne ne mette pas ses bonnes manières au placard. Son oncle poursuivit, amusé : 

- Serait-ce pour cette dame que tu arrêteras enfin de faire tourner les têtes de celles de la cour ? 

Andrew n'hésita pas, préparé à cette question, à laquelle il avait lui même réfléchi durant de longues nuits sans sommeil. Est ce qu'il pourrait se poser avec elle ? N'avoir qu'elle dans sa vie ? Il voyait déjà que depuis qu'il avait fait sa connaissance, son désir pour les autres femmes s'était amenuisé, puis avait disparu. Plus de folles parties de jambes en l'air sans lendemain, il n'en avait plus envie. Il voulait Vivianne, et avoir Vivianne signifiait devenir un homme honorable pour elle. 

- Effectivement, mon oncle. Il n'y a plus aucune autre dame qui trouve grâce à mes yeux depuis que je connais Vivianne. 

Loyd retourna à son enclume, pestant tout bas contre son frère, et contre Lisa. Pour qui elle se prenait ? Ils avaient leurs habitudes, et elle venait tout chambouler, affirmer qu'il n'avait pas le droit de s'exprimer comme il le faisait toujours. En plus, sa beauté avait quelque chose qui lui donnait envie de bien se conduire, d'être gentleman, ce qui expliquait pourquoi il faisait tout le contraire ; il n'en faisait toujours qu'à sa tête. 

Lorys haussa les épaules, restant contre Lisa, il était très affectueux même s'il n'attendait rien de plus que leur amitié. 

- En fait ... Je ne juge pas qu'on ne s'entende pas, lui et moi ... A vrai dire, c'est notre façon de communiquer, de nous envoyer des piques. 

D'habitude, il répondait plus, donc ça choquait moins, peut être avait il juste voulu faire bonne figure devant Lisa, que son frère passe pour un salopard et que lui écope du rôle du pacifique. Sur ce plan, il avait d'ailleurs plutôt bien réussi ; il s'évitait ainsi l'éventualité qu'elle préfère Loyd à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Lun 4 Jan - 21:27

Paul sourit un peu en entendant les paroles d'Elyra, content de voir qu'elle avait prit ses paroles au sérieux. Il était vrai qu'elle était loin de faire tâche, il était difficile de croire qu'elle n'était qu'une jardinière, et il savait que si elle se mêlait si bien aux autres, c'était parce qu'elle faisait énormément d'efforts. Il remarqua qu'elle réfléchissait, notamment parce qu'elle ne disait plus rien, ce qui ne lui ressemblait pas du tout. Il demanda, en serrant doucement ses mains dans les siennes :

" A quoi penses tu ? " 

Aliénor pencha la tête, ajoutant :

" Ne lui dîtes pas que ce conseil vient de moi, surtout. " 

Elle ne voulait pas qu'Hérin se retrouve avec des ennuis parce qu'elle avait contourné les ordres de son père. Ces gardes semblaient sympathiques, mais elle doutait qu'ils ne racontent pas tout à son père si il promettait de les payer un peu plus cher. Alors elle ne voulait pas qu'ils se mettent à penser qu'ils étaient ensembles. 

Eric se mit à faire tourner le vin dans son verre, regardant le liquide un moment avant de porter toute son attention sur Kelly. Il arbora un fin sourire quand elle déclara qu'elle était contrariée, et il répondit ensuite à sa question avec un air détaché : 

" Je devais chaperonner ma petite soeur... Mais elle est partie jouer avec d'autres enfants, donc disons que je me contente de profiter du buffet et du vin. " 

Il ajouta, après avoir bu une gorgée dans son verre : 

" Et je profite des jolies dames, évidemment. " 

Sa petite soeur avait 10 ans, alors il aurait dut être en train de la surveiller, mais il s'était habilement défait de cette corvée en jouant de son charme et en la confiant à une dame dont les petites filles s'entendaient à merveille avec sa soeur. Maintenant, il pouvait faire ce qu'il voulait, et ce qu'il voulait à cet instant précis, c'était passer du temps avec la jolie jeune femme face à lui. 

Eve regardait le spectacle, s'étant trouvé une place tout devant sans mal, puisque tout le monde savait qui elle était. Elle regardait avec attention les gestes d'hérin, telle une experte. En effet, elle maniait habilement l'arc, celui ci étant l'arme préférée de son père, elle avait longtemps voulu l'impressionner en apprenant à s'en servir. Si, tout autour les femmes se pâmaient en espérant que le garde leur prête un peu d'attention, Eve, elle, regardait seulement ses doigts, cherchant à voir pour quelle raison il n'arrivait pas à mettre la flèche toujours en plein milieu de la cible. 

Anséline releva la tête, prenant le visage de Nicolaï entre ses doigts, avec un petit sourire réconfortant : 

" Tu sais, il faudra bien que tu arrives à me lâcher, à un moment. " 

Elle essayait de prendre cette décision avec le plus grand détachement, mais elle n'y arrivait pas ; rapidement, son sourire s'évanouit, et elle murmura doucement : 

" Tu vas me manquer. " 

Vivianne était en train de réfléchir à une façon distinguée de se sauver quand le Roi posa une question qui retint son attention, faisant louper un battement à son coeur. Elle avait remarqué qu'Andrew s'était accroché à elle, malgré son caractère et le fait qu'elle ne sache pas toujours ce qu'elle voulait, mais elle n'avait jamais pensé qu'il veuille se poser avec elle, qu'il veuille réellement quelque chose de sérieux. En vérité, ils n'en avaient jamais parlé, mais elle s'était faite à l'idée qu'Andrew serait toujours un homme à femmes et qu'elle ne serait qu'un nom sur son long tableau de chasse. En entendant sa réponse, elle eut une folle envie de lui sauter dessus et de l'embrasser jusqu'à manquer de souffle, mais étant devant le Roi, elle savait qu'il faudrait attendre un peu avant de pouvoir le faire. Elle se contenta d'une caresse discrète sur son bras. 

Lisa fit non de la tête, déclarant : 

" Tu veux plutôt dire que Loyd te lance des piques et que toi tu le laisses faire. Vraiment, Lorys, j'aurais préféré m'entendre avec vous deux. " 

Elle n'était pas tellement sanguine, ni même du genre à parler pour les autres, mais Loyd l'avait irritée comme jamais personne ne l'avait fait. Le simple fait de l'imaginer, arborant son sourire moqueur, lui donnait envie de descendre et de continuer à s'énerver sur lui. Mais elle s'efforça de rester sagement les fesses sur sa chaise, même si elle avait très envie de rentrer chez elle, pour retrouver un peu de calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Ven 8 Jan - 12:37

Elyra hésita un moment à lui révéler le fond de sa pensée, craignant de mettre des mots sur une idée imprécise, comme si l'énoncer à haute voix allait la rendre plus concrète qu'elle ne l'était. Elle chercha ses mots, finissant par simplement ouvrir son coeur, en regardant au loin, blottie contre lui.

- Comment on va faire, si ton père décide d'un mariage avec une autre..?

Elle baissa la tête, presque honteuse de lui avoir fait part de ses craintes.

- Il faudra que je te partage ..? Je tiens déjà trop à toi pour te laisser ...

Et disparaître de sa vie, sauf si Paul le lui demandait lui même, ne lui semblait pas concevable.

Klaus sembla surpris mais sourit, se disant qu'il y avait peut être un problème entre ces deux là ; il était à des lieues de penser qu'ils étaient ensemble.

- D'accord.

Son collègue, lui, était bien moins naïf, et il avait bien compris ce qui se tramait. Il était bien conscient que si elle avait couru un vrai danger, c'est Hérin qui serait là, et pas eux ; ils était juste là en guise de chaperon. Il croisa les bras, regardant Aliénor avec un peu plus de sympathie que jusqu'alors.

- C'est pour vous qu'il participe à ce tournoi ... Je me trompe ?

Kelly sourit en entendant le compliment, loin de se faire des illusions. Elle répondit du tac au tac :

- Vous profitez des jolies jeunes femmes ? La femme avec qui vous parliez avant moi n'était pas très belle, une fois le maquillage enlevé ! Son visage est recouvert de plaques ~

Elle assortit sa phrase d'un sourire malicieux ; elle était née dans ces soirées, et elle avait développé un sens de l'observation hors du commun. Les petites attitudes, les tics, tout ce que les gens essayaient de cacher lui apparaissait clair comme de l'eau de roche. Bien sur, elle avait remarqué Eric bien avant qu'il vienne lui parler, elle savait donc avec qui il parlait juste avant. Cette particularité faisait de Kelly une femme redoutable, et une alliée de choix pour son frère et son père, qui la trimballaient de soirée en soirée pour être au courant de tout ce qui se passait.

Au bout d'un moment, Hérin remarqua Eve, parce que son attitude était très différente de celle des autres ; et au bout de plusieurs coups qui vrillaient résolument vers la gauche, n'étant pas spécialement orgueilleux, il se tourna imperceptiblement vers Eve, demandant :

- Voyez vous ce qui fait dévier ma flèche ? Je n'arrive pas à compenser cette vrille ...

Nikolaï la regarda dans les yeux, la peine se lisant dans son regard bleu azur, qui dans la pénombre ressemblait plus à un océan colérique qu'à une étendue imperturbable.

- Tu vas me manquer plus encore ...

Il ne voulut pas l'embrasser, la torture étant déjà difficilement supportable ainsi. Il l'embrassa sur la joue, pas loin des lèvres non plus, murmurant un au revoir en la lâchant doucement. Il ne voulait pas partir, il ne voulait pas la laisser, et même si ce moment était difficile à vivre, comme il savait qu'il serait le dernier, il aurait voulu qu'il dure, qu'elle ne le laisse pas.

Le roi sourit, visiblement satisfait de la réponse. Il leva son verre :

- Alors je vous souhaite beaucoup de bonheur ! Nous fêtons ce soir le retrait du plus grand prédateur de la cour de France !

Les courtisans des alentours levèrent aussi leur verre, souriant eux aussi ; certains parce qu'ils étaient vraiment contents pour lui, d'autres parce que la peine de certaines dames les précipiteraient dans leurs bras. Andrew se retira en faisant une ultime révérence, entraînant doucement Vivianne avec lui, à l'écart.

Lorys cacha sa tête dans le cou de Lisa, hésitant à lui dire la vérité.

- En fait, non ... Je suis souvent plus méchant que lui, même... Mais je ne voulais pas trop que tu le préfère à moi ....

C'était pour ça que Loyd n'avait rien compris, pensant que son frère allait finir par se réveiller, répondre comme il le faisait toujours ; se chamailler était leur façon de se parler, parce qu'ils n'étaient jamais d'accord sur rien, et que face à Loyd, Lorys n'avait que les mots pour se défendre, parce que son frère avait bien plus de force, comme en témoignaient les coups puissants qu'on entendait toujours un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 9 Jan - 11:29

Paul fut surpris de la question d'Elyra. Il était vrai qu'un beau jour son père pourrait bien avoir envie de le marier à une femme bien plus fortunée qu'Elyra, mais il savait que son père accordait bien plus d'importance au futur mari d'Aliénor. Il la serra un peu contre lui, voulant se montrer rassurant :

"Mon père ne s'intéresse pas tellement à mon mariage hypothétique pour le moment, et je sais que peu de père accepteraient de marier leur fille à un homme qui a une réputation comme la mienne. "

Après tout, si c'était pour que le nom de leur fille soit sali parce que son mari passerait son temps à aller voir à droite et à gauche, alors peut être seraient-ils moins enclins à lui proposer la main de leur fille. Il ne voulait pas qu'Elyra s'inquiète, mais il ne pourrait jamais vraiment la rassurer à ce propos, lui même ne savait pas si il pourrait rester avec elle.

Aliénor posa son regard sur le second garde, visiblement assez clairvoyant. Elle n'avait pas envie de lui dire la vérité, elle ne savait que trop bien le mal que faisaient les bruits de couloir. Et autant ne pas se faire repérer à la cour de France. Elle sourit brièvement, déclarant :

"J'en doute. Sûrement qu'il aimerait être vu autrement que comme un simple garde. Je le comprends, la récompense de ce tournoi vaut la peine de se battre."

Et elle ne comptait pas en dire plus. Sa relation avec Hérin ne regardait qu'elle, après tout. Elle n'avait pas envie de se montrer froide, mais elle devait aussi se protéger, et protéger Hérin qui se passerait bien d'entendre ses collègues déblatérer sur leur couple.

Eric ne put s'empêcher de rire, rétorquant à son tour :

"C'est pour ça que je ne m'attarde jamais jusqu'au matin. J'ai trop peur de ne pas reconnaître la jeune femme à mes côtés !"

Il afficha un léger sourire moqueur, lui aussi n'étant pas du tout dupe de ce qu'il se passait autour de lui. Il savait que les femmes se préparaient pendant des heures pour essayer de s'arranger, et qu'aucune n'était réellement belle une fois que son maquillage était enlevé. Il déclara, avec amusement :

"Mais je constate que vous observiez déjà mes faits et gestes depuis un moment... Je suis flatté, vraiment !"

Ève s'avança vers Hérin, faisant soulever quelques murmures dans la foule. Loin d'être perturbée, elle assura après quelques secondes de réflexion :

"Je dirais que le problème vient de votre arc. Déjà, la corde n'est pas suffisamment tendue, même si votre force compense ce petit défaut. Ensuite, votre flèche n'est pas tout à fait stable, peut être un défaut de l'artisan... Il vous faut un arc bien plus précis, c'est certain. "

Elle instaura tout de même une bonne distance entre eux deux, ne voulant pas que tout le monde pense qu'elle était soudainement devenue sympathique. Elle n'était pas méchante, mais vraiment glaciale, ne se permettant que peu de relations amicales, se contentant du professionnel.

Anséline le laissa faire, même si le fait qu'il l'embrasse sur la joue ne faisait que meurtrir davantage son petit coeur déjà en piteux état. Elle aurait voulu qu'ils n'aient jamais à se dire au revoir, et encore moins dans ces conditions mais il était prince, et elle savait qu'il ne pouvait pas choisir la femme avec qui il voudrait être. Elle finit par se lever, même si elle ne se sentait pas la force de partir. Elle déclara :

"Il faut que je te laisse, je dois faire enlever mes affaires de ta chambre et en trouver une autre et toi tu dois... enfin... va profiter de ta famille. "

Elle pensait surtout qu'il devait retrouver sa future femme, mais elle n'était pas certaine de pouvoir dire ces mots sans fondre en larmes.

Vivianne se laissa entraîner, Andrew lui laissant à peine le temps de faire une dernière révérence au Roi. Il avait l'air pressé de se mettre à l'écart, dans un coin tranquille où ils pourraient discuter librement. Finalement, elle balança, taquine :

"Le plus grand prédateur de la cour de France n'est ce pas ? "

Elle ne put s'empêcher de pouffer de rire, se moquant ouvertement de lui. Non pas qu'elle doutait de ses talents de séducteur, mais plutôt parce qu'elle était étonné qu'il ait trouvé en elle la femme avec laquelle il voulait se poser. Elle commençait à avoir de réels sentiments pour lui, et elle se sentait rassurée de voir qu'Andrew ne la voyait pas comme une simple passade.

Lisa ouvrit la bouche, avant de la refermer. Elle imaginait mal Lorys aussi odieux, et aussi mauvais. Il était adorable, beaucoup trop d'ailleurs. Elle fronça les sourcils déclarant :

"Pourquoi l'aurais-je préféré ? Je ne le connais même pas ! "

C'était la première fois qu'elle lui parlait même. Elle l'avait déjà aperçu, mais c'était tout, alors elle ne comprenait pas tellement le raisonnement de son ami. Finalement, elle avait un peu de peine pour Loyd, qui avait eu le mauvais rôle parce que son frère avait voulu se faire bien voir, mais elle ne pouvait plus revenir en arrière à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 9 Jan - 21:34

Elyra passa sa soirée aux côtés de Paul, une soirée tranquille, mais rassurante, apaisante. Elle gardait ses interrogations, mais elle lui faisait au final plus confiance qu'elle le voulait. 

Nikolaï avait fait ses derniers adieux à Anséline, la regardant partir le lendemain pour ne plus jamais la revoir, il en était conscient. Son frère lui avait laissé la journée, mais il lui dit que ses affaires seraient transférées dans la chambre d'Eve, et qu'il commencerait à parler de leurs fiançailles ; ils étaient donc enchaînés ensemble. 

Kelly avait passé, ce soir là, la soirée à plaisanter avec Eric, et l'avait un peu cherché le lendemain, sans succès. 
C'était le surlendemain qu'elle avait meilleur espoir de le retrouver. Le tournoi avait été remis à ce jour, et elle savait que tous les notables y seraient. 

Hérin fut sans doute le premier debout ce jour là. Il avait fait faire en urgence un arc avec ses économies, tout ce qu'il lui restait ; il jouait le tout pour le tout. Le premier tour se fit sans encombres. Le style de combat d'héron était singulier, mais avait de quoi plaire : il était féroce et élégant, rapide et précis, il avait le sens du spectacle. Le deuxième tour se passa de la même façon, jusqu'à ce qu'il ne reste que 6 personnes, lui y compris.

Lorys avait passé la matinée à travailler, désireux d'oublier tous ses petits soucis. Il n'était pas sur que Lisa ait passé une bonne soirée, ni même ait envie de le revoir. Il avait peur d'aller la voir, peur de la croiser, peur qu'elle le déteste. Il n'avait pas reparlé à son frère non plus, qui était plutôt remonté au sujet de l'autre soir. Pour faire court, il avait tout foiré, et il se réfugiait simplement dans la pâtisserie en attendant que les choses se tassent. 

Loyd, lui, faisait croire à son frère qu'il lui en voulait pour le faire culpabiliser, alors qu'il était rapidement passé à autre chose. La chaleur du fourneau, le bruit de l'enclume, effaçaient d'avantage les troubles qu'un coup sur la tête. Il finit les 4 épées qu'on lui avait commandé et monta sur son cheval, pour les livrer. Il était habituel de le croiser dans les allées, au moins une fois par semaine, pour ses livraisons ; tantôt des épées, des casseroles, des outils, il était très polyvalent. Il déposa les armes à la salle des gardes et entreprit de trouver la petite blanchisseuse dans ce dédale de pièces. 

Andrew avait préparé la journée avec attention, s'étant même montré un peu absent la veille. Il avait de grands projets, et avait fait préparer un tas de choses. Il leva sa belle aux aurores, lui proposant une ballade dans le domaine ainsi qu'un pique-nique. 

Nicolaï avait été placé à côté d'Eve, pour regarder le tournoi. Il ne savait pas quoi lui dire, alors il regardait le spectacle sans entrain, n'ayant qu'une véritable envie, partir, ce qu'il n'avait pas le droit de faire. 
Kelly se trouvait à côté de Fernand, belle comme le jour, digne et noble comme se le devait la fille d'un empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Dim 10 Jan - 22:16

Paul avait proposé à Elyra de l'accompagner pour voir le spectacle qu'offrait le tournoi. Il savait que les journées n'étaient pas bien palpitantes alors il espérait que celle ci lui plaise davantage. Une bonne place leur avait été réservée, et ils pourraient profiter de l'instant.

Anséline était repartie aussi vite qu'elle était venue, ayant prévenu Aliénor de son départ par écrit. Elle avait longtemps pleuré dans le carrosse, avant de s'endormir. Elle venait d'arriver à Chambord, le château se trouvant être affreusement calme et vide, ne faisant qu'agrandir le trou béant dans sa poitrine. Désormais, elle errait un peu dans le château, finissant par se réfugier dans la cuisine, parce qu'elle espérait bien retrouver Lorys, espérant qu'il lui remonte le moral.

Eric était évidemment présent au tournoi, portant un pantalon et une chemise ample, totalement decontracté. Il était loin d'avoir un statut aussi noble que celui de Kelly, même si il était bien né et que sa famille était riche et possédait de nombreuses terres. Il avait repéré Kelly depuis un moment, mais se contentant de regards amusés et pétillants de moqueries plutôt que d'aller la déranger.

Aliénor s'était tenue informée de ce qu'Hérin faisait en passant discrètement par le garde sympathique qui lui avait servi de chaperon a première soirée. Elle savait donc qu'il s'était fait faire un arc, et elle avait culpabilisé de savoir que leur histoire le menait à faire ce genre de choses. Si il perdait, non seulement il n'aurait plus un sou, mais en plus ils ne pourraient jamais être ensembles. Son père l'avait autorisée à assister au tournoi, à condition qu'elle ne se fasse pas remarquer, ce qu'elle faisait. Elle ne voulait pas risquer de destabilisé son garde, et d'attiser la colère de son père.

Lisa était partie se cacher dans son petit atelier, désireuse de se faire oublier. Elle n'avait pas très envie que Lorys vienne lui parler, ayant trouvé son comportement étrange, et non justifié. Depuis, elle l'évitait soigneusement, préférant laisser couler l'eau sous les ponts. Elle avait vu passer Loyd à cheval, et priait maintenant pour qu'il ne la trouve pas, même si elle doutait qu'il ait quoi que ce soit d'intéressant à lui dire.

Comme Andrew avait été un peu absent la veille, Vivianne avait passé une partie de la journée avec Aliénor qui s'ennuyait cruellement toute seule. Elle avait ronchonné quand Andrew l'avait levée, même si elle n'était pas mécontente de retrouver son homme. Et surtout, elle n'avait pas envie de subir le tournoi, qui pour elle, n'avait absolument rien d'intéressant.

Ève était installée à côté de Nicolaï, toujours aussi ravissante, faisant sans mal concurrence à Kelly. Même si Nicolaï ne l'aimerait peut être jamais et même s'ils ne se parleraient surement que peu, il aurait au moins une jolie femme à ses côtés. Elle n'avait pas envie de faire un quelconque pas dans sa direction, lui même n'en faisait aucun pour elle, alors elle regardait elle aussi le spectacle, tâchant d'y trouver un peu d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Lun 11 Jan - 12:00

Elyra était très enthousiaste à l'idée de ce tournoi ; elle n'en avait jamais fait part à Paul, mais elle maniait bien les armes, aussi bien qu'un homme, il lui arrivait même à quelques occasions de s'entraîner avec les gardes du château. Elle n'arrêta pas de faire des remarques qui ne manquaient pas de pertinence, curieuse et impatiente comme une gamine. Au fur et à mesure des combats, dont elle prévoyait l'issue des les premières secondes, elle attira l'attention de nombreux nobles aux alentours, qui commençaient à lui faire des avances. Elle s'accrocha au bras de Paul, tout un coup intimidée, cherchant sa protection, son appui, puisqu'elle ne voulait pas parler à qui que ce soit d'autre, ne s'étant pas rendue compte qu'elle était trop enthousiaste pour être discrète.

Lorys était seul dans la cuisine lorsqu'Anseline entra en trombe. Il la regarda quelques secondes, réfléchissant au fait qu'elle ne devait pas être là. Ses yeux étaient rouges, son maquillage avait coulé. Sans question, sans besoin d'explication, il posa calmement ce qu'il était en train de faire, s'essuya les mains, et lui ouvrit ses bras, lui laissant le loisir de s'y réfugier si elle en avait besoin, n'ayant pas peur d'être mal à l'aise si elle ne voulait pas ; elle avait l'air d'avoir besoin d'un ami, et comme ami, il était doué.

Kelly avait été contente de reconnaître Éric dans le public, n'ayant pas envie de rester avec son frère tout le tournoi. La veille ne les avait pas réconciliés, et leur désaccord la frustrait au plus haut point. Elle ne demanda donc aucune autorisation pour se lever, n'ayant aucun mal à bouger pourvue de sa robe sophistiquée, elle quitta l'enceinte des privilégiés pour aller s'asseoir à côté d'Eric, puisque celui-ci n'aurait pas pu faire l'inverse. Elle inclina la tête en lui faisant un clin d'œil discret, le saluant comme s'il avait été plus noble qu'elle, plus par malice que pour se mettre en avant.

- Monseigneur ~ je suis ravie de vous trouver ici.

Hérin prit quelques minutes pour s'asseoir sur le côté ; le voyeurisme de la cour était flagrant, on ne leur avait pas accordé un quelconque vestiaire. Le premier tour avait été facile, il était tombé sur des types dont la façon de se battre était bien trop conventionnelle pour avoir la moindre chance face à lui. Il avait repéré Aliénor parmi les nobles, ce qui lui avait suffi. Il ne l'a regardait pas quand il combattait, ne permettant pas à ses adversaires de découvrir son point faible. Quand il gagnait, il balayait tout le public d'un coup d'œil lors des applaudissements, il lui semblait croiser son regard, et ca le galvanisait pour la suite. Les combats contre les affreux arrivaient, ils n'étaient plus que 4. Il regarda le combat du capitaine de la garde royale avec calme, analysant ses faits et gestes, avant de le voir tuer son adversaire, quand le combat s'éternisa. Officiellement, les combats duraient jusqu'à l'abandon, mais cet homme n'avait pas l'air prêt à attendre. Hérin n'abandonnerait pas sa dernière chance d'être avec Aliénor ; c'est avec, malgré lui, appréhension qu'il s'avança contre un géant, l'autre favori du concours, le général responsable de tout le corps d'infanterie de France.

Loyd hésita, lors de sa recherche ; il voulait repartir sur des bonnes bases avec elle, parce qu'elle s'était trompée sur son compte. Il n'aimait pas, comme tout le monde, qu'on se fasse de fausses idées sur lui. Il entra dans la laverie, parlant tout haut dans la pièce vide : 

- Quel est le meilleur endroit pour cacher une blanchisseuse ... ~

Andrew resta dans la chambre, tout sourire. Il les avait dispensé de tournoi, et il n'était pas peu fier de son coup. Il la prit dans ses bras, profitant d'un petit câlin du matin. 

- Alors, ma belle ... J'espère que tu ne tenais pas absolument à assister au tournoi, parce que je nous ai préparé une journée très différente ! 

Il avait un sourire étincelant planté sur le visage, sourire qui trahissait son envie de bien faire, et aussi la pression qu'il s'était mis. 

Nikolaï tournait la tête de temps en temps, étouffant un mot, il avait peur de faire le moindre pas vers elle, mais il finit par bégayer : 

- La finale sera... Intéressante ? 

C'était une tentative de discussion certes maladroite, mais existante. 
/!\ réponse en chantier sur portable, hein mon poussin 8D /!\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 12 Jan - 12:53

Paul n'avait pas pensé un seul instant que le tournoi plairait à Elyra. Ses soeurs détestaient ce genre de spectacles, et il trouvait d'ailleurs étonnant qu'Aliénor soit venue se joindre au public. Mais encore une fois, sa dame sortait de l'ordinaire, et visiblement, cela ne plaisait pas qu'à lui. Passant un bras possessif autour de la jeune femme, il leur fraya un passage pour qu'ils soient encore plus devant, et qu'elle puisse mieux voir. Et aussi, accessoirement, pour que les autres hommes arrêtent de la draguer ouvertement devant lui. Il n'était pas jaloux, mais plus les jours passaient, et plus il s'attachait à elle, craignant même d'en tomber amoureux.

Anséline regarda un moment Lorys, ne sachant pas si elle trouverait plus de réconfort dans ses bras ou dans les pâtisseries. Finalement, elle se dirigea vers lui, et se nicha dans ses bras accueillants. Cette fois elle ne fondit pas en larmes, trop fatiguée de tout ce qu'elle avait pleuré plus tôt, et se contenta de marmonner, avec une voix éteinte :

"Il va se marier."

Le dire rendaient les choses bien plus réelles, concrètes, lui brisant davantage le coeur. Elle n'avait jamais pensé qu'on puisse réellement avoir aussi mal après une rupture, mais elle s'était trompée.

Eric n'avait pas cherché à cacher son sourire éclatant quand il vit que Kelly venait dans sa direction. Il savait que derrière leurs chamailleries, il y avait un peu d'affection. Son caractère collait parfaitement avec le sien. Il déclara avec amusement :

"Une dame de votre rang qui délaisse sa place de choix pour venir s'asseoir à mes côtés... je suis flatté."

Il était vrai que les bancs n'étaient pas confortables, que les spectateurs se collaient, mais ils avaient au moins le privilège d'être assis.

Aliénor crut que ses jambes allaient se dérober sous elle lorsqu'elle vit arriver le dernier homme contre lequel Hérin allait se battre. Face à lui, il ressemblait à une crevette, alors qu'il fallait avouer que son garde était plutôt taillé comme une armoire à glace. Elle avait envie qu'Hérin laisse tomber, après tout, il avait suffisamment fait ses preuves, elle savait jusqu'ou il pouvait aller pour elle et elle saurait se contenter de ça. Cela voulait peut être dire qu'elle allait renoncer à Hérin, mais au moins elle aurait la certitude qu'il s'en sorte en un seul morceau. Alors qu'elle allait ouvrir la bouche pour demander à ce que tout soit arrêté, son père lui flanqua un coup de coude, lui signifiant de rester muette.

Lisa leva la tête de son linge en entendant la voix de Loyd s'élever dans la pièce. Elle était seule et la pièce semblait tellement vide qu'elle aurait juste put retenir son souffle en attendant que Loyd s'en aille, mais elle ne pouvait pas se montrer méchante avec lui une seconde fois. Elle se contenta de déclarer :

"Je ne me cache pas."

Vivianne se glissa contre Andrew, gardant les yeux fermés. En déposant des baisers au coin de ses lèvres, elle déclara :

"J'ai hâte de voir ce que tu as prévu, et au son de ta voix, je sais que tu as préparé cette journée avec beaucoup de soin."

Elle sourit en ouvrant les yeux, toujours glissée tout contre lui, profitant de la chaleur rassurante de ses bras.

Lorsque Nicolaï lui adressa la parole, un fin et discret sourire étira doucement les lèvres d'Ève. Pour une fois, son sourire n'avait rien de mesquin ou de calculateur. Elle tourna la tête vers lui, le regardant franchement, puis elle répondit, en désignant Hérin d'un geste vague de la main :

"Cet homme est doué. Il est précis, et il sait parfaitement trouver les points faibles de son adversaire. L'autre est bien plus imposant, certes, mais je doute qu'il ait autre chose que son physique comme moyen de se défendre... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 13 Jan - 22:08

Elyra ne put s'empêcher de sourire, n'essayant pas spécialement de réfréner le plaisir qu'elle avait à le voir être un peu jaloux, surtout que ce n'était cette fois pas sa faute ; elle n'avait rien fait pour s'attirer les faveurs de ces hommes. Elle aimait voir qu'il avait besoin d'exclusivité, parce qu'elle commençait à ressentir ce besoin également, de son côté. Elle serra la main de Paul lorsqu'Hérin se présenta en face du colosse, tout à coup à court de mots. Sans décrocher ses yeux des deux hommes, comme sans voix, elle parvint juste à murmurer : 

- Paul ... C'est mon ami, j'ai très peur ... 

Elle ne savait pas si elle avait déjà dit à Paul qu'Hérin était un ami de sa famille depuis des années, mais le voir dans cette arène, au commencement d'un combat qui pouvait lui coûter la vie, la tétanisait. Elle parvenait juste à serrer la main de Paul, sans force, juste pour se rassurer, pour sentir le contact de leurs mains lui rappeler que c'était bien la réalité. 

Lors ne mit pas longtemps avant de comprendre, l'étreignant doucement, tendrement, dans l'espoir de la réconforter sans trop y croire. Il marmonna doucement : 

- Je suis désolé, Anséline ... 

Il avait certes été jaloux quand il avait appris qu'elle était avec un prince, et qu'elle l'aimait, mais en aucun cas il n'aurait souhaité ça. Il ne voulait pas qu'elle souffre, c'était son amie et il voulait ce qu'il y a de mieux pour elle ; en l'occurrence, il ne pouvait pas faire grand chose, à part la garder contre lui, la câlinant doucement. Il aurait bien été jusqu'à Paris pour casser le nez de ce prince qui se croyait au dessus, qui pensait qu'il pouvait se permettre de la laisser comme ça, de simplement la renvoyer chez elle. Il faillit lui demander si elle voulait qu'il aille lui régler son compte. 

Kelly sourit, soutenant son regard sans difficulté et détaillant son visage sans discrétion. 

- Quand je me suis rendue compte que vous n'alliez pas venir, j'ai préféré me déplacer moi même ! 

Elle pouffa de rire, avec élégance et discrétion, ne voulant pas trop attirer l'attention même si c'était déjà bien trop tard, tous ses voisins de devant et de derrière la regardaient comme un chien à 6 pattes. Elle était habituée à ces réactions, mais elle ne les aimait pas ; souvent elle aurait voulu être normal, pouvoir faire ce qu'elle voulait, d'où la liberté qu'elle prenait souvent. Kelly faisait plier les règles à sa guise et ne se pliait pas aux règles. 

Hérin ne jeta pas un coup d'oeil en arrière, ne baissa pas les yeux. Il avait ses chances, peut être maigres, mais il ne renoncerait pas. Il supportait la douleur, certainement mille fois mieux qu'un notable comme lui, qui n'avait rien à prouver. Celui là était l'avant dernier, et lui faisait moins peur que le vainqueur du combat précédent, le grand favori, le capitaine de la garde royale. 
Le début du combat fut prononcé et comme il le pensait, le colosse se jeta sur lui avec puissance mais sans rapidité, ce qui lui permit de l'éviter sans mal, esquivant ses coups le temps de comprendre sa façon de procéder. Quand il le bloqua au sol et le roua de coups, il comprit que son adversaire ne lui laisserait pas son temps d'analyse ; après une dizaine de coups sourds du géant qui résonnaient dans toute l'arène, Hérin parvint à retourner sa force contre lui pour se dégager. Il n'était pas essoufflé, ne bougeait pas moins vite ; ce qui n'était pas le cas de son adversaire, que la carcasse gênait dans ses mouvements tant et si bien qu'il respirait comme un boeuf. Hénin ne mit pas plus longtemps et frappa, un grand coup direct à la gorge avant de le déséquilibrer, l'homme n'ayant pas repris sa respiration et manquant cruellement d'air perdit connaissance. Il fut déclaré que l'homme abandonnait, mais il reprit conscience quelques minutes après, écoeuré de sa défaite : le moment de la finale arrivait. 

Loyd passa en revue les couloirs d'étentes à linge, finissant par s'arrêter au niveau de Lisa. Il afficha un sourire en coin lorsqu'il la vit. 

- Content de te revoir ... Je suppose que ce n'est pas réciproque ! 

Il voulait s'expliquer, se justifier, lui dire que lui comme son frère faisaient ça, et qu'il n'était pas particulièrement méchant ou mauvais... Mais il se demandait si elle changerait de comportement pour autant, si elle se montrerait moins hostile ; elle avait peut être un problème avec sa tête, tout simplement. 

Andrew laissa planer un silence, affirmant son hypothèse par un sourire qui en disait long. Il la serra contre lui, profitant malgré son stress, sa hâte et son impatience, de leur moment de tendresse, ce pourquoi ils étaient ensemble. Au bout d'un moment, l'embrassant dans la joue, dans le cou, il lui proposa de se lever, résistant comme toujours à la tentation d'aller plus loin. 

Nicolaï regarda le combat pour la première fois avec intérêt, réfléchissant à ce qu'Eve avait dit. Une fois l'issue connue, il la regarda : 

- Vous aviez raison ... Je dirais même que son physique l'a desservi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Jeu 14 Jan - 11:38

Paul regardait le combat avec attention, rassurant Elyra en caressant sa main de son pouce. Il ne savait pas qu'Elyra était amie avec Hérin, mais il n'était pas jaloux, le garde ne lui semblant pas particulièrement attiré par sa petite amie. Heureusement d'ailleurs. Quand le calme s'imposa de nouveau après la fin du combat, il demanda :

"Sais tu pour quelle raison il fait ce tournoi ? Mon père lui offre pourtant un très bon poste, bien payé, en plus d'une chambre correcte."

Ce n'était pas du grand luxe mais Hérin s'en sortait bien comparé à certains qui auraient tué pour avoir sa place. Il savait qu'il y avait forcément quelque chose qui l'avait poussé à participer à ce tournoi.

Anséline resta quelques minutes dans la chaleur réconfortante des bras de Lorys. Elle savait qu'il fallait qu'elle arrête de repenser sans cesse à ce qu'il venait de lui arriver, elle voulait se changer les idées. Elle demanda, en gardant la tête contre le torse de Lorys, désignant son plan de travail d'un geste du menton :

"Qu'est ce que tu préparais ?"

Comme le château était presque vide, elle se demandait bien pour quelle raison Lorys cuisinait. Peut être que lui aussi voulait se changer les idées.

Eric afficha un léger sourire avant de hausser les épaules :

"Bien que je me dise souvent que les règles sont faites pour être enfreintes, je sais que mon statut ne me permet pas de venir m'asseoir à vos côtés. "

Il haussa les épaules avec nonchalance. Bien sûr, il n'enviait pas la place de la jeune femme, la sienne lui convenant parfaitement. Il avait la chance de pouvoir faire ce qu'il voulait librement, n'ayant pas à toujours bien se tenir, ni à travailler pour gagner sa vie, en somme, il pouvait mener sa vie comme il l'entendait, sans contraintes.

Aliénor avait le coeur qui battait à tout rompre, ayant l'impression qu'elle ne supporterait plus très longtemps ces combats acharnés. Heureusement, tout cela serait bientôt fini. Elle craignait le pire pour son dernier combat, elle avait peur qu'Hérin fatigue, ou se soit blessé. L'envie de le rejoindre la démangeait, mais les deux gardes qui lui servaient de chaperons l'empêchaient d'aller et venir à son bon gré, tout comme son père qui la couvait d'un regard réprobateur.

Lisa jeta un bref coup d'oeil à Loyd, avant de reporter son attention sur son travail. Pour une fois qu'elle n'était pas submergée, elle s'appliquait davantage. Elle ne savait pas vraiment quoi lui répondre, ne sachant pas si elle était contente ou pas de le revoir. Elle demanda finalement :

" Qu'est ce que tu me veux ? "

Sa question n'avait rien d'hostile, étant plutôt pleine de curiosité. À vrai dire, elle ne savait pas pourquoi il avait envie de lui parler alors qu'elle l'avait un peu agressé quelques jours auparavant.

Vivianne tenta de deviner ce qu'il avait bien put lui préparer, mais il n'avait pas l'air de vouloir lui donner le moindre indice. Elle se demandait pourquoi l'idée qu'ils passent une journée ensemble le rendait si heureux ; ce n'était pas la première fois. En s'arrachant à contre coeur de ses baisers qui lui faisaient toujours autant tourner la tête, elle déclara :

"Je vais me préparer."

Ève ne parut pas surprise qu'Hérin gagne, ayant parfaitement cerné sa façon de combattre. Elle déclara :

"C'est étonnant qu'un spectacle pareil ne vous intéresse pas. C'est pourtant un passe temps apprécié des hommes en général."

Elle détailla un instant les traits fins de son visage, avant de détourner le regard, n'ayant pas envie qu'il pense qu'elle s'était soudainement adoucie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Ven 15 Jan - 11:13

Elyra fit non de la tête, cependant qu'elle réfléchissait. Ils n'avaient pas pu parler ensemble depuis leur arrivée, mais quelque chose de grave s'était forcément produit. 

- Il n'est pas intéressé par la noblesse, il aime son travail ... S'il le fait, c'est pour ne pas le perdre. Ton père aurait il pu lui dire de participer ..? 

Elle le connaissait, et l'argent et les honneurs lui avaient toujours paru comme instigateurs de faiblesses chez un combattant, ce qui n'était pas totalement faux. 

Lorys ne la lâcha pas, mais sourit un peu, espérant que ce qu'il avait préparé pourrait remonter le moral de la jeune femme. 

- J'invente un gâteau. Après de nombreux test ratés ... Tu arrives au meilleur moment, je pense qu'il est comestible ! 

Il attrapa une cuillère propre posée sur le plan de travail, et lui glissa dans la main en demandant, avec un petit sourire en coin : 

- Tu veux goûter avec moi ? 

Kelly sourit, totalement d'accord avec lui : 

- Moi, je passe ma vie à me dire que les règles ne s'appliquent pas à tout le monde ... La plupart du temps, je ne les suis pas. Mieux vaut demander pardon que la permission ~

Elle se pencha discrètement pour murmurer à son oreille : 

- Je vais sûrement avoir de gros problèmes ~

En effet, son frère n'acceptait pas qu'elle prenne autant de liberté avec les bonnes manières et les convenances, prétendant que ça ternissait son image. Au final, elle arrivait toujours à s'en sortir parce qu'elle était la préférée de son père, et aussi parce que Fernand demandait souvent ses services. Kelly voyait tout, et à la moindre inquiétude de son frère, elle était présente à la soirée avec deux gardes du corps pour repérer les mauvaises intentions, prévenant ainsi d'éventuels attentats, sans que ça se voie. 

Hérin était assis sur un banc, reprenant son souffle pendant quelques instants. Il lui était accordé quelques minutes, mais son adversaire avait eu plus de temps pour reprendre son souffle ; et il n'avait encaissé aucun coup, ce qui n'était pas son cas. Il palpa ses côtes avec une discrétion exemplaire, puisqu'il était presque impossible de voir qu'il le faisait : deux étaient certainement déplacées. Il mit sa tête dans ses mains, voulant réfléchir sans être tenté de regarder celle pour qui il avait encaissé tant de coups aujourd'hui. Pour le dernier combat, les deux hommes avaient droit à une arme, et une seule. Son adversaire avait choisi lors de sa victoire une épée, certes très belle, mais tout ce qu'il y avait de plus classique. Aucune surprise pour lui, il savait leurs points forts et leurs points faibles. Lui avait choisi son cimeterre, récemment forgé par Loyd ; une arme inhabituelle surtout utilisée par les guerriers du Sud, et principalement les thraces. Son adversaire ne savait pas qu'un bon coup bien placé pouvait facilement sectionner un bras au niveau du coude, une jambe au niveau du genou... Tout reposait sur la chance et le hasard. Si jusque là il l'avait eu, il avait peur qu'elle ne la quitte au plus mauvais moment de son existence. 

Loyd regarda les draps, sans proposer de l'aider comme Lorys l'aurait fait, car pour lui un homme qui l'avait des draps était aussi aberrant qu'une femme maniant le marteau et l'enclume. Il répondit, évasif, comme fasciné par ce qu'elle faisait : 

- Rien rien ... Je passais... Par hasard, dans cette pièce... 

Il pouffa de rire, frappé par l'absurdité de ses propos. Il était presque nerveux, et pourtant ce n'était pas le genre. 

- Je voulais te parler... Tu sais, l'autre soir... Enfin, ce n'est pas comme ça, d'habitude. On s'envoie des vannes, mais c'est bon enfant. J'attendais juste qu'il ait une réaction, qu'il renchérisse... Enfin bref. Je suis certainement un abruti quand même, mais pas pour cette raison, au moins ! 

Il n'avait tout simplement pas envie qu'elle se fasse des idées complètement fausses sur lui, sous prétexte que son frère avait voulu jouer les moines boudhistes pour se faire réconforter.

Andrew attendait, surexcité, il fut prêt en moins de 10 minutes. Toute la veille, déjà, il avait été comme ça, comme branché sur le 280, tantôt odieux avec les cuisiniers, leur rappelant toutes les 2 minutes qu'ils ne pouvaient pas refuser une requête de sa part et qu'un mot lui suffisait pour les faire renvoyer ; tantôt mielleux avec son oncle lorsqu'il l'avait convaincu de le dispenser d'assister au tournoi. Sa raison, elle était simple, évidente. Il voulait demander sa dame en mariage, aujourd'hui. Quand ils seraient seuls, tous les deux, posés devant le pique nique qu'il avait fait préparer, après leur balade à cheval. 

Nikolaï eut l'air dubitatif, fixant son attention devant lui, de sorte qu'il ne remarqua même pas qu'elle l'observait. Il fit tourner, dans un geste expert qui le calmait toujours, ses bagues les unes par rapport aux autres, en répondant calmement :

- Je n'aime pas les démonstrations de violence. Je m'intéresse plus au tir à l'arc, ou à la fauconnerie...

Pour lui, ce barbarisme n'était pas adapté à son rang ; il etait plus raffiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 16 Jan - 14:31

Paul fronça légèrement les sourcils. Son père était avare, certes, mais il aurait eu aucun intérêt à ce qu'Hérin gagne le tournoi, son garde aurait parfaitement put décider de démissionner, et ce n'était pas ce que son père voulait. Il finit par faire non de la tête :

"Sûrement pas. Hérin lui est précieux, c'est un de ses employés préférés. Si il gagne ce tournoi, il y a de fortes chances qu'il ne veuille plus servir mon père."

Il essayait de comprendre ce qui pouvait pousser un homme à jouer sa vie pour un titre et des terres, et finalement, la réponse lui apparût, comme évidente :

"Peut être a-t-il une femme dans sa vie ?"

Anséline prit la cuillère avec un discret sourire. Elle n'avait pas du tout faim, mais elle voulait faire plaisir à Lorys en goûtant à sa création. Elle plaisanta :

"D'accord, j'espère que c'est comestible !"

Elle s'écarta de lui pour attraper des assiettes, et lui tendit un couteau, lui laissant l'honneur de découper son gâteau.
Ce qu'elle aimait chez Lorys, c'est qu'il ne ressemblait en rien à Nikolaï, sans être vraiment son exact opposé, il avait pourtant de réelles différences.

Eric esquissa un bref sourire amusé, rétorquant :

"L'idée de vous attirer quelques ennuis ne semble pas vous préoccuper plus que ça."

Lui même se fichait souvent des réprimandes qu'il pouvait recevoir lorsqu'il ne se comportait pas comme il le devrait. Mais cela faisait bien longtemps qu'il avait cessé de s'inquiéter de ce qu'il pouvait lui arriver. Il aimait vivre sans se prendre la tête, se considérant comme un être libre, ce qui n'était pas faux puisqu'il n'avait aucune obligations à remplir, sa bourse étant déjà bien assez pleine.

Aliénor gardait le regard rivé sur Hérin, voulant au moins qu'il la rassure d'un bref coup d'oeil mais il n'en fit rien. Au lieu de ça il semblait soigneusement éviter de la regarder. Peut être lui en voulait-il de devoir jouer sa vie juste pour qu'ils puissent peut être être ensembles ? Ou bien hésitait-il à tout arrêter, jugeant qu'elle ne valait pas la peine qu'il risque sa vie ? Elle était d'accord, elle ne valait sûrement pas la peine qu'il se donne autant de mal pour elle. Le mieux aurait été qu'elle ne laisse pas cette relation devenir plus sérieuse, qu'elle ne tombe pas amoureuse de lui, mais elle s'en était sentie incapable dès l'instant où il l'avait embrassée.

Lisa remarqua bien que Loyd ne lui proposait pas son aide. Elle était nullement étonnée, Lorys étant une véritable crème, il ne pouvait y en avoir deux comme lui. Elle lui fit signe de se pousser pour qu'elle puisse accéder à ses étagères et ranger le linge qu'elle venait de plier soigneusement. Finalement, elle se tourna vers lui, le regardant avec une pointe d'amusement :

"Je suis désolée que mes propos t'aient atteint. Chez moi on ne se parle pas comme ça entre frères et soeurs. Ça m'a dérangée."

Elle n'était pas vraiment rancunière, trouvant même assez plaisant la légère gêne de Loyd lorsqu'il s'adressait à elle. Mais elle ne savait pas si ils pourraient être amis, Loyd semblant être à l'opposé de son frère.

Vivianne prit un peu plus son temps pour se préparer, ne comprenant pas pourquoi Andrew était si pressé. Elle enfila simplement une longue robe ample, fluide et légère, d'un vert sombre qui mettait en valeur sa peau claire et ses yeux vert sapin. Elle tressa ses cheveux et claironna :

"C'est bon je suis prête ! Où va-t-on ? "

Elle glissa sa main dans celle d'Andrew, prête à partir.

Ève dissimula, non sans difficultés, l'éclair d'intérêt qui perça dans son regard lorsqu'elle apprit que Nikolaï s'intéressait qu tir à l'arc. Elle porta son attention sur la façon qu'il avait de jouer avec ses bagues, avant de se mettre à fixer un point imagine dans le public qui attendait avec impatience que les gardes recommencent à se battre. Elle haussa les épaules, déclarant :

"Comme vous voudrez. Moi je trouve cela intéressant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 16 Jan - 16:15

Elira réfléchit un moment en regardant Hérin, sachant qu'il se concentrait, et qu'aucune des secondes qui passait ne lui était inutile. 

- Je vois mal Hérin tomber amoureux d'une femme qui ne l'aime que s'il a un ... 

Elle s'interrompit, comprenant de qui ils parlaient. Il ne serait pas tombé amoureux d'une femme superficielle au point de ne s'intéresser qu'à l'argent, mais s'il s'agissait d'une femme qui l'aimait en retour, mais qu'ils ne pouvaient pas être ensemble à cause de ce titre, tout devenait plus clair. Or, elle ne voyait qu'Aliéner pour correspondre à cette description ; elle regarda Paul, attendant sa réaction, attendant de voir s'il était arrivé à la même conclusion qu'elle. 

Kelly haussa les épaules. 

- J'ai toujours des ennuis. Et quand je n'en ai pas, je ... M'ennuie. 

Elle pouffa de rire, même si le jeu de mot involontaire était stupide, il l'amusait. Elle regarda autour d'elle, s'étonnant que le combat s'enchaîne moins vite que les autres. Elle s'aperçut qu'elle n'avait pas regardé du tout, et qu'il était déjà l'heure de la grande finale. 

Hérin leva les yeux pour regarder le terrain, le passant en revue. Chaque bosse devait lui servir, il devait occuper l'espace. Son adversaire était bon, mais pas imbattable ; il devait exister une solution, dans tous les styles de combat qu'il maîtrisait. Une fois qu'il eut fini, seulement, il leva les yeux, une seconde, et regarda précisément Aliénor, avec un petit sourire, qui voulait dire "je vais m'en sortir, fais moi confiance". Le combat commençait, contre le capitaine de la garde royale, son ultime et plus redoutable rival. Les règles étaient simples : le combattant qui resterait à terre pendant 10 secondes serait disqualifié. On ne pouvait pas donner de coup à un adversaire au sol ; c'était tout, rien d'autre. L'épée, face à lui, paraissait très imposante, gigantesque, et les moulinets qu'il fit avec pour impressionner le public montrèrent à quel point il la maniait avec aisance. 

Lorys prit le couteau et lui indiqua de regarder lorsqu'il le coupa. Le gâteau avait de nombreuses couches de pâtes différentes et de mousses, et présentait une structure complètement novatrice pour l'époque. 

- Qu'est ce que tu en dis ? 

Toutes les mousses se tenaient bien, le coup de fouet de Lorys étant incomparable. Les cuisiniers l'appelaient très souvent pour monter des mayonnaises, d'ailleurs. Il lui coupa une part, plutôt fine parce qu'il doutait qu'elle soit affamée dans un moment comme ça, et résista à l'envie de la reprendre dans ses bras. 


Lord regardait ce qu'elle faisait avec curiosité, ne s'étant strictement jamais intéressé au processus qui faisaient disparaître ses draps sales pour les remplacer par des propres. Lorsqu'il vit à quel point les draps étaient pliés au carré, sa bouche forma un O de surprise absolument adorable. Il regarda ses mains, se disant que s'il lui proposait son aide, il allait plus les salir que les laver, ses draps. Ses mains étaient calleuses et noircies par un travail pénible et exigeant, qu'il faisait de bon coeur. La suie nichée dans les callosités ne s'en allait jamais vraiment, comme si elle faisait maintenant partie intégrante de sa peau. 

- Je t'aurais bien proposé de t'aider, mais je veux pas salir tes draps. Je peux porter des trucs lourds, par contre ! 

Il regarda autour de lui, cherchant ce qu'il pourrait bien faire pour l'aider, en répondant distraitement : 

- ça ne m'a pas vraiment atteint... Disons que ça ne m'a pas trop plu. On s'est toujours disputé, critiqué ... On avait une vision très différente de l'éducation de notre soeur, c'est pour ça. 

Il releva la tête pour demander : 

- Tu as des frères et soeurs ? 

Andrew sourit, la regardant de haut en bas sans se gêner, et sans cacher à quel point elle lui plaisait. Il demanda, avec un sourire amusé : 

- Tu n'as pas mis de pantalon, tu veux monter derrière moi ? 

Elle devait se dire que le jour du tournoi, ils ne pourraient pas bouger du château, mais il avait obtenu une dérogation. 

Nikolaï fit la moue, répondant en regardant Hérin. 

- Je connais cet homme, et il est aimable. Je n'ai pas envie qu'il meure juste pour ça...

Il l'avait suivi pendant au moins une semaine, n'arrêtant pas de lui faire remarquer qu'il prenait des risques inutiles, et ce malgré son rang. Il n'avait pas l'air d'accorder une grande importance à la hiérarchie, et n'était pas orgueilleux. Nikolaï n'avait pas envie d'assister à sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 16 Jan - 21:43

Paul regarda un moment Elyra, se demandant ce à quoi elle pensait. La réponse lui arriva finalement à l'esprit et il coula un regard dans la direction de sa soeur, soufflant à voix basse :

"Aliénor ne se mettrait jamais avec ton ami, mon père lui ferait rapidement passer l'envie !"

Il fronça les sourcils, mécontent. Même si il savait que c'était bien loin d'être impossible. Seulement, peut être que son aventure avec Hérin était la raison pour laquelle sa soeur se retrouvait coincée entre deux gardes. Mais Paul savait que son père ne la punirait pas simplement en la privant de toute vie sociale. Son père était friand des punitions moyenâgeuses, bien que toujours en pratique à l'heure actuelle. Lui même avait déjà eu à courber l'échine sous les coups de ceinturon de cuir qui avaient laissé des traces indélébiles sur son corps. Et il ne s'étonnerait pas d'apprendre que sa soeur avait subit un châtiment du genre, même si cela le mettait hors de lui. Pourtant, à la façon dont Aliénor se tenait, il était difficile de soupçonner la moindre expression de douleur, puisqu'elle tâchait de ne rien laisser paraître.

Eric rit en déclarant :

"Vous êtes une rebelle ma chère ! "

Lui non plus ne suivait pas le spectacle, trop occupé à taquiner la jolie femme à ses côtés. Elle n'avait pas l'air d'une fille facile à avoir, même si elle était loin d'être froide et distance, s'avérant même plutôt chaleureuse, mais il n'osait pas tellement essayer de la charmer.

Aliénor se sentit rassurée quelques secondes quand son regard croisa celui d'Hérin. C'était bref, mais cela signifiait énormément pour elle : qu'il ne lui en voulait pas, qu'il fallait qu'elle lui fasse confiance, et surtout, qu'elle croit en lui. Difficile à mettre en pratique, mais elle essayait. De toute façon, si il venait à mourir, elle ne s'en remettrait jamais, surement rongée à la fois par la culpabilité et par la tristesse. Elle tremblait, pas seulement à cause du froid polaire, mais aussi parce qu'elle était pétrifiée par la peur. Elle voulait que tout s'arrête, que ça n'aille pas plus loin, qu'Hérin ne se mette pas plus en danger.

Anséline regarda le gâteau avec curiosité, surprise par la façon dont il était composé. Elle déclara avec un léger sourire :

"C'est très original ! J'aime beaucoup. "

Elle savait Lorys doué mais elle se rendait compte qu'il avait encore plus de talent que ce qu'elle pensait. Elle sourit un peu plus en voyant qu'il lui avait coupé une petite part, sa petite attention lui allant droit au coeur. Finalement, elle s'installa sur une chaise poussiéreuse, et décida de goûter à son gâteau. Aptès quelques secondes, elle déclara :

"C'est étonnant. Mais très bon. Tu t'es surpassé."

Lisa s'efforça de ne pas laisser traîner son regard sur le visage surpris de Loyd, esquissant simplement un sourire avant de répéter le mouvement, rangeant tous les draps propres pour que ses collègues n'aient plus qu'à les récupérer pour aller faire les chambres. Quand il proposa son aide, elle lui répondit par la négative :

"Non merci, je me débrouille. "

Elle décida de ne pas renchérir sur la relation qu'il entretenait avec son frère, ayant peur que la colère ne la gagne de nouveau. Elle répondit plutôt à sa question :

"J'ai deux frères et une soeur. Ils sont tous mariés, et ma soeur vient d'avoir son premier enfant. Je suis la plus jeune."

Elle avait la chance d'avoir une grande famille soudée, tous avaient une affection profonde pour les autres. C'était la raison pour laquelle elle ne comprenait pas la relation entre Lorys et Loyd.

Vivianne afficha un air faussement offusqué :

"Surement pas ! Même en robe je suis meilleure cavalière que toi ~ "

Évidemment, elle le taquinait, bien que cela ne soit pas vraiment faux. Elle était étonnée qu'ils puissent sortir de l'enceinte du château mais l'idée l'enchantait. Elle ne pouvait pas dire qu'ils manquaient d'espace à la cour... mais ils manquaient cruellement d'intimité et de tranquillité.

Ève hocha la tête, faisant danser les mèches sombres qui encadraient son visage :

"C'est un gentil homme. Et doué avec ça. Mais si il manie aussi bien cette arme que l'arc, alors je doute qu'il perde ce combat."

Et elle avait vite comprit que l'arc était un point faible d'Hérin, bien qu'il ne lui ai jamais dit franchement. Elle ne lui avait parlé qu'une fois mais il lui était tout de suite apparu comme quelqu'un de sympathique. Le jeune homme ne le savait pas, mais il en fallait beaucoup pour qu'Ève apprécie quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 19 Jan - 10:44

Elira baissa les yeux, espérant en effet qu'il ait raison. 

- J'espère ... Il risque gros. Mais ça expliquerait ce qu'il fait ici ... 

Elle retint son souffle quand les deux hommes s'avancèrent l'un vers l'autre. 

- La lame ... Elle est affutée à la main. Il l'a forcément vue... 

Du moins, elle l'espérait. Une lame de la sorte avait vite fait de vous couper un bras, elle le savait mieux que personne, son frère n'arrêtant jamais de la mettre en garde contre les lames trop aiguisées. 

Kelly coula un regard plutôt coquin dans sa direction en répondant : 

- Vous n'imaginez pas à quel point ... 

Elle tourna la tête vers le combat qui commençait, lisant dans les deux regards la détermination, elle se pencha en avant, le menton posé sur la main, une posture peu orthodoxe pour une dame comme elle mais qu'elle appréciait fortement, autant parce que ça mettait en valeur sa poitrine que parce qu'elle aimait ne pas faire attention à la façon dont elle se tenait. 

- Ce combat promet d'être intéressant... 

Hénin se retrouva face au capitaine, n'entendant plus les bruits aux alentours, comme plongé dans un silence de coton, amortissant bruits et chocs, ralentissant le temps. Le trac. La peur. Ce qui faisait s'évanouir courage et détermination, la peur nue, que nul ne pouvait comprendre avant d'être face à sa propre mort. Le premier coup s'abattit sur lui comme une masse : il l'évita plus ou moins, déviant l'épée par réflexe plus que de façon réfléchie, tant et si bien que la force de l'impact vibra dans tout son bras. Il fallait se réveiller, apprivoiser cette peur, en faire une force. Cet homme était haut placé, il ne fallait pas l'oublier. Et le haut de la hiérarchie, il le savait, s'accompagnait de ce qui corrompait le plus le talent d'un homme ; il évita le deuxième coup qui venait du côté sans effort, réfléchissant à toute vitesse, toute trace de trouble ayant disparu. Cet homme devait beaucoup s'entraîner, mais il était moins jeune que lui. Forcément, les articulations n'étaient plus les mêmes ; en parant le 3eme coup, il lui décocha un coup de garde dans le genou, qui ne le fit reculer que d'un pas. Il lut dans le regard de l'homme que la guerre était déclarée, et ne parvint pas à éviter le coup suivant, en apparence un coup porté avec la garde de l'épée, qui portait en son bout un poignard aussi aiguisé que la grande lame, et qui pénétra sa chair comme une motte de beurre. Son haut se teinta de rouge, il n'y fit pas attention et porta lui aussi un coup que l'autre dévia sans surprise. Lentement, son sang coulait, mais il n'était pas à terre. Il n'était pas vaincu. 

Le visage de Lorys s'éclaira d'un de ses immenses sourires si vivants et joyeux, un que Lisa n'avait jamais réussi à voir. 

- C'est vrai ? Je suis content ! 

Il gouta à son tour avec gourmandise ; il aimait autant cuisiner que manger, ce qui expliquait en partie son amour pour son métier. Il fit une moue dubitative : 

- Il est bon, mais perfectible. Il faut un peu plus de crème et moins de poudre de cacao ... 

Il gouta encore une grosse cuillère, pensif. 

- La farine, ça a l'air d'aller. 

Il redevint tout joyeux : 

- Désolé, je pensais à voix haute ! Il est pas mauvais quand même ! 

Il s'en reprit une cuillère sans se faire prier, le gâteau n'étant sans doute pas parfait mais délicieux tout de même. 

Loyd se risqua à demander, n'ayant pas forcément de tact : 

- Tes parents ne sont plus ? ça doit être difficile d'avoir de l'intimité avec une plus grande famille ... 

Lui se sentait souvent seul, surtout. Certes il voyait des clients, mais il avait cette impression désagréable que les gens de ce château lui avaient volé son frère et sa soeur, leur travail étant trop prenant à son goût. Que les riches pouvaient se permettre d'empêcher les gens d'avoir une vie normale ; ces mêmes riches qui avaient pris ses parents prenaient maintenant ce qui restait de sa famille : il en voulait à Lorys pour ça. Il avait été se mettre à leur service, alors que leur père était mort pour protéger des riches dans leur genre, dans un château du même genre, dont il avait oublié le nom. Leur mère était elle morte sous les coups de son employeur, dans un château de la Loire. Et Lorys avait oublié ça, et avait, malgré lui, fait engager leur soeur. Loyd vivait dans une peur constante et pesante, la peur qu'un jour il ne les voie pas revenir. 

- Les gens qui vivent dans ce château ... Ils sont corrects ? 

Andrew ne put s'empêcher de râler, l'emmenant avec lui. Evidemment, il avait fait préparer 2 chevaux, se doutant que sa dame refuserait de monter avec lui. 

- Orgueilleuse ! 

Il lui tira la langue, l'entraînant dans les écuries sans fin juste à son cheval, dont il lui donna les rênes ; il prendrait celui de son cousin. 

- On va se balader, je connais un coin très tranquille. 

Nikolaï regardait le combat avec attention, entendant malgré tout ce que disait Eve. 

- Malheureusement, je crains que face à un homme aussi fourbe, il ne fasse pas le poids... 

Malheureusement, on ne pouvait pas vraiment déclarer que son adversaire avait triché ; et si on le pouvait, si Hérin perdait la vie, cette déclaration ne la lui rendrait pas. Il semblait, à première vue, bien mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 19 Jan - 12:28

Paul ne dit rien, se contentant d'un regard de biais. Il n'y avait pas qu'Hérin qui risquait gros. Il comprit vite qu'Elyra ne s'était pas trompée lorsqu'il vit Aliénor fondre en larmes à l'instant où Hérin fut blessé. Il savait que ces larmes n'étaient pas seulement dues à l'affection particulière qu'elle portait à son garde. C'était bien plus que ça, elle en était amoureuse. Voyant l'état dans lequel se trouvait sa soeur, il fit signe à Elyra de prendre son bras, et marmonna :

"Je ne peux pas la regarder pleurer plus longtemps."

Il savait que lui même serait dévasté si il arrivait le moindre mal à Elyra, et même si sa soeur avait fait une bêtise en sortant avec Hérin, il ne pouvait lui en tenir rigueur. Il bouscula tout le monde sur son passage, y comprit les gardes qui surveillaient sa soeur, et finit par entourer la jeune femme de ses bras, la berçant doucement pour qu'elle n'attire pas plus l'attention.

Eric esquissa un sourire quelques instants avant de lui aussi s'intéresser au spectacle qui se déroulait sous ses yeux. C'était impressionnant. Lui même se débrouillait avec les armes, mais il savait qu'il serait déjà mort depuis un moment à la place d'Hérin. Il déclara :

"J'espère que personne ne sera tué. Ce serait regrettable. "

Il ne releva pas la position dans laquelle était installée Kelly, mais il ne put s'empêcher de la regarder avec amusement. Il commencait à croire qu'elle faisait exprès de le tenter, tout en repoussant les avances qu'il lui faisait.

Aliénor fondit en larmes en voyant la scène qui se déroulait sous ses yeux. Au milieu des cris de surprise et de stupeur, elle était la seule qui devait éprouver de la tristesse et de la culpabilité. Elle avait l'impression que le souffle allait lui manquait tant le chagrin remplissait sa poitrine. Elle reconnut sans mal les bras rassurants de son frère qui vinrent l'enlacer, comprenant qu'il savait ce qu'elle cachait. Personne d'autre était au courant.

Anséline le regarda, ne pouvant s'empêcher de trouver drôle la façon qu'il avait de s'autocritiquer. Elle déclara avec un haussement d'épaules :

"S'il ne te plait pas, tu peux toujours le faire porter dans mes appartements, je me ferai une joie de le terminer !"

Elle n'avait qu'une envie : penser à autre chose, et si il fallait qu'elle se noie dans la pâtisserie pour ça, alors elle le ferait, bien que le sourire solaire de Lorys lui réchauffait déjà le coeur. Elle demanda :

"Qu'est ce que tu as fais depuis que je suis partie ? "

Elle se demandait si il avait rencontré quelqu'un, et si il s'était ouvert un peu plus. Mais elle en doutait.

Lisa répondit à Loyd sans lui accorder un regard :

"Oui, ils sont décédés il y a quelques années."

Elle ne voulait pas en parler plus que ća, le souvenir étant toujours douloureux. Elle se demandait à quoi il pensait, si lui aussi avait perdu ses parents. Elle espérait que cette conversation ne prenne pas une tournure dramatique, elle n'était pas très douée ni patiente quand il s'agissait de consoler quelqu'un. Sa question la surprit mais elle hocha la tête :

"Il y a pire disons. Le Maître n'est pas très aimable, ni patient, il en demande beaucoup mais il ne nous bat pas, et il offre un toit aux domestiques qui n'en ont pas. "

Certes, ce n'était pas le grand luxe, mais quand on vivait dans la misère, on apprenait à se contenter de peu. Et le peu que le Seigneur leur donnait était suffisant.

Vivianne rit en lui emboîtant le pas, loin de se douter de ce qu'il l'attendait. Elle savait qu'Andrew avait prévu le coup. Il la connaissait tellement bien que c'en était déconcertant. Elle monta sans l'aide de personne, ne pouvant s'empêcher de frissonner en sentant le cuir froid de la selle contre sa peau. Elle déclara :

"Je suppose que pour une fois c'est à moi de te suivre ! "

Il faisait beau, ce qui était étonnant vu la saison, mais agréable.

Ève déclara simplement :

"Vous êtes pessimiste."

C'était un constat, Nikolaï ne semblait jamais voir le bon côté des choses, le verre à moitié plein, alors qu'elle était tout l'inverse, sans être naïve. Bien sûr, elle avait bien peur qu'Hérin n'arrive plus à se concentrer avec cette blessure qui saignait abondamment, mais elle espérait qu'il s'en sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 20 Jan - 12:46

Hérin entendit malgré lui les larmes d’Aliénor, ce qui le fit froncer les sourcils. Il se fichait de ses propres blessures ; mais si à cause de cet homme, sa Dame pleurait, alors il n’allait pas se laisser faire. Il chassa la pensée que c’était peut être sa faute, une auto-critique qui n’aurait pas été, pour le coup, constructive. Il sentait le sang réchauffer sa peau, imbiber le tissu, alors qu’ils échangeaient des coups de titans. Cependant, le combat ne pouvait pas durer indéfiniment : loyalement, ils étaient de force égale, et se battre jusqu’à épuisement, avec son sang qui s’échappait de sa plaie, n’allait pas le sortir gagnant. Il voyait la vigilance de son adversaire baisser, se vautrant dans la satisfaction d’avoir fait couler son sang. Ce fut le premier coup qu’il porta qui atteignit le capitaine : il avait rapporté son cimeterre d’un geste vif vers lui, manquant de peu de faucher complètement son bras. Il n’avait pas voulu le faire, parce que, même si ça pouvait se révéler être une faiblesse, il ne tuerait pas. Aliénor ne pouvait épouser un meurtrier. LEs deux hommes se retrouvèrent à plus d’un pas l’un de l’autre. Hérin était couvert de sang, le sien et celui de son adversaire indissociables, alors que l’autre se tenait le bras, coupé au biceps de telle sorte qu’il pouvait à peine bouger le bras, les muscles sectionnés causant une douleur insupportable. Manque de chance, ce n’était pas celui qui tenait l’épée ; mais Hérin savait une chose : face à un adversaire plus fort, lorsqu’on jouait sa vie, il fallait y aller au culot, exploiter le moindre de ses atouts. Hérin était un gladiateur, et sa blessure ne l’empêchait pas de faire le moindre mouvement. Comme si elle n’avait pas existé, qu’elle n’avait pas été plus dérangeante qu’une piqure de moustique ; agaçante, entêtante, mais pas insupportable. Bien moins insupportable que les pleurs d’Aliénor. 
C’est à ce moment, dans un silence de mort, que Paul et Elyra se levèrent. Elyra suivit Paul, ne voulant pas détacher ses yeux du combat, détaillant les expressions d’Hérin qu’elle connaissait. Il commençait à perdre pied, le combat ne pourrait pas durer beaucoup plus longtemps. Malgré le fait qu’elle ne devait pas se faire remarquer, pour son ami et la soeur de Paul, misant sur le fait qu’on ne lui en tiendrait pas rigueur parce qu’elle n’était qu’une jardinière, elle mit ses mains en porte voix : 


- Son flanc gauche ! 

Elle se rassit, espérant que personne n’avait vu que c’était elle ; il n’était pas interdit d’encourager les combattants, ni de leur dire quoi que ce soit, mais par convention, personne ne le faisait, pour ne pas les déconcentrer. 
Seulement, Elyra s’était déjà entraînée avec Hérin, et elle savait qu’il n’entendait rien pendant un combat : elle avait seulement déconcentré l’adversaire, laissant à son ami une belle opportunité., Tout alla très vite. Le capitaine protégea son flanc droit, flairant une combine, c’était en effet contre ce côté qu’il avait dirigé sa lame, mais laissant l’autre côté libre, Hérin mit toute sa force dans un coup dans le ventre. Aucun adversaire n’avait touché cet homme au corps à corps ; et en effet, c’était un homme fragile. Plié en deux, Hérin assena un coup de garde au niveau de la base du crâne du capitaine, qui s’effondra. 


Kelly compta à voix basse, murmurant : 
- Un … Deux … Trois … 

A trois, le capitaine se releva, sous les applaudissements des spectateurs, qui pour la plupart avaient misé gros sur lui. 


- Ce garde… Il semble déterminé à ne pas tuer. 

Elle eut l’air pensive, cherchant dans sa mémoire un sourire trop lointain, et elle se rappela pourquoi ce combat lui paraissait aussi déjà vu. Quand elle était petite, elle passait ses vacances à Rome, et son père les emmenait souvent voir les gladiateurs. Elle était persuadée qu’il était l’un d’entre eux, qu’elle l’avait déjà vu. 
Nikolaï arriva au même constat que Kelly, soufflé qu’un gladiateur puisse se retrouver combattant à la cour de France.


- ça dépend… 

Il n’était pas toujours comme ça, mais tout lui semblait plus sombre aujourd’hui ; c’était certainement un contrecoup pénible de sa rupture. 
Le capitaine s’était relevé, et bien qu’Hérin n’avait pas baissé sa garde, il ne réussit pas à parer son coup administré avec trop de force, l’épée entière s’enfonça presque  jusqu’à la garde, ce qui le fit tomber sur les genoux, lentement, avant de s’écrouler face contre terre, enfonçant un peu plus l’épée que le capitaine avait laissé, un sourire malsain aux lèvres. 

Lorys adressa à son amie un grand sourire, la prenant au mot. Il demanda à un plongeur qui passait par là de déposer le gâteau dans les appartements d’Anséline. Il répondit, évasif : 


- Je me suis fait une amie, je crois, mais je pense qu’elle ne m’apprécie pas tellement…

Un concept d’amitié somme toute un peu étrange, qui n’avait rien à voir avec le lien qu’il avait avec Anséline. Il ne lui retourna pas la question, sachant d’avance qu’il remuerait le couteau dans la plaie. Puisqu’ils ne pouvaient pas parler du passé, il pouvait lui faire penser au futur, au moins ; il demanda : 


- Qu’est ce que tu comptes faire, cette semaine …? 

Loyd n’ajouta rien sur ses parents, hochant la tête. Il comprenait la douleur que c’était, lui même s’étant retrouvé orphelin très jeune. Il écouta avec une attention rare de sa part la réponse de Lisa,  forcé peu à peu à admettre que c’était déjà pas mal. 
- Je suppose que c’est le principal … Je hais les nobles. `

Il avait une réelle aversion pour tout ce qui s’y rapportait, et le fait que Lisa travaille à Chambord aurait normalement du le dissuader de retourner la voir, s’il n’avait eu cette livraison, et cette curiosité à son sujet. 


- Ton boulot te plait ..? 


Andrew monta en une seconde, porté par une énergie enthousiaste, et aussi un trac qui allait croissant. De toute manière, il n’était pas obligé de lui poser la question au terme de leur balade, mais il voulait vraiment le faire, être enfin fixé. Il l’était sur ses propres sentiments, à tel point qu’il savait que si Vivianne refusait, il en aurait le coeur brisé. Ils traversèrent la cour du château, la lumière du soleil, ne réchauffant pas pour autant le vent qui ne leur épargnait pas sa cruelle morsure. Ils passèrent dans des rues pavées, où peu de gens circulaient à cheval, préférant le confort et la chaleur des fiacres, et traversant des petites rues plus compliquées à mémoriser qu’un labyrinthe , ils arrivèrent au bois de Boulogne, un  lieu charmant et resté sauvage, ce qui était rare dans cette zone. Le toit de feuillage et les murs de branches abritaient les cavaliers du vent, ce qui ne faisait pas de mal ; le lieu était sombre et la luminosité avait une teinte verte, filtrée par les espaces entre les feuilles. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 21
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 20 Jan - 21:18

Aliénor avait presque réussi à se calmer, craignant qu'Hérin entende ses pleurs, même si avec tout le bruit qu'il y avait maintenant autour d'eux, il y avait peu de chance. En plus, elle attirait les regards, et elle craignait que son père ne finisse par la renvoyer si elle ne se reprenait pas. Les bras de son frère lui apportait un peu de réconfort tandis qu'elle essayait de retrouver une respiration normale, moins saccadée. Elle s'efforçait de suivre le combat, bien que le vue du sang commençait réellement à lui soulever le cœur, la faisant blêmir un peu plus à chaque seconde qui s'égrainait.
Elle avait l'impression que son garde faisait très attention à ne porter aucun coup mortel à son adversaire, et elle ne comprenait pas. Son adversaire se fatiguait à vouloir sa peau, et lui ne lui rendait pas la pareille! Quand elle vit la lame transpercer le corps d'Hérin, elle eut l'impression que c'était elle qui venait de se prendre le coup. Son souffle se coupa, son cœur se souleva, et elle savait pertinemment que si les bras de son frère ne la serraient pas avec autant de force, ses jambes l'auraient lâchée depuis bien longtemps. Plus que de la tristesse, ce fut d'abord la rage qui envahit chaque cellule de son corps, ne comprenant pas quel plaisir malsain pouvait trouver le capitaine dans cette situation. Ce sentiment fut rapidement évincé, laissant la place au doute. Est ce qu'il était mort ? Cette perspective lui semblait improbable, impossible, inenvisageable. Elle savait qu'elle ne le supporterait pas. Derrière elle, elle sentit Paul hésiter, comme si il s'apprêtait à dire quelque chose. Il voulait sûrement la consoler, ou alors la forcer à retourner au château. Avant même qu'il n'ai le temps de dire quoi que ce soit, elle déclara, sur une voix chagrinée mais forte tout de même :

«  Il lui reste dix secondes. »

Visiblement, cela suffisait pour qu'il n'insiste pas, puisqu'il se contenta de serrer un peu plus son étreinte, ne voulant pas risquer de la froisser.

Paul jeta un coup d'oeil surpris à Elyra en l'entendant parler, mais ne releva pas. Hérin était son ami, elle voulait essayer de l'aider, et il comprenait. Il ne pouvait lui en vouloir de les avoir un peu fait remarquer. Bien qu'il était occupé à servir de pilier à sa sœur qui ne semblait même plus avoir assez de force pour se tenir debout aux côtés de son père, il couva Elyra du regard quand Hérin se retrouva au sol. Il lui proposa sa main, si jamais elle voulait chercher dans son contact un peu de réconfort. Lui même n'aimait pas le spectacle qui se déroulait sous ses yeux, luttant pour ne pas aller exploser la mâchoire du capitaine, qui souriait comme si il venait de gagner le pactole. C'était un peu le cas. Il serait désigné vainqueur si Hérin ne se relevait pas, et comment Hérin pourrait il se relever après un coup pareil ? Il tâchait de voir si il respirait, mais il n'arrivait pas à bien voir n'étant pas tout près de ce qui servait d'arène.

Eric ne put s'empêcher d'afficher également un air mécontent en voyant Hérin. Le garde semblait être tout de même apprécié, car à la seconde où il tomba à genoux, un bon nombre de protestations s'élevèrent, puis un silence de mort. On aurait dit que tout le monde retenait sa respiration pour voir ce qui allait se passer. Certains commençaient même à se relever, pensant que le tournoi avait touché à sa fin. Lui même était assez déçu, il s'attendait à des blessés, mais il ne pensait pas que ces hommes iraient jusqu'à se tuer pour une terre et un titre, juste pour s'élever dans la société. Sans doute ne réalisaient ils pas toutes les contraintes que cela allait leur apporter. Il oublia Kelly un instant, plongé dans ses pensées et dans ses réflexions, ne trouvant rien à redire pour troubler le silence.

Eve n'ajouta rien aux paroles de Nikolaï, oubliant même qu'il lui avait parlé. Elle détourna le regard en voyant Hérin s'effondrer, ayant soudainement le cœur au bord des lèvres. Elle n'était d'ailleurs pas la seule : certaines femmes étaient tellement pâles que le sang ne semblait plus circuler, les quelques enfants qui étaient présents commençaient soit à pleurer, ou demandaient pourquoi le monsieur ne se relevait pas, et enfin, il y avait ces hommes profiteurs qui venaient consoler les jeunes femmes qui étaient choquées par la scène. Mais elle ne pouvait pas trouver de réconfort, n'étant proche de personne ici, et son statut lui imposait de savoir se tenir et de ne jamais flancher, peut importait la situation, les circonstances. Elle avait l'impression d'avoir assisté à une mise à mort, tout simplement, et elle hésita même un court instant à partir. Elle prit la décision de se faire violence, tout en évitant soigneusement la scène du regard.

Anséline sourit en pensant au gâteau qui l'attendrait dans ses appartements, et aussi parce qu'elle trouvait Lorys adorable avec elle. Quand il déclara qu'il s'était fait une amie mais qu'il pensait qu'elle ne l'appréciait pas vraiment, elle eut l'air désolée pour lui. Elle ne comprenait pas pourquoi il semblait avoir autant de mal à tisser des liens, lui qui était si gentil. Elle déclara :

«  Elle n'a pas bon goût. Mais il faudrait que tu lui demandes des explications, peut être qu'elle est juste aussi peu douée que toi dans les relations humaines ! »

Elle rit un peu, même si on voyait bien que ce n'était pas de gaité de cœur. Il y avait quelque chose de triste dans son rire, même son sourire paraissait presque éteint, sonnant un peu faux. Elle sembla réfléchir un instant à la question qu'il lui posait, avant de déclarer, en venant se ficher dans ses bras, sans trop le coller tout de même :

«  J'aimerai bien passer du temps avec toi, puisque tu ne seras pas trop occupé. Il faut que j'écrive à Aliénor aussi, je veux savoir si tout se passe bien à la cour... »

Elle avait aussi envie de poser des questions sur Nikolaï, évidemment. Elle mourrait d'envie de savoir si il s'était rapproché d'Eve, si il était triste, si, au contraire, il se portait bien... Mais elle était consciente que cela ne ferait que lui faire davantage de mal alors elle effaça vite cette idée de son esprit.

Lisa laissa échapper un petit rire amusé en entendant sa réflexion. Beaucoup de monde les détestait. Elle savait que cette haine était forcément due à quelque chose, il avait sans doute ses raisons alors elle ne releva pas. Au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient, elle le trouvait moins désagréable, moins fermé, presque attendrissant, et surtout, tellement différent de son frère. Elle appréciait Lorys, mais elle savait qu'il ne serait jamais rien de plus qu'un ami... et encore. Il ne semblait pas tellement se soucier de son amitié puisqu'il n'avait pas cherché à la voir pour reparler de la soirée qu'elle avait passé chez lui. Elle sursauta presque en entendant Loyd, étant partie dans ses pensées. Finalement, elle haussa les épaules :

«  Oh, ça va, disons. Ce n'est pas très intéressant, mais je suis tranquille, je ne reçois pas d'ordre, enfin, pas directement, et je peux profiter de la beauté du château chaque fois que je vais y changer les draps ou que j'y porte des tissus pour les robes à faire confectionner. »

Elle n'avait pas besoin de lui retourner la question ; elle voyait que Loyd aimait faire son travail, ou alors il donnait très bien le change.


Vivianne évita de taquiner Andrew, ayant l'impression que quelque chose se tramait. Elle connaissait suffisamment son homme pour dire qu'il ne restait jamais silencieux bien longtemps, ne ratant pas une seule occasion de l'embêter ou de la faire râler. Mais pour une fois, il semblait juste avoir envie de passer du temps avec elle, pour profiter des lieux. Elle profitait également, trouvant réellement le lieu très beau, et très différent de là où elle vivait. Avec les années, elle avait finit par se lasser un peu des forêts autour de Chambord, alors elle n'arrivait pas à cacher sa joie de fouler de nouveaux sentiers de balade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 23 Jan - 14:40

Hérin fut d'abord frappé par la froideur de la lame, cruelle et invasive et sentit ses forces l'abandonner, comme si elles s'écoulaient de la plaie en même temps que son sang. Il n'en avait pas encore perdu assez pour s'évanouir, lâcher prise. Il lui restait un souffle de vie, et ce même si son corps autant que son esprit aspiraient au repos éternel de la mort. La douleur vint bien après, quand sa chute enfonça un peu plus la lame. Etait-il mort ? Il lui semblait que le capitaine lui avait porté ce coup depuis des heures, alors qu'il ne s'était écoulé que quelques secondes. 2 secondes. Il lui restait 8 secondes pour espérer, espérer échapper à la mort autant qu'à la défaite. Son adversaire se croyait gagnant, il l'avait vu dans ses yeux. Il fallait qu'il résiste, encore 30 secondes d'efforts et il l'aurait. L'imbécile n'avait pas récupéré son épée. Lentement, mu par l'énergie du désespoir, la volonté de vivre, celle de réussir, celle d'avoir Aliénor, il se releva, faisant s'élever des murmures ébahis ans l'assemblés. Il n'était resté que 5 secondes à terre, et il se relevait, comme s'il n'avait été touché que par un cure dent. Il vit la moquerie dans les yeux de son adversaire, qui le croyait terrassé, et ce même s'il respirait encore. Grossière erreur, qu'il n'aurait jamais fait s'il avait connu Rome, s'il avait déjà combattu de vrais adversaires, de ceux qui, comme Hérin, ne s'arrêtaient que lorsque leur tête était détachée de leur corps. 
Alors qu'il retirait l'épée de la plaie, il pensa à son état. Il ne savait pas s'il allait s'en sortir. Son coeur battait sans douleur, du moins il en avait l'impression ; il respirait avec calme. Il balança l'épée hors de la zone de combat, et colla son poing dans la tête du capitaine. Celui-ci eut à peine l'occasion de lui répondre par quelques coups mis en échec qu'il saisit son arme, et lui faucha, net, la jambe gauche au niveau de l'articulation du genou. Le capitaine tomba comme une pierre, avec sur le visage une expression de profonde surprise. Hénin s'écarta ; le capitaine gisait au sol, et il ne pourrait pas se relever avec une jambe en moins. Lui n'avait pas l'air satisfait, fier. Il regrettait d'avoir eu à en arriver là, mais il n'avait pas eu le choix. Il lui fallait maintenant tenir debout au moins dix secondes, dix petites secondes. Le pic d'adrénaline était retombé, et il se sentait chancelant, son poids lui semblait impossible à porter. 
Trois. Le capitaine restait au sol, et de près, il lui semblait qu'il sanglotait. Ses yeux voulaient se fermer, accéder au repos qu'il avait repoussé. Il ne fallait pas qu'il les ferme. Il ne lâcha pas son adversaire du regard, moins concentré sur ce qu'il faisait que sur son propre équilibre. Il ne s'était pas battu pour échouer là, et s'il survivait à ses blessures, il demanderait la main d'Aliénor. Cette idée le faisait tenir depuis le début. 
Six. Toujours pas de mouvements de la part de son adversaire. Il n'entendait rien, il ne voyait rien, ne voulant pas prendre le risque de regarder autour de lui de peur de perdre l'équilibre. Il avait mal, il avait peur. 

Elira avait étouffé un cri en voyant la lame se ficher dans son ventre. Elle avait serré la main de Paul de toutes ses forces, puisant dans ses ressources pour ne pas s'évanouir. Elle avait recommencé, faiblement, à respirer quand elle l'avait vu se relever, et maintenant, elle regardait l'homme à terre, cet homme qui cette fois n'était pas Hérin. Il lui avait dit qu'un cimeterre était aussi performant qu'une faux pour couper des membres,  mais elle ne l'avait pas cru avant de le voir elle même. Son ami avait visiblement jugé que c'était le moyen le plus sur pour le neutraliser sans le tuer, ce qu'elle savait impossible pour lui. Hérin ne tuait que si la vie de quelqu'un qu'il aimait était menacée, elle l'avait questionnée là dessus quand elle était plus jeune. Il avait eu l'occasion de tuer cet homme cent fois, mais s'il l'avait fait, il ne se serait plus senti digne d'Aliénor. Elle compta les secondes avec appréhension, peur ; s'il s'écroulait avant la fin du décompte, le match nul serait déclaré. 

Nikolaï avait vu le sursaut d'Eve, sa réaction, et il comprit qu'elle ne se sentait pas bien, il vit ses yeux chercher la sortie. Discrètement, avec maladresse, il lui prit doucement la main. Il ne profitait pas de la situation, mais la jeune femme n'était pour rien dans sa rupture, et elle semblait avoir déjà rencontré elle aussi le capitaine des gardes et être peinée par sa mort. Elle n'avait certainement aucun soutien ici, et ça ne lui coûtait rien, alors il garda sa main dans la sienne, sans la regarder, sans vouloir quoi que ce soit. 

Au bout de huit, Kelly fut la première, lentement, à commencer à applaudir. Applaudir le courage, et surtout encourager cet homme à tenir les deux secondes qui restaient, cet homme qui avait préféré épargner son adversaire. Beaucoup d'autres l'imitèrent et Hérin resta debout jusqu'au 10, et fut déclaré gagnant sous les applaudissements. 

Lorys la serra contre lui, ne se demandant même pas si elle le collait ou pas, elle avait besoin de réconfort et lui n'était pas contre non plus. Certes, il n'avait pas le même soucis qu'elle, mais il n'était jamais contre de la tendresse. Il choisi de ne plus parler de Lisa, et lui assura : 

- Tu peux passer tout le temps que tu veux avec moi. 

Il voulait juste qu'elle retrouve son sourire, c'était ce qui lui importait. Il ne la lâcha pas, n'étant pas dérangé qu'elle le colle comme ça ou même qu'elle l'empêche de travailler ses recettes. Tout ça n'avait pas d'importance pour elle. 

Loyd haussa un sourcil : 

- Pas très intéressant ?! Ma pauvre, vous ne savez pas ce qui est intéressant ! 

Il la vouvoyait pour se moquer ouvertement d'elle, mais c'était bon enfant, ça n'avait rien de méchant, surtout qu'il n'était pas ironique. 

- Chaque métier est intéressant. 

Il montra une pile de draps visiblement très sales. 

- Comment on passe de ça à un truc tout propre ? Je trouve ce processus très intéressant ! 

Il sembla réfléchir et s'assit en tailleur à côté d'elle : 

- Comment on teint du tissu en rouge, en vert ? 

Elle devait faire les choses par automatismes, commençant à connaître son métier, elle en oubliait que rien de ce qu'elle faisait n'était évident, facile. Il la regarda avec un sourire intéressé : 

- Moi, je ne connais pas la réponse à toutes ces questions ! La preuve que c'est intéressant ~

Andrew emmena Vivianne dans un endroit qu'il connaissait bien, lui faisant mettre pied à terre un peu avant d'arriver. C'était un espèce de trou dans la masse de végétaux, tapissé par une mousse d'un vert lumineux, ça et là trouée par quelques champignons, quelques fleurs. Le tapis créé était aussi confortable qu'un fauteuil ; il la regarda, voulant savoir si elle appréciait son petit jardin secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» recherche désespérement le titre d'un livre (avis aux bibliothécaires!)
» Titre nuage
» Votre titre démoniaque
» Lecture de groupe #2 : Choix de l'auteur, du titre, etc
» Eleyra (Procédure d'acquisition du titre honorifique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DollsRPG :: RPG :: Le Manoir :: L'entrée, le Grand Hall et les couloirs-
Sauter vers: