DollsRPG


Incarnez vos Pullip, Taeyang, Dal, Byul, Isul, Little, BJD ou autres dolls !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partenaires du forum : Aucune demande n'a été formulé/accepté pour l'instant.

Partagez | 
 

 Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Satoko



Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 23 Jan - 14:40

Hérin fut d'abord frappé par la froideur de la lame, cruelle et invasive et sentit ses forces l'abandonner, comme si elles s'écoulaient de la plaie en même temps que son sang. Il n'en avait pas encore perdu assez pour s'évanouir, lâcher prise. Il lui restait un souffle de vie, et ce même si son corps autant que son esprit aspiraient au repos éternel de la mort. La douleur vint bien après, quand sa chute enfonça un peu plus la lame. Etait-il mort ? Il lui semblait que le capitaine lui avait porté ce coup depuis des heures, alors qu'il ne s'était écoulé que quelques secondes. 2 secondes. Il lui restait 8 secondes pour espérer, espérer échapper à la mort autant qu'à la défaite. Son adversaire se croyait gagnant, il l'avait vu dans ses yeux. Il fallait qu'il résiste, encore 30 secondes d'efforts et il l'aurait. L'imbécile n'avait pas récupéré son épée. Lentement, mu par l'énergie du désespoir, la volonté de vivre, celle de réussir, celle d'avoir Aliénor, il se releva, faisant s'élever des murmures ébahis ans l'assemblés. Il n'était resté que 5 secondes à terre, et il se relevait, comme s'il n'avait été touché que par un cure dent. Il vit la moquerie dans les yeux de son adversaire, qui le croyait terrassé, et ce même s'il respirait encore. Grossière erreur, qu'il n'aurait jamais fait s'il avait connu Rome, s'il avait déjà combattu de vrais adversaires, de ceux qui, comme Hérin, ne s'arrêtaient que lorsque leur tête était détachée de leur corps. 
Alors qu'il retirait l'épée de la plaie, il pensa à son état. Il ne savait pas s'il allait s'en sortir. Son coeur battait sans douleur, du moins il en avait l'impression ; il respirait avec calme. Il balança l'épée hors de la zone de combat, et colla son poing dans la tête du capitaine. Celui-ci eut à peine l'occasion de lui répondre par quelques coups mis en échec qu'il saisit son arme, et lui faucha, net, la jambe gauche au niveau de l'articulation du genou. Le capitaine tomba comme une pierre, avec sur le visage une expression de profonde surprise. Hénin s'écarta ; le capitaine gisait au sol, et il ne pourrait pas se relever avec une jambe en moins. Lui n'avait pas l'air satisfait, fier. Il regrettait d'avoir eu à en arriver là, mais il n'avait pas eu le choix. Il lui fallait maintenant tenir debout au moins dix secondes, dix petites secondes. Le pic d'adrénaline était retombé, et il se sentait chancelant, son poids lui semblait impossible à porter. 
Trois. Le capitaine restait au sol, et de près, il lui semblait qu'il sanglotait. Ses yeux voulaient se fermer, accéder au repos qu'il avait repoussé. Il ne fallait pas qu'il les ferme. Il ne lâcha pas son adversaire du regard, moins concentré sur ce qu'il faisait que sur son propre équilibre. Il ne s'était pas battu pour échouer là, et s'il survivait à ses blessures, il demanderait la main d'Aliénor. Cette idée le faisait tenir depuis le début. 
Six. Toujours pas de mouvements de la part de son adversaire. Il n'entendait rien, il ne voyait rien, ne voulant pas prendre le risque de regarder autour de lui de peur de perdre l'équilibre. Il avait mal, il avait peur. 

Elira avait étouffé un cri en voyant la lame se ficher dans son ventre. Elle avait serré la main de Paul de toutes ses forces, puisant dans ses ressources pour ne pas s'évanouir. Elle avait recommencé, faiblement, à respirer quand elle l'avait vu se relever, et maintenant, elle regardait l'homme à terre, cet homme qui cette fois n'était pas Hérin. Il lui avait dit qu'un cimeterre était aussi performant qu'une faux pour couper des membres,  mais elle ne l'avait pas cru avant de le voir elle même. Son ami avait visiblement jugé que c'était le moyen le plus sur pour le neutraliser sans le tuer, ce qu'elle savait impossible pour lui. Hérin ne tuait que si la vie de quelqu'un qu'il aimait était menacée, elle l'avait questionnée là dessus quand elle était plus jeune. Il avait eu l'occasion de tuer cet homme cent fois, mais s'il l'avait fait, il ne se serait plus senti digne d'Aliénor. Elle compta les secondes avec appréhension, peur ; s'il s'écroulait avant la fin du décompte, le match nul serait déclaré. 

Nikolaï avait vu le sursaut d'Eve, sa réaction, et il comprit qu'elle ne se sentait pas bien, il vit ses yeux chercher la sortie. Discrètement, avec maladresse, il lui prit doucement la main. Il ne profitait pas de la situation, mais la jeune femme n'était pour rien dans sa rupture, et elle semblait avoir déjà rencontré elle aussi le capitaine des gardes et être peinée par sa mort. Elle n'avait certainement aucun soutien ici, et ça ne lui coûtait rien, alors il garda sa main dans la sienne, sans la regarder, sans vouloir quoi que ce soit. 

Au bout de huit, Kelly fut la première, lentement, à commencer à applaudir. Applaudir le courage, et surtout encourager cet homme à tenir les deux secondes qui restaient, cet homme qui avait préféré épargner son adversaire. Beaucoup d'autres l'imitèrent et Hérin resta debout jusqu'au 10, et fut déclaré gagnant sous les applaudissements. 

Lorys la serra contre lui, ne se demandant même pas si elle le collait ou pas, elle avait besoin de réconfort et lui n'était pas contre non plus. Certes, il n'avait pas le même soucis qu'elle, mais il n'était jamais contre de la tendresse. Il choisi de ne plus parler de Lisa, et lui assura : 

- Tu peux passer tout le temps que tu veux avec moi. 

Il voulait juste qu'elle retrouve son sourire, c'était ce qui lui importait. Il ne la lâcha pas, n'étant pas dérangé qu'elle le colle comme ça ou même qu'elle l'empêche de travailler ses recettes. Tout ça n'avait pas d'importance pour elle. 

Loyd haussa un sourcil : 

- Pas très intéressant ?! Ma pauvre, vous ne savez pas ce qui est intéressant ! 

Il la vouvoyait pour se moquer ouvertement d'elle, mais c'était bon enfant, ça n'avait rien de méchant, surtout qu'il n'était pas ironique. 

- Chaque métier est intéressant. 

Il montra une pile de draps visiblement très sales. 

- Comment on passe de ça à un truc tout propre ? Je trouve ce processus très intéressant ! 

Il sembla réfléchir et s'assit en tailleur à côté d'elle : 

- Comment on teint du tissu en rouge, en vert ? 

Elle devait faire les choses par automatismes, commençant à connaître son métier, elle en oubliait que rien de ce qu'elle faisait n'était évident, facile. Il la regarda avec un sourire intéressé : 

- Moi, je ne connais pas la réponse à toutes ces questions ! La preuve que c'est intéressant ~

Andrew emmena Vivianne dans un endroit qu'il connaissait bien, lui faisant mettre pied à terre un peu avant d'arriver. C'était un espèce de trou dans la masse de végétaux, tapissé par une mousse d'un vert lumineux, ça et là trouée par quelques champignons, quelques fleurs. Le tapis créé était aussi confortable qu'un fauteuil ; il la regarda, voulant savoir si elle appréciait son petit jardin secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 20
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 26 Jan - 21:20

Le cœur d'Aliénor loupa un battement quand Hérin se releva. Elle était presque persuadée qu'il n'allait pas se relever, comme tout le monde autour d'elle. Mais elle savait qu'il ne voulait pas laisser tomber, et ce même si il devait être épuisé à cause des nombreux combats qu'il avait essuyé et des blessures graves que lui avait infligé l'autre. Elle ne put s'empêcher de se sentir fière d'être avec un homme comme lui, qui n'avait rien à voir avec tous ces nobles qui se cachaient derrière leur argent, n'affrontant jamais rien. Quand il fut déclaré gagnant, un poids quitta sa poitrine et elle applaudit également, bien qu'elle voulait juste aller retrouver son garde. Mais avant leur retrouvailles, il faudrait qu'il soit soigné, sinon il aurait davantage de chances de mourir. Finalement, il n'était pas tellement tiré d'affaire. Elle vit son père murmurer quelques ordres à des gardes près de lui, et elle fronça les sourcils craignant qu'il lui prépare encore un sale coup. Mais ce n'était pas le cas, puisque les gardes partirent rejoindre Hérin, le maintenant debout le temps qu'il rejoignent l'infirmerie, une nuée d'hommes l'entourant pour lui venir en aide également. En voyant son regard perplexe, son père lui lâcha calmement :

«  Il est à mon service, c'est à moi de payer ses soins. J'ai demandé à ce que les meilleurs médecins de la région me soient envoyés, au cas où. »

Aliénor regard son père, ahurie. Elle savait qu'il ne cautionnait pas leur relation, elle l'avait véritablement déçu quand elle le lui avait dit, mais Hérin semblait avoir une place particulière dans le cœur de son père. Il ne devait pas simplement être un simple employé, même si il prétendait le contraire. Paul détacha doucement ses bras, lui demandant du regard si il pouvait retourner auprès d'Elyra, si elle se sentait mieux. Elle le rassura d'un petit hochement de tête, ne voulant pas l'accaparer plus longtemps.

Paul retourna aux côtés d'Elyra, s'agenouillant à sa hauteur, pour pouvoir lui faire face, puisqu'elle était toujours assise. Il prit son visage entre ses mains et lui demanda :

«  Tu vas mieux ? On pourra aller le voir après qu'il ai reçu des soins, si tu veux. »

Evidemment, il était un peu jaloux parce qu'elle était amie avec un homme, mais il n'avait rien à craindre puisque leur relation semblait être purement platonique. Hérin venait de jouer sa vie pour pouvoir vivre son amour au grand jour avec sa sœur, alors il doutait qu'il puisse y avoir quoi que ce soit entre lui et Elyra. De toute façon, il la considérait comme sienne et ne comptait pas se la faire piquer par un autre.

Eve coulait un regard rapide dans la direction de Nikolaï, surprise qu'il ait un tel geste envers elle. Elle doutait qu'il ait une quelconque affection pour elle, mais elle était touchée par son attention. Elle pressa doucement sa main sans le regarder davantage. Quand le capitaine se fit couper la jambe, elle étouffa un cri de surprise. C'était trop, elle détestait cette barbarie, appréciant les combats loyaux et sans blessures, ce qui n'était pas le cas aujourd'hui. Au milieu des applaudissements, elle se pencha vers Nikolaï pour lui demander :

«  Pensez vous que quelqu'un remarquera si je m'en vais ? »

Elle savait que si quelqu'un le remarquait cela ferait mauvaise impression, mais elle en avait assez. En plus, le vent se levait, et la petite cape qu'elle portait ne lui tenait pas assez chaud. Elle voulait profiter du brouhaha pour s'éclipser discrètement.

Eric applaudit à la suite de Kelly, trouvant son geste appréciable. Lui aussi trouvait que même si le décompte n'était pas fini, ce garde méritait bien d'être félicité pour son courage et sa ténacité. Peu auraient fait la même chose, et peu auraient eu la force de tenir jusqu'au bout. Maintenant que le combat était fini, les bancs commençaient à se vider, et enfin Eric semblait pouvoir respirer de nouveau. Il jeta un regard vers Kelly et déclara :

« J'ai cru que ce tournoi ne se terminerait jamais. « 

Il y avait eu tellement de rebondissements, de surprise, et de sang versé aussi. Jusqu'à la prochaine pluie, le sol garderait en souvenir ce dernier combat, plus sanglant que les précédents. Il n'était pas particulièrement friand de ce type de divertissements, et il avait hâte de pouvoir regagner ses appartements ou de pouvoir profiter de la jeune femme à ses côtés.

Anséline remercia Lorys en le serrant un peu plus fort, sentant qu'elle allait se mettre à pleurer si elle parlait maintenant. Elle avait l'impression d'être complètement vidée, d'être devenue une coquille vide. Elle savait que ce n'était qu'un sale moment à passer, mais elle avait déjà hâte que la page se soit tournée, pour pouvoir aller de l'avant et aller mieux. Au bout d'un petit moment, elle s'écarta et déclara :

«  Je devrais peut être te laisser profiter de ton temps libre avant que tout le monde ne revienne la semaine prochaine. »

Après il aurait bien assez de travail et sans doute voulait il pouvoir continuer à créer de nouveaux gâteaux. Elle ne voulait pas l'étouffer, ni s'accrocher à Lorys comme à une bouée de sauvetage, de peur qu'il ne finisse par se lasser et lui demander de l'espace.

Lisa ne put s'empêcher de sourire en entendant Loyd. Il n'avait pas tort, mais elle ne trouvait plus aucun intérêt dans son travail. Elle ne pouvait même pas exprimer sa créativité, puisqu'elle se contentait de teindre des vêtements dans une couleur précise et de rendre les draps aussi blancs que possibles. Elle avait toujours aimé jouer avec les tissus et les couleurs, puisqu'elle avait toujours voulu être couturière, mais finalement, elle avait prit ce qui venait. Elle hocha la tête :

«  D'accord, alors c'est intéressant. Je ne vais pas risquer de te frustrer. »

Elle termina sa phrase d'un léger sourire moqueur qui faisait pétiller ses yeux sombres. Elle se rendait compte qu'il était loin d'être le personnage grossier qu'elle avait rencontré lors du dîner.

Vivianne comprit qu'il fallait descendre, alors elle mit pied à terre, s'étonnant du confort du sol sous ses pieds. Elle esquissa un sourire en regardant autour d'elle, trouvant l'endroit charmant :

«  C'est très joli ici, et c'est calme, j'aime beaucoup. »

Elle attacha sa monture à une branche solide, n'ayant pas très envie de rentrer à pied si celle-ci décidait d'aller se faire un petit tour. Ensuite, elle attendit qu'Andrew s'installe pour aller se coller contre lui, profitant un peu de sa chaleur. Elle déclara :


«  Ce doit être encore plus agréable en été ou au printemps, non ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mer 27 Jan - 18:56

Les deux chaperons d'Aliénor avaient du ronger leur frein pour ne pas aller eux aussi aider leur capitaine. Ils étaient époustouflés, sachant très bien qu'un autre ne ce serait jamais relevé. Hérin avait cette niaque qui le différenciait, comme une sorte de transe dans laquelle il entrait dans un combat ; et ils savaient qu'une fois le combat terminé, cet état pouvait très bien repartir comme il était venu. 
Hérin fut tout de suite plus étourdi encore par tous ceux qui vinrent lui proposer leur aide, sans vraiment lui laisser le choix d'ailleurs, mais sans vraiment savoir comment s'y prendre puisque l'homme était conscient. Pour l'autre, c'était simple, on emmenait un brancard ; mais Hérin était contre toute attente encore debout, alors même qu'il n'avait rien à prouver. Commençait pour lui le deuxième combat ; s'en sortir. Il ne devait pas fermer les yeux : il s'empêchait presque de les cligner tant la tentation de plonger dans un repos sans fin était grande. Il s'appuya sur ceux qui étaient venus l'aider, rejoignant tout de même l'infirmerie sur ses deux jambes, prouvant ainsi à Aliénor qu'il n'allait pas si mal, et que son garde n'avait pas fini de lutter. Il s'allongea dans un lit de l'infirmerie, lentement, et laissa les médecins s'occuper de lui. Il resta conscient, pendant qu'on recousait ses plaies, sa douleur n'étant visible qu'à travers les muscles de son corps tendus à l'extrême, tellement qu'on avait l'impression qu'ils allaient rompre comme des élastiques. 

Nikolaï tourna la tête vers elle, presque surpris qu'elle lui adresse la parole ; il s'était plongé dans son état de détachement indéchiffrable pour supporter la vue du spectacle. Il haussa les épaules : 

- Probablement. Mais j'inventerais une excuse, ne vous inquiétez pas. 

Il sourit une seconde, avant de penser à celui qui le remarquerait le plus, son frère aîné, et son sourire s'évanouit, laissant place à la rancoeur qui ne l'avait quitté qu'un bref instant. 

Elyra se réfugia dans les bras de Paul, le serrant contre elle de toute sa force, pas assez pour lui faire mal. Heureusement qu'il était là, qu'il ne l'oubliait jamais. Elle résistait à l'envie de fondre en larme dans ses bras, des larmes de soulagement autant que d'angoisse. Elle hocha simplement la tête, doucement, restant à l'abri dans ses bras. Elle finit par marmonner : 

- Tu pense qu'on pourrait aller récupérer son épée pour lui ..? Je crois qu'il n'aimerait pas qu'on la lui vole... 

Et puis Loyd l'avait forgée juste avant de partir, ça faisait un petit moment qu'Hérin économisait pour cette lame, de même que ça faisait un moment qu'elle entendait son frère en parler ; Hérin était aussi enthousiaste que lui au sujet de cette arme, nul doute qu'il voudrait la récupérer. 

Kelly ne se leva pas, s'étirant comme un félin resté trop longtemps en sommeil. C'était difficile à admettre pour elle, mais elle était habitués à de tels spectacles ; son père n'était pas un homme cruel, ni foncièrement friand de cette brutalité, mais il y avait souvent des démonstrations de la sorte chez elle, et elles terminaient toutes par la mort, plus ou moins sanglante, de l'un des combattants. Son père disait que c'était pour asseoir son autorité, et qu'il ne faisait combattre que les condamnés à mort ; c'était un moyen de garder les nobles en respect, et de leur passer l'envie de tenter quoi que ce soit contre lui. 

- Ne m'en parlez pas ... Cela dit, le combat était surprenant. Je n'avais pas vu d'homme supportant autant la douleur depuis très longtemps... 

Quand elle était jeune, son père l'avait emmenée en campagne avec lui, lui apprenant chaque poste de l'armée ; et au milieu de ses rangs, il y avait un petit groupe de Berserk. Des titans drogués qui n'arrivaient pas à aligner 2 mots, mais qui se révélaient cruellement efficaces au combat, ne ressentant, du fait de leur dopage, aucune douleur. 

Lorys haussa les épaules avec un sourire rassurant. 

- Ne t'en fais pas pour moi, je préfère largement passer mon temps libre avec toi que seul à goûter des gâteaux immondes ~

Il exagérait le trait, mais ses premiers essais étaient rarement fameux, et il devait les goûter pour les améliorer, de sorte que parfois ce qu'il goûtait n'était tellement pas au point que lui et son palais fin en avaient la nausée. 
ça ne le dérangeait pas de servir de substitut, en quelque sorte ; ils étaient amis, et pour lui si ça ne signifiait pas qu'elle pouvait compter sur lui dans les moments difficiles, alors la notion n'avait aucun sens. Il était habitué à ce qu'on se repose sur lui, et sa bonne humeur était difficile à entamer. 

Loyd sourit, la regardant de bas, avant de réfléchir, les sourcils froncés comme si la question qu'il se posait était d'une importance capitale. Il ne tourna pas 7 fois sa langue dans sa bouche avant de demander : 

- Tu penses que c'est possible de teindre un tablier en cuir ? 

Il avait sorti ça avec une innocence et une spontanéité rafraîchissantes. Il était curieux de tout, se posait souvent des questions totalement sans intérêt ; il avait un côté expérimentateur et artiste, qu'il exprimait dans son métier bien plus qu'on ne pouvait penser. Chacune de ses créations était unique, et ceux qui s'en étaient aperçus n'hésitaient pas à mettre la main à la poche pour s'en procurer d'autres. 

Andrew resta muet un moment, rassemblant ses pensées pour une dernière hésitation, qui n'en était pas vraiment une. Il avait juste besoin de courage pour poser une question dont la réponse demeurait un mystère. 

- C'est vrai, mais je pense que je n'aurais pas pu attendre jusqu'au printemps... Alors encore moins l'été !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 20
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Jeu 28 Jan - 12:03

Aliénor avait fini par partir, se fichant de savoir ce qu'il allait se passer maintenant que le tournoi était fini, voulant juste prendre des nouvelles d'Hérin. Evidemment, on lui interdit d'entrer dans l'infirmerie, et elle dut prendre son mal en patience, bien qu'elle mourrait d'envie de savoir comment son garde se sentait. Elle n'entendait pas de bruit dans la pièce, quelques paroles des médecins, mais elle n'entendit aucune plainte de douleur. Elle ne put s'empêcher d'esquisser un vague sourire en pensant au fait que son homme n'était pas très expressif, et savait parfaitement contenir chacune de ses émotions. Elle s'était toujours dit que c'était un défaut, mais maintenant elle appréciait de ne pas l'entendre hurler de douleur au travers de la porte, ayant vécu assez de moments éprouvants comme cela. Evidemment, ce n'était pas elle qui s'était faite transpercée par la lame, mais son coeur n'avait cessé de s'affoler tout le long du combat, elle était épuisée. Malheureusement, la journée était loin d'être finie, et les médecins prenaient un temps fou... Ou peut être que les minutes semblaient s'écouler plus lentement ? 

Eve le remercia d'un léger sourire en enlevant sa main de la sienne. En voyant son visage se renfermer, elle comprit ce à quoi il pensait et voulut poser une main réconfortante sur son bras. Elle arrêta son geste, se rappelant que c'était parce qu'il regrettait une autre femme qu'il était visiblement si mal. Même si elle n'avait aucun sentiment pour Nikolaï, elle ne pouvait le consoler d'avoir perdu une autre, puisque personne ne l'avait consolée quand elle s'était retrouvée à des kilomètres de chez elle, séparée elle aussi d'un homme qu'elle aimait, pour épouser un autre dont elle ne connaissait rien, sauf le nom. Elle aussi avait beaucoup perdu au change, mais elle avait fini par s'endurcir. Et Nikolaï finirait pas faire de même quand il se rendrait compte que c'était la seule façon de ne pas souffrir. 
Finalement, elle tourna les talons, s'éclipsant discrètement pour retourner au château. 

Paul la câlina doucement, sentant bien qu'elle avait besoin de lui. Il n'était pas très doué pour remonter le moral, alors il espérait que ses bras feraient l'affaire, parce qu'il ne savait pas bien quoi dire. De toute façon, Hérin n'était pas mort, et même si ses blessures étaient graves, il préférait rester optimiste. Il se releva, redressant Elyra par la même occasion et se dirigea vers l'arène, récupérant l'arme du garde, bien que d'autres semblaient avoir eu la même idée que lui. Mais il se contenta de la récupérer, déclarant que puisqu'il s'agissait de son employé, alors l'arme lui revenait, et personne ne chercha à le contredire, se rabattant sur l'arme de l'autre, qui avait fait coulé le sang d'Hérin. Il garda l'arme dans une main et prit celle d'Elyra dans l'autre, se dirigeant vers le château : 

" Voilà, tu pourras lui dire qu'on a récupéré son arme, je la laisserai dans nos appartements pour que personne n'y touche. " 

Eric, lui, se leva, proposant sa main à Kelly avec galanterie. Il était étonné de voir qu'elle était restée si calme et posée durant ce combat, alors que la plupart des autres femmes avait détourné le regard, ou étaient simplement parties. Même les femmes les plus nobles avaient blanchit, sans doute parce que la vue du sang les répugnaient. Il déclara : 

" Je n'en avais jamais vu, moi. D'ordinaire je ne me joins pas à ce genre de festivités. " 

Parce qu'évidemment, ce tournoi était encore un bon prétexte pour aller donner une immense réception et faire étalage des richesses du Roi. Lui trouvait cela répétitif, et ennuyeux. C'était la raison pour laquelle il avait fini par déserter ce genre de soirées et de lieux, préférant les petites tavernes du village ou tout le monde laissait libre cours à ses émotions, sans aucune crainte que les ragots se mettent à circuler. 

Anséline s'écarta, remettant une bonne distance entre eux, pas vraiment volontairement. Elle déclara avec un sourire gourmand : 

" Tes gâteaux ne sont pas immondes. Tu exagères. " 

Elle ne doutait pas qu'il y ait des ratés, mais elle savait que Loyd avait un véritable talent, et que même ses ébauches de recettes devaient être mangeables. Il était seulement trop minutieux et trop pointilleux pour s'en rendre compte. Elle finit par proposer : 

" Sinon, je pourrais écrire mes lettres ici, comme ça je serais avec toi, et tu pourras travailler. " 

Elle ne se sentait pas la force de rester toute seule à ruminer, et le simple fait que Loyd soit dans une pièce avec elle lui ferait penser à autre chose. Elle n'avait pas beaucoup d'amis au château, la plupart des personnes étaient à son service ou à celui d'Aliénor et n'osaient pas lui adresser la parole. 

Lisa rit en voyant la tête qu'il faisait, finissant par reprendre un drap supendu et recommencer le même rituel de pliage. Sa question la surprit un peu, mais elle déclara, le regard posé sur ce qu'elle était en train de faire : 

" Bien sûr, pourquoi ? " 

Elle attendit sa réponse en s'occupant de son linge, la présence du jeune homme ne la déconcentrant absolument pas. On aurait même dit qu'elle ignorait qu'elle était là, tant ses gestes étaient concis et précis. 

Vivianne se tourna vers lui, haussant un sourcil : 

" Et pourquoi ça ? " 

Décidément, il était vraiment bizarre aujourd'hui, et il avait un drôle de comportement qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer... comme si il était anxieux, hésitant, ce qui ne ressemblait pas à l'homme qu'elle avait l'habitude de côtoyer. Finalement, elle demanda, en se plantant devant lui : 

" Qu'est ce qu'il y a ? Tu as l'air un peu bizarre depuis ce matin. " 

Il n'y avait dans sa voix aucun reproche, juste de la curiosité et beaucoup d'attention. Elle sondait son visage, cherchant à glaner un indice qui pourrait l'éclairer, mais en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Jeu 28 Jan - 21:53

Les minutes s'égrenaient, longues, pénibles, douloureuses. Chaque seconde mordait sa chair de son aiguille acérée, sous les gestes précis des médecins. Il ne fallait pas qu'il ferme les yeux. Il devait rester éveillé, si Aliénor venait ... Et il craignait qu'en fermant les yeux, il n'ait jamais la force de les ouvrir à nouveau, et qu'il ne puisse plus jamais croiser le regard d'Aliénor. Trois quarts d'heure plus tard, les médecins quittèrent son chevet et on fit signe à Aliénor qu'elle pouvait le voir. Il était là, allongé dans ce lit, torse nu, des bandages opaques enroulés autour du torse ; il fixait le plafond, se concentrant sur un point invisible, calme et détendu, avec comme unique signe du martyre qu'il endurait une goutte de sueur qui perlait à son front.

Nikolaï la regarda partir distraitement, peut être pour s'assurer que rien ne lui arrivait, il n'aurait pas su lui même expliquer réellement la raison . Il fut abandonné à ses pensées, à sa réflexion et à sa douleur. Il était pris au piège, on ne lui avait rien dit. Au moins elle avait eu le temps de se faire à l'idée, lui avait été pris par surprise, de la plus traître des façons, renonçant à Anséline et à sa liberté dans la même heure. Son coeur était serré, comme dans un étau, il ne savait pas ce qu'il voulait faire, mis à part aller coller son poing dans la figure de son frère, ce qui aurait été mal vu. Il se retira lui aussi, voulant retrouver sa chambre, et il s'aperçut qu'elle avait été réquisitionnée pour d'autres. Ses affaires avaient été déplacées dans la chambre de sa "femme" ... Il intériorisa sa colère et fut conduit jusqu'à cette chambre, avec le besoin énorme de s'étendre sur le lit. 

Elira suivit Paul, silencieuse, et finit par lever les yeux vers lui ; on lisait sans mal dans son regard la gratitude autant que l'amour. Il n'était pas parfait, mais il savait dire et faire ce qu'il fallait pour lui rendre le sourire, l'espoir. Pour la faire se sentir en sécurité. Elle serra un peu sa main : 

- Merci ... 

Son coeur était plus léger, lui semblait battre avec plus de facilité. 

Kelly soupira discrètement : 

- Vous en avez de la chance... 

Elle n'échappait jamais à une réception de la sorte, toujours tirée à 4 épingles, devant tellement bien se tenir qu'elle finissait par se moquer de ces règles trop nombreuses. Ces règles qui normalement lui interdisaient de discuter autant avec un homme avec peu de naissance, comparé à elle. 

- Souvent, j'aimerais être libre. 

Lorys sourit, ne relevant pas le fait qu'elle s'était éloignée, remettant une distance de sécurité entre eux. Il hocha la tête, ravi par le compromis. 

- Bien sur. Tu sais, j'adore passer du temps avec toi ~ 

De toute manière, elle commençait déjà à lui manquer quand elle était partie. Il chercha dans ses placards, sortit la farine et entreprit de faire du pain, parce que bon nombre de domestiques profitaient de l'absence des propriétaires pour manger à l'oeil le midi et le soir. 

Loyd la regarda faire, ne répondant pas avant une minute, le temps qu'elle ait fini de plier son drap. 

- ça serait cool, un tablier coloré, c'est tout ce que je me disais ~

Andrew la regarda, avec un petit sourire, la laissant mariner quelques secondes. Il finit par sortir une bague de sa poche : 

- Est ce que tu accepterais de devenir ma femme ? 

Il redoutait la réponse, mais la question était posée. Il avait réfléchi, et il était prêt à se lancer. 



(J'ai jamais fait une réponse aussi nulle !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 20
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Ven 29 Jan - 23:11

Aliénor poussa un long soupir quand enfin elle put rejoindre Hérin. Les médecins avaient bien prit leur temps, mais d'un côté elle préférait qu'ils fassent correctement leur travail plutôt que de le bâcler. Elle avait réfléchit à toutes les façon de s'excuser auprès d'Hérin, s'excuser de l'avoir mit dans cette galère, s'excuser de ne pas avoir été suffisamment discrète... Et peut être même qu'elle aurait dut s'excuser de lui avoir rendu son baiser la première fois. Elle aurait préféré 100 fois le voir en bonne santé et loin d'elle, qu'à deux doigts de la mort, et par sa faute en quelque sorte. Mais quand elle s'installa sur le bord du lit, aucun mot ne parvint à sortir de sa bouche, elle prit simplement sa main dans la sienne avec une infinie douceur, pour ne pas lui faire le moindre mal. Finalement, elle réussit à parler : 

" Comment... tu te sens ? " 

Elle doutait fortement qu'il lui dise qu'il se portait comme un charme, mais elle se risquait tout de même à poser la question. Elle ajouta :

" Tu veux que je te laisse te reposer ? " 

Eve était rentrée dans ses appartements, découvrant les affaires de Nikolaï dans sa chambre. Elle grimaça avant de laisser échapper un long soupir, et défit sa cape et ses gants, voulant se mettre un peu à l'aise. Sûrement que le prince était encore dehors, alors elle pourrait bien passer un peu de moment seule. Elle défit ses chaussures et son corset, voulant enfin respirer pleinement, et s'installa confortablement, attrapant un livre qui traînait sur sa table de chevet. C'est quand elle l'ouvrit que Nikolaï fit irruption dans sa chambre, lui faisant faire un peu la moue. Elle remit correctement le ruban dans ses cheveux et lui adressa un bref regard, un peu mal à l'aise de se retrouver réellement seule avec lui. Elle finit par proposer : 

" Je peux aller ailleurs si vous voulez rester seul. " 

Paul lui assura que ce n'était rien avec un fin sourire. Il essayait toujours de faire les choses bien avec elle, et la raison d'un comportement aussi exemplaire lui échappait encore. Il avait du mal à se laisser persuader qu'il était amoureux d'elle, même si c'était probablement le cas. Il lui proposa, en portant la main d'Elyra à ses lèvres pour y planter un baiser : 

" Qu'est ce que tu veux faire ? Ma soeur doit déjà avoir mit le grappin sur Hérin, et il doit se reposer, alors on pourrait trouver une occupation. " 

Il essayait de lui changer les esprits pour qu'elle ne se tourmente pas trop au sujet de son ami, bien qu'il savait que son état était grave, il ne voulait pas que la jeune femme passe un trop mauvais séjour. 

Eric laissa échapper un léger soupir également, déclarant avec un petit sourire réconfortant : 

" Vous avez tellement de privilèges... il vous faut bien quelques contraintes. " 

Il blaguait un peu, mais ne mentait pas pour autant. Le statut de Kelly lui permettait un nombre incalculable de choses, alors que lui, bien qu'il ai de l'argent, devait se démener pour obtenir un quart de ce que Kelly avait. Mais il était vrai qu'il n'aurait jamais supporté d'être aussi enchaîné que la jeune femme l'était. Il demanda : 

" Pourquoi n'irions nous pas... faire un tour en dehors du château ? Les villages voisins sont très jolis, ça nous ferait passer le temps. " 

Il savait que sa proposition était culotté, et bien trop osée, que Kelly pourrait très bien le faire arrêter, mais il n'était pas non plus de ceux qui se pliaient aux règles, préférant se les fixer lui même. 

Anséline sourit, touchée par la gentillesse de Lorys. Peut être que c'était un garçon comme lui qui lui fallait : pas prise de tête et gentil. Mais elle se connaissait et craignait de s'ennuyer rapidement, voulant un homme qui soit autant capable de lui tenir tête que d'être adorable avec elle. Elle déclara :

" Moi aussi Lorys, vraiment. " 

Elle l'abandonna quelques minutes pour aller se dégoter de quoi écrire et décida de s'installer pas trop loin de Lorys, non sans avoir nettoyé la table au préalable en ronchonnant parce que c'était sale. Ensuite, elle s'installa et chercha ce qu'elle pourrait raconter à Aliénor, tout en regardant son ami qui s'occupait à faire elle ne savait trop quoi. 

Lisa proposa, lui jetant un bref regard : 

" Je peux te le faire, si tu veux. " 

Elle n'avait plus tellement de travail ici, et si ça pouvait faire plaisir à Loyd, alors ce serait un moyen de se faire pardonner pour les fausses accusations qu'elle avait porté sur lui :

" Disons que ce sera ma façon de me faire pardonner de t'avoir un peu secoué la dernière fois. " 

Elle lui jeta un sourire malicieux de telle sorte qu'il était difficile de croire qu'elle puisse être désolée de quoi que ce soit. Il était vrai qu'elle n'avait pas pour  habitude de regretter ses actes, mais elle avait vraiment envie de repartir sur de bonnes bases avec Loyd, alors elle faisait un effort. 

Vivianne allait justement commencer à s'énerver quand Andrew la coupa net, sortant une bague de sa poche et lui faisant sa demande, tout naturellement. La surprise se lut clairement sur son visage :

" Oh... " 

L'idée qu'ils se marient ne lui avait jamais effleuré l'esprit ; elle croyait qu'Andrew ne serait pas capable de se poser réellement, de fonder quelque chose de concret et de durable, ou du moins, pas de manière officielle. Mais elle en avait envie, elle savait qu'il serait impossible pour elle d'aimer un autre autant qu'elle l'aimait, et de trouver un homme qui saurait accepter tous ses nombreux défauts sans essayer de la remettre dans le droit chemin. Finalement, un léger sourire étira ses lèvres tandis qu'elle murmura doucement :

" J'adorerai... oui. " 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 30 Jan - 2:38

Hérin se détendit instantanément lorsqu'il sentit la main dans la sienne, qu'il reconnut instantanément. La douleur était toujours là, aussi vive, et ne lui rappelait que mieux pour quelle raison il avait pris autant de risques, pour qui il avait mis sa vie en danger. Il ne l'a tenait pas pour responsable de cet état, il savait juste qu'il avait voulu défendre son bonheur, et à son sens, ça valait le coup. Il souffla, la voix rauque de n'avoir pas prononcé le moindre mot depuis des heures : 

- Bien mieux maintenant ... 

Il lui sembla que ses doigts ne lui faisaient pas trop mal, et il caressa le dos de sa main avec son pouce, avec un sourire. Il n'y avait que lui pour sourire dans des moments pareils. Au bord de la mort, terrassé par la douleur si présente et entêtante qu'il lui semblait que même ses cheveux lui faisaient mal ; il n'en perdait pas néanmoins cet air calme, serein. Il ne voulait pas inquiéter Aliénor, et il était inutile, si c'était là ses derniers instants, de pleurer sur son sort. Il voulait profiter jusqu'à la dernière seconde. Il était terrifiée à l'idée de fermer les yeux et de se laisser plonger dans cette torpeur comateuse, état où il était si facile de rester indéfiniment. Pourtant, aussi fort qu'il soit, il ne pourrait pas continuer à lutter éternellement contre ce sommeil. 

- Peux tu rester avec moi ..? 

Nikolaï la regarda un moment, sans animosité, comme s'il la voyait pour la première fois. Il la détailla ainsi un petit moment, avant de se laisser tomber sur le lit. 

- Vous pouvez rester, c'est votre chambre ... 

Elle avait l'air tout aussi enchantée que lui d'être ici, de devoir faire bonne figure devant ces pantins trop bavards et trop curieux. Il ne savait pas comment il devait se comporter avec elle ; il n'était pas doué pour faire semblant, mais la pauvre jeune femme n'y était pour rien. Elle ne devait pas se faire d'illusion, et savoir que si elle n'était pas tombée avec lui, ça aurait été un autre bon parti ; et peu importaient leurs sentiments, tant qu'ils faisaient bonne figure. 

- ... Je suis désolé pour vous. 

Il était sincère, et il n'y avait derrière cette phrase aucune malveillance cachée. Il se doutait qu'elle avait du renoncer à pas mal de choses, pour se retrouver avec un homme comme lui. Elle avait du elle aussi perdre beaucoup dans cette histoire, il se rendait compte qu'elle n'était pas une garce venue pour briser ce qu'il construisait, mais une victime au moins autant que lui. 

Elyra comprit qu'il essayait de lui changer les idées, et peu à peu, son sourire taquin réapparut. Sans se soucier du fait que des gens puissent les voir, elle le tira par le col de sa chemise et l'embrassa avec fougue. Au final, le monde pouvait bien s'effondrer, la relation qu'elle avait avec Paul ne lui paraissait que plus rare, plus nécessaire, aussi vitale que l'air qu'elle respirait. Elle entrelaça ses doigts avec ceux du jeune homme, ne se souciant pas des quelques regards réprobateurs, choqués ou jaloux qui les accompagnèrent lorsqu'ils quittèrent ensemble la cour, se retrouvant seuls. 

- Qu'est ce que tu voudrais faire ? 

Kelly lui servit un regard réprobateur : 

- Voyons, en voilà une idée folle ... ça m'étonnerait que j'aie le droit de quitter le château comme ça, avec un inconnu ! 

En même temps elle se leva, ayant du mal à réprimer son sourire rebelle. Elle prit le bras du jeune homme et quitta la cour avec lui, marchant très vite pour une femme avec des chaussures si inconfortables. Le secret pour fuir était de le faire vite, de disparaître avant même que son frère ait cligné des yeux, et de ne pas revenir dans son champ de vision avant que sa femme ait réussi à le calmer. Elle l'emmena jusqu'à la sortie du château, connaissant la façon de sortir ; mais pas ce qui se trouvait à l'extérieur. 

- Je dirais que je vous ai forcé ~

Et à partir de là, elle le laissait la guider. 

Lorys rit lorsqu'elle se plaignit de la saleté : 

- C'est toujours sale un plan de travail ! 

Il n'était vraiment bordélique que lorsqu'il inventait, quand il essayait de nouvelles choses ; lorsqu'il savait où il allait, il était méthodique et organisé. Il dispersa de la farine sur son plan de travail et commença à pétrir sa pâte avec vigueur, remontant largement ses manches. Il mettait de l'énergie dans ce qu'il faisait, et c'était le genre de moment où on s'apercevait qu'il était loin d'être un gringalet. 

Loyd haussa les épaules avec un petit sourire : 

- C'est déjà pardonné. 

Histoire de la faire culpabiliser quand même, il rajouta, avec un air de malheureux : 

- Même si j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps toute la nuit ... 

Il garda son air de miséreux un petit temps, histoire de conserver l'illusion, d'être plus crédible ; et il l'était, si on ne remarquait pas le minuscule sourire amusé qui se dessinait à la commissure de ses lèvres, désireux d'apparaître au grand jour. 

Andrew crut que son coeur allait cesser de battre, le laisser tomber là, durant le temps de latence qui avait suivi son "oh". Quand elle finit par lui dire oui, il se remit à respirer, ayant du mal à réaliser lui même qu'il s'était lancé dans quelque chose de sérieux, qu'il était prêt à se poser, décidé à passer ses jours avec elle. Un sourire radieux se dessina sur son visage tandis qu'il se rendait compte qu'elle avait réellement accepté. Il l'embrassa, une fois, deux fois, soulagé et libéré de tout le stress qu'il accumulait depuis qu'il avait pris la décision de la demander en mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 20
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 30 Jan - 14:52

Aliénor sourit un peu en sentant le pouce d'Hérin caresser sa main. Ce n'était pas grand chose, mais ce contact suffisait à la faire se sentir un peu mieux, bien que la culpabilité la rongeait toujours. Elle savait bien qu'il n'allait s'en doute pas la tenir responsable de son état, mais elle savait que c'était de sa faute si il était là aujourd'hui, aussi mal en point. En entendant sa question, elle lui offrit un sourire rassurant et hocha la tête : 

" Bien sûr, je ne bouge pas."

Et c'était la vérité, elle voulait rester avec lui, même juste pour le regarder dormir. De toute façon, personne ne l'attendait ; Anséline étant partie, elle n'avait personne à qui se confier, même si son frère avait deviné sa relation avec le garde. Elle ne voulait pas risquer de provoquer une dispute entre eux deux, parce qu'elle savait qu'il ne manquerait pas de lui faire la morale, alors elle préférait rester au chevet d'Hérin. 

Eve se décala pour lui laisser une grande place sur le lit, ramenant ses genoux contre sa poitrine. Elle faillit lui demander pour quelle raison il la fixait comme ça, mais elle tâcha de ne pas être trop désagréable ; après tout, ce n'était pas de sa faute si ils devaient partager leur chambre. Elle commença sa lecture, doutant que Nikolaï dirait autre chose, mais il brisa le silence en s'excusant. Ses excuses lui firent relever la tête, tandis qu'elle le regardait avec surprise. Elle finit par lui répondre : 

" Je suis désolée pour vous aussi, ce n'était pas mon intention de vous faire rompre, croyez moi. "

Ses derniers mots étaient lourds de sous entendus. En effet, elle aurait préféré mille fois être ailleurs plutôt que fiancée à quelqu'un qui en aimait une autre. S'il avait été célibataire, la situation aurait été moins complexe, mais ce n'était pas le cas. Nikolaï était habitée par la rancoeur, et son esprit était occupé par Anséline. Elle savait parfaitement comment il se sentait, pour l'avoir déjà vécu, et elle savait que ses sentiments ne partiraient pas facilement. 

Paul lui rendit son baiser, ne pouvant s'empêcher de sourire un peu. En règle générale, les marques d'affection étaient rares en public, les couples ne préférant pas exhiber leur amour devant tout le monde. Mais Elyra ne s'ennuyait pas avec de telles règles, réagissant toujours avec spontanéité, ce qu'il adorait. Il lui murmura à l'oreille : 

" Arrête de rendre jalouses toutes les demoiselles autour de nous ! " 

Il la regarda avec un petit air amusé avant de la guider vers un chemin de terre sèche, qui menait il ne savait où. Il haussa les épaules : 

" Je ne sais pas. Je ne suis jamais venu. Mais on dit qu'il y a un village pas loin, alors peut être qu'on va tomber dessus. " 

Il lui jeta un coup d'oeil pour s'assurer qu'elle avait mit quelque chose de suffisamment chaud pour qu'elle puisse rester dehors un bon moment, tâchant qu'elle ne remarque pas la façon dont il la couvait parfois un peu trop. 

Eric ne se démonta pas, malgré l'air faussement réprobateur de Kelly. Certes, elle n'était pas du même rang que lui, et il était un moins que rien comparé à elle, mais ça ne lui semblait pas une barrière suffisante pour qu'il ne passe pas de temps avec elle. Il se contenta de rétorquer : 

" Je ne suis pas un inconnu. " 

Il afficha un bref sourire provocateur avant de faire signe à un cocher de les emmener jusqu'au village voisin. Il n'avait pas vraiment envie de marcher, et il était vraiment ridicule à cheval. Il préférait donc  s'éviter une humiliation.  Quand ils furent installés et protégés du vent frais, il déclara : 

" Personne ne vous croira si vous dites que vous m'avez forcé. " 

Anséline fit non de la tête, en s'installant aussi confortablement que possible, regrettant le confort de sa chambre. Elle déclara : 

" Heureusement que tu ne t'assois pas, ce n'est vraiment pas confortable. " 

Elle eut une petite moue avant de baisser la tête sur sa feuille vierge et en réfléchissant à ce qu'elle allait écrire. Ne trouvant pas vraiment pas quel bout commencer, elle reporta son attention sur Lorys, ne s'imaginant pas que la façon dont elle le fixait pouvait être un peu gênante. 

Lisa éclata de rire en l'entendant, n'y croyant pas un mot, même si elle devait avouer qu'il n'était pas mauvais acteur. Elle fit non de la tête et réussit à articuler : 

" Je doute que ce soit vraiment ton genre de pleurer, et encore moins pour si peu. " 

Loyd ne lui semblait pas être un homme particulièrement sensible, même si il était moins froid qu'il n'y paraissait. Il n'en restait pas moins assez intimidant, même si il fallait avouer qu'elle n'était pas plus intimidée que ça. Elle finit par lui lancer, sur un ton moqueur : 

" Tu comptes me regarder travailler toute la journée ? " 

Vivianne avait bien vu la tête qu'avait fait Andrew quand elle avait commencé à parler, et désormais elle lisait le soulagement dans son sourire, ce qui la confortait davantage dans sa décision. Elle le taquina gentiment : 

" Maintenant que tu n'es plus stressé, tu vas peut être recommencer à te comporter normalement ! " 

Elle lui rendit ses baisers avec passion. Son père n'allait pas en revenir quand il saurait qu'elle serait le premier de ses enfants à se marier, surtout avec quelqu'un comme Andrew qui était plus que respecté et connu dans le coin. Mais elle savait que son mariage ne serait pas une façon de lier une quelconque relation avec son père, puisqu'il n'agirait que par pur intérêt et non pas parce qu'il se rendrait soudainement compte que sa fille lui était précieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 30 Jan - 22:22

Comme lisant dans ses pensées, plus attentif à la tension qui l'entourait parce qu'il voulait se concentrer sur autre chose que son corps, il sourit un peu, inclinant la tête pour la regarder. 

- ...Ma chérie. Tu n'y es pour rien. C'était MA décision... 

Il caressa sa main avec douceur, ses yeux se fermant : 

- Ma seule chance de pouvoir être avec toi... Mais le combat n'est pas fini... 

Sa voix s'évanouit comme un murmure, comme si le vent l'avait emportée ; son coeur battait lentement, péniblement. 

Nikolaï la regarda un instant, pour une fois intéressé par ce qu'elle pensait, elle. C'était certainement difficile à imaginer pour la jeune femme, mais il n'était pas aussi nombriliste qu'il le laissait croire. 

- Vous aussi avez du renoncer à un être cher ? 

Si elle avait déjà une liaison avec quelqu'un, nul doute que son père avait sauté sur l'occasion de la marier loin de chez elle, là où personne ne serait au courant. Il n'était pas un de ces hommes bouffis d'orgueils ayant du mal à supporter qu'une femme ait songé à un autre avant eux, il avait juste envie de savoir quels pensées se cachaient derrière ces mots qui lui faisaient penser à son propre ressentiment. 

Elira déclara avec un sourire innocent : 

- C'est ma passion, de voir leurs visages se décomposer ! 

Elle ne put s'empêcher de rire ; elle était avec un homme que beaucoup avant elle avaient cru pouvoir avoir, et les femmes de la cour avaient pensé qu'elles seraient capables de le lui prendre. Mais il n'était pas ce qu'il paraissait, elle s'en était progressivement rendue compte ; il avait gagné sa confiance. 
Elle remarqua son petit coup d'oeil attentionné, et se rapprocha de lui, se réchauffant toujours de la sorte. 

- Je n'ai pas froid, j'ai pris ma cheminée ambulante ~

Leurs étreintes la réchauffaient toujours, ses bras étant pour elle l'endroit le plus sûr et le plus confortable au monde. 

Kelly était malgré tout plutôt contente de ne pas avoir à marcher, et dans ce fiacre confinés, le rapprochement était propice. Avec un sourire insolent, elle répondit : 

- Croyez moi, certaines personnes savent de quoi je suis capable ~

Il ne s'en rendait pas compte, mais elle était redoutable et ne reculait devant rien lorsqu'elle voulait quelque chose. Habituée à tout avoir avant même de songer qu'elle le désirait, elle ne s'empêchait que très rarement de faire ce qui lui plaisait, ce qui l'amusait. 

Lorys entendit à peine ce qu'elle disait, restant concentré au moins pour la partie plus physique. Comme un magicien, habitué à toutes les pâtes, ses mains agiles ne s'engluaient pas dans son ouvrage ; il avait cette petite manie charmante de froncer les sourcils quand il se concentrait. Quand il fut satisfait de sa pâte, il s'essuya les mains sur son tablier et s'éclipsa, lui ramenant un coussin en lui faisant signe de s'avancer, avec un sourire taquin : 

- Permettez, madame la marquise ! 

Loyd fit la moue, mécontent : 

- Bien sur que je pleure ! je suis très SEN-SIBLE. 

Certes ce n'était pas le cas, mais il n'avait pas envie qu'elle confonde ne pas pleurer avec le fait d'être un boudin sans cervelle. Certes il n'avait pas une once de féminité, mais il n'en demeurait pas moins un homme agréable et plutôt compréhensif. Il regarda ce qu'elle faisait avec un petit sourire : 

- Tu as refusé mon aide ! Et tu m'excuseras, mais chacun passe son jour de repos comme il l'entend ~

Andrew prit un petit air coupable, la prenant dans ses bras sans laisser ni ses mains ni ses pensées dévier de la question : 

- Tu comprends, je voulais vraiment qu'aujourd'hui soit un jour spécial ... 

Il avait fait préparer leur pique nique selon ce qu'il avait observé de ses goûts, et l'anneau qu'il lui avait passé au doigt était gravé de leurs initiales, de chaque côté de la pierre blanche. Autant dire qu'il n'avait pas préparé son coup la veille, à la va vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 20
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Dim 31 Jan - 14:11

Aliénor choisit de ne pas lui répondre, de toute façon il semblait avoir besoin de repos, et il valait mieux qu'elle le laisse reprendre des forces tranquillement sans l'embarrasser avec toute sa culpabilité, sa tristesse et ses peurs. Elle réussit à ne pas fondre en larmes, malgré la boule qui s'était logée dans sa gorge. Se faisant discrète, et le couvant d'un regard protecteur, elle s'installa le plus confortablement qu'elle put sur le bord du lit, et garda sa main dans la sienne. 
Nul doute qu'elle aurait vite besoin de changer de position, mais elle préférait attendre qu'Hérin soit plongé dans un sommeil profond, pour ne pas risquer de le réveiller... Si il se réveillait un jour. Cette perspective l'acheva davantage. Elle ne voulait pas commencer à penser de la sorte, il fallait qu'elle croit en sa guérison, qu'elle se persuade qu'Hérin était bien plus fort que ce qu'elle pensait. 

Eve regarda Nikolaï, ne sachant pas si il était vraiment intéressé par la réponse ou si il se moquait d'elle. Le fait qu'ils allaient se marier ne signifiait pas pour autant qu'ils avaient besoin de tout savoir l'un sur l'autre. Finalement, elle accepta de se livrer, ne voyant pas une once de moquerie sur le visage du jeune homme : 

" C'était un peu lui ou moi. Sois je partais et il serait simplement expulsé du château, ou alors je restais et il se faisait exécuter... Mon père n'aurait eu aucun mal à trouver un moyen douloureux et cruel de mettre fin à ses jours, il ne manque pas d'imagination. J'ai préféré partir. " 

Elle se mit à corner nerveusement la page de son livre, ses paroles remuant un tas de souvenirs. Des souvenirs qu'elle avait prit soin de ranger dans un coin de sa tête pour ne plus jamais les faire remonter à la surface. Mais finalement, cela s'était avéré plus difficile qu'elle ne l'avait pensé. Elle chassa rapidement ces pensées un peu tristes et afficha un léger sourire, autant pour se convaincre qu'elle allait bien que pour convaincre Nikolaï. 

Paul esquissa un léger sourire amusé. Il ne regrettait pas de s'être enfin réellement posé. Il avait déjà essayé, mais il s'était vite ennuyé, ayant besoin qu'aucune routine ne s'installe. Elyra, elle, était loin d'avoir instauré une quelconque routine dans leur couple. Il déclara, avec sincérité : 

" Je suis content d'être avec toi. " 

Paul détourna le regard, gêné qu'elle se soit rendu compte qu'il la couvait du regard. Il n'était pas toujours très démonstratif, mais il était plein de petites attentions adorables. Il haussa les épaules : 

" Je n'ai rien dit. " 

Jamais il n'avouerai qu'il se faisait du soucis pour elle et avait peur qu'elle tombe malade, mais heureusement Elyra se satisfaisait de ces simples attentions et ne demandait pas à ce qu'il mette des mots sur tout ce qu'il faisait. 

Étonnamment, Eric ne tenta rien, restant sagement à sa place. Il savait très bien qu'elle était capable de le faire sauter du carrosse en marche si il faisait quelque chose qui ne lui plaisait pas. Il sourit un peu en demandant : 

" C'est à dire ? De quoi êtes vous capable ? " 

Il avait dans son regard une étincelle d'amusement et de curiosité; cette jeune femme sortait de l'ordinaire et avait réussit à capturer son attention, sans même qu'il ne s'en rende compte. Pourtant, il avait pour habitude de se lasser assez vite, puisqu'il n'avait eu dans sa vie que des femmes sans intérêt et plutôt ennuyeuses ou trop creuses. 

Anséline observa un long moment Lorys, comme captivée par ce qu'il faisait. Il avait l'air sérieux pour une fois, concentré, et elle lui trouvait un certain charme. Elle chassa cette pensée de son esprit en se concentrant sur sa lettre et commença à la rédiger, s'excusant d'être partie comme une voleuse sans vraiment avoir prit le temps de dire au revoir. Ce fut Lorys qui la sortit de sa rédaction, et elle afficha un léger sourire amusé : 

" Merci, tu es une crème ! Tu as déjà fini ? " 

Lisa se retint de rire, se contentant d'un large sourire amusé. Elle hocha la tête : 

"Oui, ça se voit. " 

Elle savait qu'il n'avait pas du tout le même caractère que son frère, et que les deux jeunes hommes étaient difficilement comparables. Pourtant, à son grand étonnement, elle aimait bien le caractère de Loyd, le trouvant drôle et un peu plus ouvert que ne l'était Lorys. Elle rétorqua, en l'entendant : 

" Tu comptes passer toute ta journée à me regarder travailler ? Tu es cruel. " 

Au château, les jours de repos étaient rares, le Seigneur ayant toujours besoin d'un maximum de domestiques à sa disposition. Elle avait fini par s'habituer à cette routine, ne ressentant plus tellement la fatigue, au fil des jours. Elle regrettait souvent de ne pas avoir plus de temps libre, mais elle voulait avoir de quoi manger et de quoi aider sa famille, alors elle enchaînait les heures sans les compter. 

Vivianne sourit, touchée et comblée. Andrew avait tout prévu depuis quelques temps déjà, ce qui expliquait pourquoi il avait été un peu absent ces derniers jours, mais elle ne lui en voulait aucunement. Elle se serra contre lui et hocha la tête :

" C'est parfait, ne t'inquiète pas. " 

Il n'avait pas fait sa demande au milieu d'une soirée bondée, il avait choisi l'intimité, et rien que ça suffisait à dire qu'il la connaissait parfaitement. Il avait joué la simplicité, et elle adorait. Elle fit tourner la bague à sa doigt, essayant de s'y faire car jamais elle n'aurait pensé se retrouver avec une bague pareille, puisqu'elle avait fini par se persuader qu'un homme parfaitement sain d'esprit ne voudrait jamais se lier avec une tornade comme elle, qui le ferait remarquer et qui ne saurait jamais se tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 2 Fév - 10:19

Hérin sentit bouger autour de lui, d'abord sans parvenir à distinguer ce qui se passait ; il comprit ensuite qu'Aliéner s'était installée avec lui, et lentement, avec précautions, il se décala pour lui faire une vraie place, évitant toute grimace de douleur qui n'aurait fait qu'empirer ce qu'elle ressentait. Son contact lui faisait un point sur lequel se concentrer, un point physique auquel s'accrocher. Il garda sa main dans la sienne, la serrant par moment quand une respiration lui causait une douleur importante ; il n'était pas tant en pierre, et il savait qu'il ne devait pas non plus se fermer à elle et faire comme si de rien était, parce qu'il perdrait sa confiance. 

Nikolaï réfléchit un moment, en la regardant. Il n'était pas mal à l'aise et n'éprouvait pas le besoin de baisser les yeux. Il voyait la vérité comme elle était, il connaissait ces pratiques. Après un moment, il déclara : 

- Vous avez pris une décision courageuse. 

Il continua à penser, distrait : 

- Quel était son métier ? 

Après tout, s'il n'avait plus de travail, il aurait pu l'engager, si ça avait pu lui rendre un peu de joie de vivre. 

Elyra le regarda avec un grand sourire, gênée encore qu'il soit aussi haut, elle ronchonna en se plantant devant lui, réclamant un baiser : 

- Pourquoi diable es tu si grand ?! 

Evidemment elle avait ses techniques, elle commençait à prendre l'habitude de le tirer vers elle de se mettre sur la pointe des pieds... Elle finit par déclarer, avec un sourire en coin trahissant le fond de sa pensée : 

- Je connais un lieu où je ne serais pas gênée par ta taille pour t'embrasser ~

Elle parlait évidemment d'un lit ; ils ne s'étaient jamais réellement retrouvés ensemble dans un lit, ou bien ils n'avaient rien fait. Elle avait cessé ses relations avec d'autres hommes quand elle était tombée amoureuse de lui, et l'envie se faisait sentir de l'avoir réellement. 

Kelly sourit avec un sourire énigmatique : 

- Je ne voudrais pas vous faire peur... Vous pourriez vous rendre compte que vous êtes seul dans un carrosse avec un vrai démon ~

Elle passa ses doigts sur son avant bras, du bout des ongles, le genre de caresses qui donnaient la chair de poule, le regardant sans baisser les yeux des siens. 

Lorys fit non de la tête, ajustant distraitement le coussin avant de s'y remettre. 

- Pas encore ! Qu'est ce que tu aimes le plus ma belle, le sucré ou le salé ? 

Les autres s'adapteraient, mais à ce stade, il pouvait encore tout faire avec sa pâte, des pains au raisin comme au sésame. Il voulait juste lui faire plaisir, lui rappeler qu'elle n'était pas seule, loin de là. 

Loyd haussa les épaules avec un sourire, demandant, insolent : 

- Tu ne comptes pas fuguer avec moi, je suppose ? Alors je reste ! 

Et comme il n'était bon à rien, il ne pouvait pas tellement l'aider ; cependant il retroussa ses manches et déclara, boudeur : 

- Mais si tu veux d'un boulet, mes deux bras sont à ton service. 

Il n'en avait pas l'air mais il savait faire preuve de bonne volonté, bien que ses convictions ne changent pas au fond. 

Andrew sourit, rayonnant et ayant retrouvé toute son énergie, sa confiance et sa tendresse habituelle. Il l'embrassa de nouveau, passant sa main dans la sienne. 

- J'arrive pas à croire que nous... C'est pour la vie ... 

Et s'il n'arrivait pas à y croire c'est qu'il était heureux, pas qu'il doutait de quoi que ce soit, ce qui était explicite dans son sourire comblé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 20
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 2 Fév - 11:49

Aliénor se fit aussi petite que possible, respirant même avec précaution pour ne pas le bousculer. Elle voulait rester près de lui, même si ce ne serait pas un très bon moment à passer. Les minutes s'égrainaient lentement, et elle tâchait de se concentrer uniquement sur les moments où il serrait sa main, ce qui lui signifiait qu'il était encore conscient. Quelques personnes venaient les voir de temps à autre, et essayaient de la convaincre de retourner dans ses appartements, insistant sur le fait qu'il était entre de bonnes mains, mais elle refusait. Elle ne pouvait le laisser tout seul alors qu'il souffrait. 
Même son père lui rendit visite, ayant du mal à cacher son dégoût en voyant sa fille avec Hérin, mais tâchant de ne pas se montrer trop hostile et mauvais. Cependant, il ne s'attarda pas, prétextant une affaire à régler même si Aliénor savait parfaitement qu'il supportait juste pas qu'elle ai choisi Hérin plutôt qu'un homme fortuné et ayant un réel titre important. 

Eve détourna le regard, n'ayant pas très envie de soutenir le regard hypnotisant de Nikolaï. Elle ne savait pas si elle avait vraiment fait preuve de courage. Elle savait qu'un jour ou l'autre elle finirait mariée à un homme qu'elle n'aurait pas choisi, c'était une évidence, elle y était préparé depuis toute petite. La différence était que ce mariage l'envoyait très loin de chez elle, à des kilomètres de celui qu'elle avait aimé. Elle répondit enfin à Nikolaï : 

" C'était le conseiller de mon père. " 

Elle s'éclaircit la gorge, en regardant ailleurs, ayant fini par fermer le livre qu'elle tenait. 

Paul rit en plantant un baiser rapide sur ses lèvres, déclarant : 

" C'est toi qui es minuscule. " 

Il était vrai qu'il était à peine plus grand que la normale, et Elyra était particulièrement petite, ce qui était assez amusant. En la voyant sourire, il l'invita à faire demi-tour :

" Tu aurais du me le dire plus tôt, je t'aurais emmené directement dans ma chambre ! " 

Lui n'avait rien fait depuis qu'ils étaient ensemble. Dès le début il n'avait pas cherché à  combler ses besoins avec une autre, n'en ressentant pas l'envie. Pour une fois, il était parfaitement clean et n'avait rien à se reprocher, chose dont il n'était pas peu fier. 

Eric baissa les yeux sur les doigts de Kelly qui se baladaient sur sa main, et il réprima un frisson, non sans mal. Il déclara simplement : 

" Mais je sais me défendre, mademoiselle ! " 

Il ne voulait pas qu'elle pense qu'elle pouvait faire ce qu'elle voudrait de lui. Bien qu'il n'ait pas le même rang qu'elle, il n'était pas facilement manipulable et elle ne pourrait pas faire ce qui lui plairait avec sa personne. 

Anséline s'interrompit de nouveau dans l'écriture de sa lettre, déclarant avec un sourire : 

" Le sucré, sans aucun doute ! Tu ne l'avais pas encore deviné ? " 

Elle le regarda, faussement outrée, se permettant de blaguer un peu avec lui, ce qui rendait le poids sur son coeur beaucoup moins lourd. Elle ne voulait pas se laisser abattre par une histoire d'amour qui n'avait pas bien fini, jugeant qu'elle était assez forte pour passer au dessus, passer à autre chose, malgré le fait qu'elle savait que Nikolaï lui manquerait toujours. 

Lisa regarda Loyd comme si sa question était parfaitement absurde : 

" Bien sûr que non ! " 

Elle faisait exprès de l'embêter, évidemment. Mais ce n'était pas parce qu'elle l'appréciait un peu plus qu'elle allait forcément passer plus de temps avec lui. Elle lui pinça la joue avec un sourire amusé, déclarant avec un large sourire : 

" Ne fais pas une tête pareille, je t'ai encore rien demandé ! " 

Vivianne lui sourit, ne réalisant pas non plus elle même. C'était vraiment quelque chose qu'elle n'avait même pas osé imaginer dans ses rêves les plus fous. Elle l'embrassa longuement, déclarant : 

" Je n'y crois pas non plus, mais j'en suis ravie. " 

Elle allait passer le restant de ses jours avec quelqu'un qui l'aimait réellement et sincèrement, et cela la rendait heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 2 Fév - 15:54

En entendant la voix du père d'Aliénor, Hérin se raidit imperceptiblement, à part pour elle. Il eut du mal à garder les yeux fermés, se faire petit ; c'était totalement contre sa nature, mais il ne voulait pas envenimer les choses. Lorsqu'il l'entendit partir, il patienta encore quelques longues minutes avant de doucement passer son bras autour d'Aliénor, ne laissant pas la douleur lui dicter sa conduite. Il avait ouvert les yeux et la regardait, calmement, affichant même un léger sourire. 

- Tu es là... 

Il avait l'impression que des heures étaient passées, que des milliers de personnes avaient essayé de la convaincre de partir, et pour une fois l'obstination de la jeune femme le soulageait. Au bout d'un moment, il baissa les yeux avant de déclarer : 

- J'ai entendu ton père ... 

Et ça lui faisait se poser pas mal de questions. Il se demandait si leur relation serait un jour officielle, si le titre qu'il avait gagné suffirait à Aliénor. Il lui semblait que c'était quelque chose comme un duché, mais il ne connaissait rien aux titres. Il prit le risque de lui demander : 

- Est ce que Duc, c'est assez pour te demander en mariage..? 

Nikolaï l'observa encore un moment, sans pitié et sans méchanceté, avec rien d'autre dans le regard qu'une franchise et une douceur remarquable. Ses yeux clairs pouvaient sembler plus froids que les étendues de glace de l'est, mais quand on le regardait de plus près, on pouvait voir qu'il y avait bien plus qu'un désert sans vie derrière ce bleu argenté, et qu'au contraire, bien souvent, ses émotions transparaissaient dans ses yeux. 

- Voudriez vous que je l'engage ? Il est inutile que vous soyez malheureuse à cause de la décision de votre père. 

Etonnement, il n'était pas orgueilleux, et se moquait bien de ce qu'on pouvait penser de lui, de son futur mariage, de sa future femme. Si elle pouvait être plus heureuse avec son amant dans les parages, et ce même s'il devait porter l'étiquette officielle de cocu, ça valait le coup. Il n'avait pas l'intention de la séquestrer ou de la forcer à quoi que ce soit, pas même une fidélité d'usage même dans les mariages arrangés. 

Elyra mit ses poings sur ses hanches, faussement choquée : 

- Je sais me tenir ! .... Du moins je peux attendre ce soir ~

Sa dernière phrase l'avait fait abandonner son masque pour un ravissant sourire en coin qui traduisait parfaitement tout ce qui lui passait par la tête. Passant ses bras autour de son cou, elle marmonna : 

- Je ne suis pas une de ces minettes que tu fréquentais ... Je suis une vraie femme, j'ai de vrais besoins ~

On sentait une légère jalousie possessive dans ses paroles, mais aucune méfiance : elle croyait dur comme fer que depuis qu'ils étaient ensemble, aucune de ces petites saintes nitouche ne s'était réveillée à côté de son homme. 

Kelly remarqua le frisson qu'il avait réussi à réprimer, ce qui la fit hausser légèrement un sourcil, amusée. 

- Je vois ça, je vois ça ... 

Le fait qu'il ne soit pas un homme facile ajoutait à son charme, pour elle. En général, ceux qui la voulaient dans leur lit se retrouvaient comme deux ronds de flan, et s'ils insistaient elle n'hésitait pas à leur coller la garde aux fesses, et ce même si dés le début, elle avait fait tout pour que ça arrive. Eric semblait savoir se tenir, savoir ce qu'il voulait. Se rapprochant un peu, voulant aussi savoir s'il était très doué ou simplement pas du tout attiré par elle, elle remonta progressivement sa main jusqu'à passer ses doigts dans sa nuque, l'effleurant à peine mais bien assez. Elle était douce, sensuelle et suggestive, et ce sans avoir à faire le moindre effort ; c'était dans sa nature. 

Lorys lui tira la langue, répondant : 

- Je m'en doutais mais je préfère être sur ! Alors... je fais des croissants, je mettrais de la confiture dans les tiens ~

Il commença son ouvrage, adaptant la pâte et à peine eut-il fait 2 croissants qu'il se dispersa à nouveau, penchant sa tête par dessus l'épaule de Lisa, fasciné par les jolies formes qu'elle traçait et ce même si ça ne signifiait rien pour lui. Elle était tellement instruite qu'il se sentait idiot à pleurer à côté d'elle. Il regardait les lettres se tracer, captivé, ses cheveux clairs tombant en grosses mèches sur son front, jusqu'à ce qu'il décide de recommencer à l'embêter. Il secoua un peu la main au dessus de sa feuille, la saupoudrant de farine avec un faux "oups" assortit d'un grand sourire innocent. Il savait très bien que ça ne tâchait pas. 

Loyd gonfla ses joues, avant de déclarer : 

- Fais attention petite souris, je pourrais très bien t'enlever !

La souris était l'animal le plus petit et mignon qu'il avait trouvé pour illustrer le fait qu'elle avait une carrure de crevette. Pour illustrer ses dires il se pencha et la souleva d'un bras, par la taille, comme si elle avait été aussi légère qu'un drap. 

(Faut qu'on trouve quelque chose à faire d'eux deux, sinon il fait une attaque et il meurt 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 20
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Mar 2 Fév - 21:39

Aliénor avait bien sentit la façon dont Hérin s'était tendu en entendant son père. Il ne devait pas dormir aussi profondément qu'elle le pensait. Pour une fois, son père n'avait rien dit de méchant, lui rappelant juste qu'il n'était pas correct qu'elle envisage de faire sa vie avec le jeune homme, mais il ne semblait pas non plus lui interdire. Elle fut surprise de sentir le bras d'Hérin se placer autour d'elle, mais ce geste l'apaisa instantanément, calmant son tumulte intérieur. Elle mourrait d'envie de se serrer contre lui mais craignait de lui faire plus de mal que de bien, alors elle ne bougea pas. Elle sourit en l'entendant : 

" Bien sûr, je ne vais nulle part. " 

Elle pouvait parfois avoir un sacré caractère, Hérin le savait mieux que personne, et si elle ne voulait pas partir, alors elle ne partirait pas. Elle l'encouragea à continuer de lui livrer le fond de sa pensée quand hérin lui avoua avoir entendu son père, mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il parle de mariage. En plantant son regard dans le sien, elle déclara : 

" Hérin, si c'est ce titre que tu as récupéré, mon père ne pourra pas te refuser grand chose, aussi riche soit-il. Il est baron, et très proche du Roi, mais il sait que je ne suis pas une princesse et que mes noces ne lui rapporteront pas beaucoup plus qu'une bonne réputation. "

En quelque sorte, ça signifiait qu'il pourrait la demander en mariage. Son rang était à peine supérieur à celui d'Hérin, et certain Ducs étaient bien plus riches que son père, alors si Hérin avait récupéré un beau domaine, son père en profiterait pour la marier et étouffer les rumeurs qui courraient sur leur précédente histoire d'amour. 

Eve esquissa un fin sourire dans lequel il y avait autant de surprise que de tristesse. Elle ne pouvait dire oui à Nikolaï, lui être infidèle publiquement, elle serait punie pour cela. Ils vivaient dans un monde où l'homme pouvait librement tromper sa femme, mais celle ci était punie si elle tentait la moindre chose avec un autre. Elle fit non de la tête, lui accordant un regard : 

" Je ne peux accepter. Votre proposition est généreuse, mais c'est impossible. Imaginez que mon père nous rende visite... Je ne veux pas vous faire honte non plus, bien qu'il n'y ait rien entre nous, vous ne méritez pas que votre réputation en pâtisse. " 

Elle baissa les yeux, ajoutant : 

" Et vous aussi vous allez être malheureux à cause de la décision de votre frère. " 

Elle lui offrit un léger sourire réconfortant. Certes, elle jugeait qu'elle n'avait pas à le consoler d'avoir du renoncer à Anséline, mais elle ne pouvait être totalement insensible à ce qu'il ressentait... Elle allait passer le restant de ses jours à ses côtés, alors elle se devait d'être un minimum présente pour lui. 

Paul fit non de la tête, se risquant à plaisanter : 

" Non, tu ne sais pas te tenir ! La preuve ! " 

Elle était bien la première femme à lui faire des avances aussi directes. Il était vrai qu'il avait fréquenté beaucoup de jeunes vierges effarouchées que la moindre parole salace faisait rougir jusqu'aux oreilles, et il appréciait cette bouffée d'air frais qu'était Elyra. Elle était plus ouverte, beaucoup moins timide, et aurait surement plus d'expérience que ces jeunes demoiselles pas très dégourdies. Il rit en l'entendant, finissant par la soulever comme une princesse, et reprenant le chemin du château : 

" Il est donc de mon devoir de les assouvir ! " 

Eric lui jeta un regard suspicieux en la voyant se rapprocher. Il commençait à comprendre que si elle n'avait pas ce qu'elle voulait, si elle n'arrivait pas à tirer une preuve qu'elle lui faisait de l'effet, alors elle continuerait de le chercher. Il se tourna franchement vers elle, ignorant les doigts qui se baladaient dans sa nuque : 

" Ma chère, avez vous vraiment besoin de voir que vous me plaisez ? "

Sa question était un brin audacieuse, mais lui ressemblait. Dès le début il lui faisait du rentre dedans, alors elle n'avait pas à douter de l'effet qu'elle lui faisait. 

Anséline le remercia d'un large sourire, continuant de rédiger. Elle sentait le regard de Lorys par dessus de son épaule, et ça ne la troublait pas. Elle ne savait pas si il savait lire, mais elle n'osait pas le lui demander de peur de le mettre mal à l'aise avec sa question. Quand elle vit de la farine tomber sur sa feuille, elle se redressa, fronça les sourcils, et leva la tête pour savoir d'où ça provenait. En voyant Lorys afficher un air innocent, elle lui lança un regard mécontent : 

" C'est comme ça que tu travailles ? " 

Elle poussa sa chaise, se releva doucement, et se dirigea vers le sac de farine dans lequel elle trempa ses doigts, avant de venir les essuyer sur la joue du jeune homme, affichant un air angélique. 

Lisa rit sans chercher à s'échapper. De toute façon, elle n'avait pas le force de se dégager de son étreinte si il décidait le contraire. Elle le regarda, le défiant du regard : 

" Tu n'oserai pas. " 

En vérité, elle savait qu'il serait parfaitement capable de lui faire un coup pareil, n'étant pas vraiment du genre obéissant apparemment. Mais elle prenait un malin plaisir à le chercher, à voir jusqu'où elle pouvait l'embêter, à voir si il avait un véritable sens de l'humour ou pas, et si ça pourrait coller entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satoko

avatar

Messages : 5117
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 90
Localisation : Du côté de chez Swan ~

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Jeu 4 Fév - 22:13

Hérin dut faire un effort considérable pour comprendre le sens de sa phrase, n'ayant pas réellement les idées en place. Il essaya de se remémorer le nom du titre mis en jeu, ce qui lui prit là aussi un certain temps. 

- Oui... C'est le Duché d'Alençon... Ce sera suffisant ? 

Plus que son père, il voulait que ça lui convienne, à elle. Il ne savait pas ce qu'était un tel titre, il n'en avait pas réellement besoin, mais il était nécessaire pour être avec Aliénor, pour lui assurer un avenir confortable. Il voulait se sentir digne d'elle, et il savait que son éducation était pitoyable comparée à celle de la jeune femme ; il voulait pouvoir l'emmener à des réceptions, qu'elle soit fière d'être avec lui. 

Nikolaï haussa les épaules : 

- Les règles et les lois ne s'appliquent pas dans mon palais, vous savez. 

Le jeune prince avait un château à Aragon, qu'il délaissait pour voyager, mais s'il était obligé de se plier aux volontés d'autres, alors il regagnerait sa demeure et ne ferait même plus l'effort d'assister aux réceptions. Regardant le plafond, il ajouta distraitement : 

- Je ne voulais pas que qui que ce soit se retrouve enchaîné à moi ... C'était peut être naïf de croire que ça ne serait pas le cas. 

Il était certainement trop fleur bleue, mais il avait cru pouvoir y échapper ; n'avoir personne à qui rendre des comptes, personne qui compte sur lui. Il ne se sentait pas prêt, pas assez mature pour rendre quelqu'un heureux ; même si, dans leur cas, aucun d'eux ne se faisait d'illusion. 

- Ma réaction... Ce n'était pas contre vous. J'aimerais qu'on soit amis, tout de même. 

Après tout, ils étaient tous deux dans cette situation, et si lui n'avait pas tellement l'intention de consommer ce mariage, il espérait qu'ils puissent s'entendre tout de même. 

Elyra ne put s'empêcher de rire, se lovant dans ses bras avec délice ; elle n'avait plus à marcher avec ces chaussures qui lacéraient ses pieds, au moins. Elle murmura, taquine : 

- Quel gentilhomme tu fais, c'est surprenant ! 

Ils ne se tenaient jamais bien, tous les deux. Elle savait que peu de femmes étaient comme elle, osait à ce point évoquer les plaisirs charnels, allant jusqu'à réclamer qu'il se passe quelque chose. Mais elle avait compris que ça ne viendrait pas de Paul, peut être parce qu'elle n'était pas comme les autres pour lui. Elle avait tout de même peur qu'il la délaisse après avoir eu ce qu'il voulait, mais elle commençait à lui faire confiance, et à penser qu'elle le connaissait assez bien. 

Kelly afficha un air angélique, n'instaurant aucune distance supplémentaire entre eux. Au contraire, elle se rapprochait encore, imperceptiblement. 

- Soit je ne vous fait aucun effet, soit vous avez une maîtrise de vous même remarquable, cher ami ~

Et dans les deux cas, son attitude l'intriguait. Il était peut être différent des autres, peut être qu'il lisait en elle comme dans un livre ouvert et qu'il valait mieux ne pas baisser sa garde trop tôt. Ceux de qui elle avait fait tourner la tête étaient nombreux, mais elle avait appris à faire avec, parce qu'elle ne pouvait les empêcher de lui faire des avances, alors peu à peu, ça avait commencé à l'amuser, et c'était devenu une distraction qu'elle appréciait.

Lorys souffla sur le côté de sa joue, lui conférant un air particulièrement ridicule, faisant voler les petits cheveux qui retombaient sur ses joues. 

- Tu veux jouer à ça ? 

Lui aussi trempa sa main dans la farine et mit sa main bien haut pour la saupoudrer comme s'il avait neigé. Il savait qu'il lui suffirait de s'épousseter un peu pour l'enlever, il n'avait pas envie d'y aller trop fort avec elle, même s'il aimait la taquiner, il ne voulait pas prendre le risque de salir une de ces robes ou la mettre réellement en colère. Il savait bien que ce n'était en rien le moment. 

Loyd sourit, joueur : 

- Bien sur que j'oserais ! J'oserais même faire ça ! 

Après avoir vérifié que l'étagère sur laquelle elle stockait ses draps tenait la route, il la hissa sur cette étagère en hauteur, l'obligeant si elle voulait descendre sans risque de se faire mal à sauter dans ses bras. 

- Pour descendre, tu dois me dire quelque chose de gentil ! 

C'était clairement du chantage mais c'était bon enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny-pullips

avatar

Messages : 5775
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 20
Localisation : Sur Mars

MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   Sam 6 Fév - 20:43

Aliénor lui sourit, comprenant qu'il était difficile pour lui de se contenter de réponses vagues, il n'avait pas la force de lire entre les lignes. En entendant le nom du domaine qu'il venait de gagner, un air surpris traversa son visage :

" Evidemment... Hérin, ce n'est pas rien. " 

Certes, son rang était toujours inférieur à celui de son père, mais le domaine qu'il possédait était immense, il pourrait se faire beaucoup d'argent sans même se fatiguer, et son père ne refuserait pas de marier sa fille à un homme qui aurait une fortune aussi grande que celle qui attendait Hérin. Elle ajouta toutefois, en levant les yeux vers lui : 

" Mais je ne veux pas que tu te maries avec moi par obligation... Ce n'est pas parce que mon père est au courant que tu dois m'épouser. "

Elle craignait qu'il se sente obligé de la prendre pour épouse maintenant que son père savait ce qui se passait entre eux. Elle ne voulait en aucun cas qu'Hérin se sente piégé, ou forcé. 

Eve jeta à Nikolaï un regard appuyé, avant de déclarer : 

" Ce n'est pas une bonne idée tout de même. "

Ses sentiments n'étaient plus les même, ils s'étaient séparés depuis des mois, et elle ne pensait pas être capable de recommencer cette histoire, alors qu'elle avait l'impression de ne plus être la même femme, comme si cette punition l'avait fait mûrir, et changer. Elle savait qu'elle disposait de nombreux privilèges, mais visiblement pas celui de pouvoir choisir la personne avec qui elle voulait faire sa vie, alors elle était passé à autre chose. En l'entendant, elle déclara : 

" Alors nous étions naïfs tous les deux. " 

Quand il déclara qu'il avait envie d'être ami avec elle, Eve haussa un sourcil, perplexe. Il s'était montré tellement froid et distant qu'elle ne savait même pas si il était possible qu'il devienne amis. Elle comprenait, évidemment, qu'il ait besoin de se remettre de sa rupture, mais elle ne se sentait pas responsable du fait qu'il ai du renoncer à Anséline. Elle finit par soupirer un peu : 

" Nous pouvons essayer. " 

Paul rétorqua, en l'entendant se moquer de lui : 

" Est ce que tu veux que je te lâche ? " 

Il lui jeta un regard amusé, tout en continuant de la ramener au château. Ils n'avaient pas marché tant que ça, ce qui fit qu'en moins de 10 minutes ils avaient retrouvé la familiarité des jolis jardins de la cour. Il la reposa, jugeant qu'elle serait surement capable de finir le reste du chemin à pied.

Eric réfléchit à une réponse pertinente, qui la marquerait, quelque chose qui lui ferait comprendre que son petit numéro de charme de prendrait pas tout de suite avec lui. Il comptait bien la faire mariner un peu, voir si elle ne voyait en lui qu'une proie, un jouet avec lequel se divertir le temps qu'elle serait à la cour, ou autre chose. Finalement, il déclara, avec un sourire insolent : 

" Nous sommes arrivés. " 

Finalement, cela tombait à pic. Ils ne seraient plus confinés dans ce carrosse, et il allait enfin pouvoir arrêter de se contrôler comme il le faisait. Il ouvrit la porte, descendant le premier pour pouvoir ensuite lui tendre la main, si jamais elle voulait s'appuyer sur lui. 

Anséline rit en voyant la réaction de Lorys. Pour une fois, un rire heureux, loin d'être forcé, simplement spontané et plein de gaieté. Pendant quelques secondes, sa rupture ne lui plomba pas le moral, et elle s'accorda un petit moment de joie durant lequel elle ne se posait plus de questions. En voyant un bol qui contenant encore du chocolat, elle afficha un sourire on ne peut plus amusé, et s'en saisit, avant de laisser une belle trace chocolatée sur la joue de Lorys. Elle arbora un air angélique : 

" Bien sûr que je joue. " 

Lisa soupira profondément en se retrouvant perchée sur l'étagère, et croisa les bras sur sa poitrine, boudant comme une enfant : 

" Jamais ! " 

Elle ne voyait pas bien quoi lui dire de gentil, et surtout, elle préférait bien plus l'embêter que d'être gentille. C'était dans sa nature. Elle regarda autour d'elle, cherchant comment elle pourrait descendre, sans avoir besoin de Loyd. Elle pouvait toujours sauter, peut être qu'il prendrait peur et qu'il l'aiderait... Ou alors il la laisserait tomber, et s'éclater au sol, puisqu'elle était loin d'être agile. Elle ronchonna : 

" mais enfin, quel âge as tu ? Fais moi descendre, s'il te plait. " 

Même son "s'il te plait" était bourré d'arrogance et de moquerie, ne pouvant s'empêcher de trouver la situation plutôt drôle. Elle était bonne joueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas d'idée de titre ! [PV Satoko ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» recherche désespérement le titre d'un livre (avis aux bibliothécaires!)
» [FERME] MIDOMI : Retrouver le titre et l'auteur d'une musique [Gratuit]
» Titre nuage
» Votre titre démoniaque
» Lecture de groupe #2 : Choix de l'auteur, du titre, etc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DollsRPG :: RPG :: Le Manoir :: L'entrée, le Grand Hall et les couloirs-
Sauter vers: